Méthanol : come back ?

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 10 déc. 2007, 20:28

La Chine va jouer la carte du méthanol

Biocarburant de génération zéro, le méthanol est largement oublié en Europe, mais pas en Chine, où le gouvernement va l'y relancer.


Le projet était dans l'air, il a été expliqué la semaine dernière lors du China Synfuels Summit, un congrès bien différent de ceux qu'on fait en Europe. Alors qu'ici en effet, l'objectif des congrès sur les carburants alternatifs est le plus souvent de réduire les émissions de CO2, en Chine, l'objectif est avant tout de trouver de nouvelles énergies face au pétrole cher. D'où le recours au méthanol, qui est peu coûteux, et dont la production à partir de biomasse, de gaz naturel, ou surtout de charbon, est bien maîtrisé. Les anciennes méthodes de production de l'alcool de bois (vieux surnom du méthanol) ont un rendement ridicule par rapport à celles du prochain éthanol cellulosique (quoiqu'on puisse probablement les améliorer), et les chinois n'ont aucun projet d'y revenir, c'est le méthanol fabriqué à partir du charbon qui les intéresse, peu importe que le processus soit polluant, et émetteur de CO2.

Un autre inconvénient du méthanol, qui justifie son abandon comme carburant auto partout ailleurs selon nous, est la faiblesse de sa densité énergétique. Dans une moindre mesure, c'est déjà le problème de l'éthanol. Une voiture qui use 10 l/100 km à l'essence, demandera 12,5 l/100 à l'éthanol, et plus de 15 l/100 de méthanol. Ford avait bien étudié ce carburant il y a quelques années, et avait converti des Escort, leur autonomie était inférieure à 400 km. Très peu quand la version diesel permet de parcourir plus de 800 km avec la même quantité de carburant... Mais un atout du méthanol est que sa combustion est très propre. Deux constructeurs chinois, Changan et Chery, ont déjà présenté des prototypes d'autos au méthanol. Les modifications sont identiques aux autos converties à l'éthanol, et comme ce dernier, la Chine proposera le méthanol coupé avec un peu d'essence, ce sera le M85 (85 % méthanol, 15 % essence). Les voitures seront flexibles, fonctionnant aussi bien à l'essence qu'au M85, on en prévoit quelques 50 000 en circulation dés l'année prochaine.
source Moteurnature : http://www.moteurnature.com/actu/uneact ... s_id=23540

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 10 déc. 2007, 20:37

petit rappel :
Le méthanol aussi connu sous le nom d'alcool méthylique ou alcool de bois (jadis : esprit de bois) est un composé chimique de formule CH3OH. C'est le plus simple des alcools.

Le méthanol est une substance très toxique. Sa consommation peut entraîner la cécité et même la mort. De l'alcool frelaté a été fabriqué avec du méthanol : le buveur est moins sujet à l'ébriété (qu'avec de l'éthanol) mais le nerf optique est atteint avec un risque certain de cécité.
C'est sur Wikipedia (en passant cette page est assez misérablement petite)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 10 déc. 2007, 20:40

et en cherchant un peu, moteurnature avait fait dans le passé un comparatif de divers carburants : http://www.moteurnature.com/data/energies.htm

et pour le methanol ils avaient mis
Méthanol
Chimiquement très proche du méthane (d'où son nom), son principal avantage est d'être liquide, d'où un transport et un stockage bien plus facile, on l'appelle aussi alcool de bois.

Le méthanol peut-être utilisé dans tout moteur à essence, mais il est d'une part plus corrosif, ce qui entraine de devoir remplacer toutes les canalisations par où il passe, et d'autre part plus performant de par un indice d'octane plus élevé : un moteur marche mieux en fonctionnant avec du méthanol car les explosions sont plus fortes, d'où une usure accrue. Il n'y a pas d'exemple de moteur marchant au méthanol ayant accompli de gros kilométrage.

Le méthanol sert aujourd'hui essentiellement aux modelistes, dont les petites voitures ont besoin du carburant le plus performant qui soit pour leurs moteurs de la taille d'une boite d'allumettes.
Moins polluant que l'essence, mais plus que le gaz naturel (sans compter la pollution pour le fabriquer), le méthanol n'a guère d'avenir, sinon comme additif à l'essence normale, qu'il permet de rendre un peu moins polluante, et un peu plus performante. Des expériences sont en cours au Canada. Et sur un tout autre plan, les prototypes NECAR de Mercedes, équipés d' une pile à combustible, fonctionnaient en fait au méthanol, et c'était un réformeur qui convertissait le méthanol en l'hydrogène dont le pile a besoin. Cette solution a aussi été étudiée par General Motors qui l'a vite abandonné, car la conversion méthanol/hydrogène est polluante. Et en 2004, il ne semble plus qu'il y ait un seul constructeur automobile à poursuivre des recherches sur le méthanol, tous sont passés à l'hydrogène.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 02 oct. 2008, 12:59

Total : production de plastiques à partir de méthanol

Total a inauguré aujourd’hui sur son site pétrochimique de Feluy, en Belgique, une unité de démonstration destinée à produire des oléfines et des polyoléfines à partir de méthanol. Cette unité intégrée est la première application mondiale d’une technologie innovante qui permet de diversifier les sources de matière première des produits plastiques.
L’inauguration a eu lieu en présence de Jean-Claude Marcourt, Ministre de l’économie, de l’emploi, du commerce extérieur et du patrimoine de la région wallonne, François Cornélis, vice-président du comité exécutif de Total et directeur général Chimie et de Jean-François Minster, directeur scientifique de Total.

Partout dans le monde, l’industrie pétrochimique se base aujourd’hui sur le pétrole ou le gaz naturel. Les oléfines, qui sont ensuite transformées en polyoléfines (matière première des plastiques), sont en effet produites à partir de leurs dérivés : le naphta ou l’éthane.

Le projet pilote de Feluy a été conçu afin d’évaluer, dans des conditions proches d’une unité industrielle, la faisabilité technique et économique de deux procédés intégrés qui produisent les oléfines puis les polyoléfines à partir de méthanol – le méthanol pouvant être obtenu à partir de gaz naturel, de charbon ou de biomasse. Le procédé MTO (Methanol To Olefins), de UOP*/Hydro, permet tout d’abord de convertir du méthanol en oléfines légères -éthylène et propylène- ainsi qu’en d’autres oléfines plus lourdes. Ces dernières sont à leur tour transformées également en oléfines légères et plus particulièrement en propylène grâce au procédé OCP (Olefin Cracking Process) de UOP/Total Petrochemicals. L’ensemble de ces oléfines est ensuite converti en polyoléfines dans une unité pilote existante de polymérisation située à proximité, sur le site du centre de recherche Total de Feluy.

Projet à la fois technologique et stratégique, l’unité MTO/OCP a nécessité un investissement de 45 millions d’euros et permettra à Total de répondre à deux principaux défis. D’une part, celui de diversifier ses sources d’approvisionnement pour la pétrochimie, en réduisant sa dépendance au pétrole. D’autre part, celui d’augmenter les rendements en propylène grâce à l’unité intégrée, ce qui représente un atout commercial majeur dans un contexte international de forte demande pour le polypropylène.

« Nous sommes convaincus que dans un monde où la demande en énergie est croissante, où l’offre en produits pétroliers sera limitée et les prix devraient rester élevés, le procédé transformant le méthanol en oléfines va jouer à l’avenir un rôle important dans la production de produits pétrochimiques », a déclaré François Cornélis. « L’intégration des procédés MTO et OCP ouvre des possibilités de production d’oléfines légères à des coûts réellement avantageux ».

Enerzine

grand gravelot
Charbon
Charbon
Messages : 281
Inscription : 10 juin 2008, 14:08

Re: Méthanol : come back ?

Message par grand gravelot » 02 oct. 2008, 13:38

L’intégration des procédés MTO et OCP ouvre des possibilités de production d’oléfines légères à des coûts réellement avantageux ».
Comme toujours c'est ce paramêtre qui reste le plus flou.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 02 oct. 2008, 20:27

Accords de licences entre EXXON et Synthesis Energy Systems (SES) pour de la technologie de conversion de méthanol en essence :
Exxon Mobil Corporation signs agreement with Synthesis Energy Systems

Tue. September 30, 2008;

Exxon Mobil Research and Engineering Company, the research and engineering arm of Exxon Mobil Corporation , an oil, natural gas, and petrochemicals company, said on 29 September that it has executed an agreement with Synthesis Energy Systems (SES) for up to 15 Methanol to Gasoline technology (MTG) licenses.

SES will assign the first license to a project near Benwood, West Virginia. This approximate 7,000 barrel per calendar day unit will be based on commercially proven MTG technology. MTG converts crude methanol directly to low sulphur, low benzene gasoline that can be sold directly or blended with conventional refinery gasoline.The same technology can also be used for methanol from other sources such as coal, petcoke or biomass. The SES projects will gasify the coal, convert the synthetic gas to methanol and convert the methanol to gasoline via the MTG process.
http://www.tradingmarkets.com/.site/new ... s/1911360/

Belzebuth
Kérogène
Kérogène
Messages : 43
Inscription : 28 août 2008, 09:39

Re: Méthanol : come back ?

Message par Belzebuth » 05 oct. 2008, 11:22

et tous ces accords signés,ca nous mene a quoi,nous citoyens???
aura t'on de l'essence a base de methanol??? #-o

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 23 oct. 2009, 12:57

Toshiba lance sa première pile à combustible à méthanol

(src : Toshiba)

Toshiba a annoncé jeudi, le lancement de sa première pile à combustible à méthanol direct (DMFC), une source d'énergie externe capable de fournir de l'électricité à des appareils numériques portables grand public.
Baptisé Dynario, le système sera commercialisé au Japon le 29 octobre prochain en vente directe exclusivement sur internet (http://shop1048.jp), en quantité limitée à 3.000 unités, pour un prix de 29.800 yens (soit 217 euros), auquel il faudra adjoindre la cartouche de carburant liquide (50 ml) pour 3.150 yens (soit 23 euros).

Toshiba met en avant la faiblesse des batteries actuelles en terme d'autonomie pour justifier la mise sur le marché de ce générateur d'énergie (Direct Methanol Fuel Cell). La pile à combustible - Dynario - produit de l''énergie grâce à une réaction chimique engendrée par le mélange du méthanol et de l'oxygène issu de l'air ambiant.

La firme nippone affirme qu'avec une injection de solution au méthanol sur une période d'environ 20 secondes, "le Dynario est en mesure de générer assez d'énergie pour recharger la batterie de deux téléphones portables standards".

Les piles à combustible à méthanol direct ou DMFC sont une sous-catégorie de piles à combustible à membrane d'échange de protons dans lesquelles le combustible, le méthanol (CH3OH), n'est pas reformé mais est fourni directement à la pile à combustible. Le méthanol demeure l'un des rares réactifs avec l'hydrogène comportant des propriétés d'oxydation suffisamment intéressantes pour pouvoir être utilisé dans les piles à combustible fonctionnant à basse ou moyenne température.

Enerzine

http://www.enerzine.com/603/8561+toshib ... anol+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 06 nov. 2009, 19:20

Air Liquide : de l'oxygène pour gazéifier le charbon

(src : Air Liquide)

Air Liquide vient de signer un contrat à long terme avec Yutianhua, l'un des acteurs du marché chinois du méthanol qu'il produit à partir de gaz naturel.

Selon les termes de l'accord, Air Liquide investira environ 60 millions d'euros dans une nouvelle Unité de Séparation des gaz de l'Air (ASU) de grande taille - d'une capacité de production de 2 700 tonnes d'oxygène par jour - afin de fournir de l'oxygène et de l'azote à Yutianhua. Cette ASU, qui sera conçue et développée par Air Liquide Hangzhou, le centre d'ingénierie d'Air Liquide en Chine.

La capacité actuelle de production du site de Yutianhua est de 510 000 tonnes par an. En 2008, la société a lancé un projet de production additionnelle de 600 000 tonnes par an de méthanol à partir de charbon pour un investissement total de 3 milliards de yuans. Il s'agit de la première phase d'un projet de production de méthanol de grande ampleur. Son unité de production se trouve dans le Yuheng Chemical Industrial Park de la ville de Yulin, dans la province du Shaanxi. La nouvelle ASU d'Air Liquide sera basée à côté du site de Yutianhua.

Jean-Pierre Duprieu, responsable de la zone Asie-Pacifique pour Air Liquide, a déclaré : "Nous remercions vivement Yutianhua pour sa confiance ainsi que les autorités de Yulin pour leur soutien sans faille. Ce succès témoigne de la capacité d'Air Liquide à développer des technologies innovantes et des solutions à forte valeur ajoutée, tout comme de l'engagement du Groupe en Chine. Cet investissement est une nouvelle illustration de l'accélération de notre développement dans les économies émergentes dont la part dans le chiffre d'affaires du Groupe aura doublé en 6 ans."

Afin d'être moins dépendante des importations de ressources énergétiques et de matières premières, la Chine cherche à valoriser sa réserve de charbon, la troisième plus importante du monde.

Plusieurs technologies s'appuient sur la gazéification du charbon et permettent de le transformer en carburant liquide ou en produits chimiques. Ces procédés de gazéification nécessitent d'importantes quantités d'oxygène.

Enerzine
Dommage qu' on aprenne pas quelle est l' utilisation finale de ces quantités de méthanol.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 18 févr. 2010, 12:42

Samsung prépare aussi sa PAC au méthanol

Samsung, le conglomérat coréen ne tient pas à prendre du retard dans la fourniture d'énergie nomade pour appareil électronique portable, surtout face à son concurrent Toshiba qui lui a déjà lancé sa première pile à combustible au méthanol.
Même si nous n'avons pas encore de spécifications sur le nouveau concept "Samsung Fuel Cell" (SFC), le dispositif devrait être similaire à celui de toshiba. Il intégrerait en revanche un réservoir de méthanol transparent, rendant plus facile la visualisation du niveau de carburant disponible.

En plus de fournir une énergie "plus propre", l'emballage lui-même serait fabriqué à partir de matériaux recyclés (voir image ci-dessous).

Pour le moment, aucune annonce n'a été faîte sur la sortie probable de la PAC, et aucune information n'a filtré sur le prix final du SFC.
http://www.enerzine.com/603/9233+samsun ... anol+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 02 mai 2012, 14:44

on arrete pas de nous la promettre pour demain.
N 'empéche qu' on en parlait de méme il y a deux ans ci dessus. :roll:
Les piles au méthanol peuvent rivaliser avec les piles classiques

02 Mai 2012 Enerzine

L'Homo technologicus a un rituel : à tous les soirs, il branche son téléphone, intelligent ou non, pour en recharger la pile ; Ce geste routinier ne serait plus nécessaire si l'appareil était alimenté par une pile à combustible.
En effet, il lui suffirait d'introduire une petite cartouche de combustible dans son téléphone et hop!, ce dernier pourrait être utilisé immédiatement.

Ana Tavares, professeure en électrochimie en Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l'INRS**, veut transformer ce phantasme technologique en réalité. Elle met au point de nouveaux électrolytes qui amélioreront les performances de piles à combustible fonctionnant avec du méthanol, un carburant peu coûteux.

............
lire la suite : http://www.enerzine.com/6/13889+les-pil ... ques+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 26 juin 2013, 12:03

Une prometteuse méthode de conversion du CO2 en méthanol

26 Juin 2013 enerzine

Des chercheurs de l'Université Laval ont mis au point une prometteuse méthode de conversion du CO2 en méthanol, un combustible peu polluant pouvant être utilisé comme carburant automobile.

L'équipe dirigée par le professeur Frédéric-Georges Fontaine présente les détails de cette découverte dans le dernier numéro du Journal of the American Chemical Society.

Produire du méthanol à partir de dioxyde de carbone en une seule étape et en recourant à des procédés peu énergivores attise l'intérêt de nombreux chercheurs depuis plusieurs années. « La combustion du méthanol en présence d'oxygène produit du CO2 et de l'eau. Les chimistes sont à la recherche de catalyseurs qui produiraient la réaction inverse. On pourrait ainsi réduire les émissions de gaz à effet de serre tout en synthétisant un carburant qui réduirait notre dépendance envers les hydrocarbures fossiles », explique le professeur Fontaine.

Le catalyseur développé par Frédéric-Georges Fontaine et son équipe est formé de deux groupements. Le premier est le borane, un composé de bore, de carbone et d'hydrogène. Le second, la phosphine, est formé de phosphore, de carbone et d'hydrogène. « Contrairement à la plupart des catalyseurs proposés jusqu'à maintenant pour convertir le CO2 en méthanol, il ne contient pas de métal ce qui diminue les coûts du catalyseur et les risques de toxicité », souligne le professeur de chimie qui enseigne à la Faculté des sciences et de génie.

La catalyse du CO2 en méthanol nécessite une source d'hydrogène et d'énergie chimique. Les chercheurs ont eu l'idée d'utiliser un composé nommé hydroborane (BH3) et les résultats ont été spectaculaires. La réaction obtenue est deux fois plus efficace qu'avec le meilleur catalyseur connu et elle produit peu de déchets. Ce qui rend la découverte encore plus intéressante, la réaction chimique ne dégrade pas le catalyseur, qui peut être réactivé par l'addition de nouveau substrat.

La seule ombre au tableau est la facture de l'opération. « L'approche que nous proposons pour former du méthanol est très efficace sur le plan de la chimie, mais elle demeure coûteuse pour l'instant. La synthèse d'hydroborane est énergivore de sorte que sa valeur est plus élevée que celle du méthanol, souligne le professeur Fontaine. Nous travaillons maintenant à rendre le procédé rentable en optimisant la réaction et en faisant appel à d'autres sources d'hydrogène. »
http://www.enerzine.com/6/15953+une-pro ... anol+.html

''La synthèse d'hydroborane est énergivore '' :roll:
ben oui, avec 3 hydrogéne associé au bore c'est une évidence.

Quel que soit la méthode il faut bien apporter de l' energie pour refaire du methanol avec du CO2.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4671
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: Méthanol : come back ?

Message par sceptique » 26 juin 2013, 16:06

energy_isere a écrit : ''La synthèse d'hydroborane est énergivore '' :roll:
ben oui, avec 3 hydrogéne associé au bore c'est une évidence.
Quel que soit la méthode il faut bien apporter de l' energie pour refaire du methanol avec du CO2.
Et le père Carnot dirait même plus :
Si un litre de méthanol fournit X Joules en se transformant en CO2 + H2O la transformation inverse demande plus de X Joules. Dans le meilleur des cas (impossible en pratique d'ailleurs) exactement X !
C'est en fait un moyen de stocker de l'énergie sous forme d'un carburant liquide. A comparer avec la fabrication d'H2 avec du courant éolien surabondant.

Dernier point. Si l'hydroborane est fabriquée avec H2 issu du méthane (le processus le plus économique actuel) quel est le bilan économique et physique entre :
1) méthane -> H2 -> hydroborane -> methanol -> Energie par combustion
2) méthane -> Energie par combustion
Il me semble que le 2) plus simple l'emporte largement sur tous les tableaux !
Encore une (bonne ?) idée qui va finir au bac à sable .à cause du père Carnot ( :evil: )

Jeuf
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1111
Inscription : 01 janv. 2005, 18:08
Localisation : St Quentin en 78

Re: Méthanol : come back ?

Message par Jeuf » 26 juin 2013, 16:15

à cause du père Carnot ( :evil:)
:-D
Si un litre de méthanol fournit X Joules en se transformant en CO2 + H2O la transformation inverse demande plus de X Joules. Dans le meilleur des cas (impossible en pratique d'ailleurs) exactement X !
Oui, premier principe de la thermo...
A ce sujet, on a une formule pour calculer le rendement maximale théorique de conversion de chaleur en travail (deuxième principe, et c'est forcément plus de X joules), mais qu'en est-il pour les conversions de chaleur en énergie chimique? D'électricité en énergie chimique?

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59741
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Méthanol : come back ?

Message par energy_isere » 30 août 2014, 12:04

Produire du méthanol à partir de gaz carbonique

La production de méthanol à partir de gaz carbonique est une voie prometteuse pour l’obtention de biocarburants ayant un bilan carbone nul dans l'idéal. Un groupe de chercheurs du CEA a découvert un nouveau catalyseur plus efficace que celui utilisé jusqu’ici dans une réaction utilisant comme intermédiaire de synthèse de l’acide formique.


Le 29/08/2014 à 13:23 - Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

................
http://www.futura-sciences.com/magazine ... que-55027/

Répondre