Islande

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 02 avr. 2010, 18:24

Islande : avec la crise, le tourisme prospère plus que jamais
.....
Avec l'effondrement de la couronne islandaise et un taux de change devenu très favorable, la crise a relancé le tourisme et les visiteurs affluent.

......
Même la géologie a donné un coup de pouce providentiel : l'éruption le 21 mars d'un petit volcan du sud de l'Islande l'a transformé en l'espace de quelques jours en une fantastique attraction où se massent les curieux, venus admirer le spectacle du jaillissement de la lave en fusion.

"J'espère que l'éruption va se poursuivre, parce que c'est très bon pour les affaires", se réjouit Ingi Thor Jakobsson, le patron de l'hôtel de luxe Ranga, voisin du volcan Fimmvorduhals.

Avec la pêche, le tourisme est l'espoir de l'économie islandaise qui a été brutalement ruinée en octobre 2008 par la faillite de ses banques jadis florissantes.

Englué dans un litige bancaire avec Britanniques et Néerlandais, le ministre des Finances n'hésite pas à jouer les rabatteurs.

"J'invite chaleureusement mes amis britanniques et néerlandais à se joindre au +boom+ du tourisme. Aidez nous à récupérer notre argent!", lance Steingrimur Sigfusson, hilare.

...........
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... 66311ca767

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 06 mai 2010, 20:58

Islande : arrestation de l'ex-directeur d'une banque liée à la crise

L'ex-directeur de la banque islandaise Kaupthing nationalisée en urgence en 2008 a été arrêté jeudi après un interrogatoire, ont annoncé les médias islandais à la suite d'un communiqué du procureur chargé de l'enquête sur l'effondrement du système bancaire islandais.

.........
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... f57b74474b

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 20 juil. 2010, 19:34

Une compagnie Canadienne, Magma Energy , veut acheter la compagnie Islandaise HS Okra qui exploite de l' energie géothermique.

Certains Islandais sont opposés, dont la chanteuse Bjork.
Bjork unhappy at sale of Icelandic energy to overseas business

The famous Icelandic singer, Bjork held a press conference yesterday in Reykjavik where she discussed her fears about Canada’s Magma energy purchasing HS Orka, an Icelandic geothermal company.

........
http://www.icenews.is/index.php/2010/07 ... -business/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 27 juil. 2010, 18:58

L'UE préoccupée par l'hostilité croissante des Islandais à une adhésion


.........
L'Islande tient aussi à protéger ses zones de pêche à la morue, qu'elle ne veut pas partager avec les autres, et tient à conserver sa tradition de pêche à la baleine, pourtant interdite par l'UE.
http://www.google.com/hostednews/afp/ar ... oeOQsVsOhA

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 29 juil. 2010, 18:34

energy_isere a écrit : ......et tient à conserver sa tradition de pêche à la baleine, pourtant interdite par l'UE.
et à propos de chasse à la baleine, un reportage photo la dessus dans l' Expansion :
http://www.lexpansion.com/diaporama/la- ... 36470.html
La chasse à la baleine, un sport islandais

28/07/2010

Depuis 2006, l’Islande a passé outre le moratoire international décidé pour préserver l'espèce et a repris la chasse à la baleine. Le pays a même augmenté de manière spectaculaire ses quotas de pêche l’an dernier. Reportage
et
Pourquoi les Islandais tiennent tant à leur pêche à la baleine

Ce 23 juillet 2010, au petit matin, le baleinier Hvalur 9 remonte le fjord Hvafjörour, à 70 kilomètres au nord de Reykjavik. Sur ses flancs, deux baleines harponnées dans l'Atlantique Nord à 150 miles au large de l'Islande, sont solidement arrimés.

A quai, une trentaine de saisonniers équipés de longues machettes, attendent fébrilement. Les deux mammifères ont été pêchés la veille, il va falloir faire vite.

En un temps record - à peine deux heures - le premier cétacé débarqué, un mâle de 50 tonnes et de 61 pieds de long, sera treuillé sur une plateforme, analysé, dépecé puis tranché en steak de 15 kg. Une fois emballée et congelée, la viande sera expédiée au Japon, premier consommateur de baleine au monde.

Le visage sec et bruni par la mer, Kristjan Loftsson est là. Il a les yeux qui pétillent. A 67 ans, cet armateur qui a chassé son premier cétacé à l'âge de 13 ans est le plus important pêcheur de baleine d'Islande.

Pendant vingt ans, il a attendu, prêt à appareiller dans le port de Reykjavik, que l'Islande passe outre le moratoire international décidé en 1982 pour préserver l'espèce.

C'est chose faite depuis 2006, date à laquelle l'Islande a décidé de reprendre la chasse à la baleine. Au bord de la faillite, le pays a même augmenté de manière spectaculaire l'an dernier ses quotas de pêche. En 2009, 150 rorquals (la limite maximale autorisée par le gouvernement) ont ainsi été harponnés dans l'Atlantique Nord par les pêcheurs islandais, dont 125 par la seule flotte de Kristjan Loftsson. "Ces quotas permettent largement la reproduction de l'espèce. Il y en a 20.000 au large de l'Islande", argumente Kristjan Loftsson.

Au début de l'été, la Commission baleinière internationale, réunie à Agadir au Maroc a tenté de ramener à la raison l'Islande, la Norvège et le Japon en plaçant leur pêche sous son contrôle. Mais aucun compromis n'a émergé. De son côté l'organisation Greenpeace, soucieuse de préserver les cétacés menacée à ses yeux d'extinction par une pêche outrancière, maintient la pression.

L'ONG menace régulièrement d'envoyer un navire en campagne dans les eaux islandaises. Kristjan Loftsson se souvient des courses poursuites entre ses baleiniers et le "rainbow-warrior" à la fin des années 70 : "nous les avons traîné devant les tribunaux. Depuis, ils ne sont jamais revenus !".

La chasse à la baleine a peu de chances de disparaître. Les Islandais n'y trouvent en tout cas rien à y redire. Au contraire, frappés par la crise et la dévaluation de leur monnaie qui a fait exploser le prix de la viande de boeuf importée, les Islandais ont ces derniers mois consommé plus de viande de baleine.

Image
Kristjan Loftsson est le principal chasseur de cétacé islandais.

http://www.lexpansion.com/economie/actu ... 36471.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 03 août 2010, 15:28

suite de ce post : viewtopic.php?p=276918#p276918
Contrôle de l'énergie islandaise : le groupe Magma répond à Bjork

Le groupe canadien Magma Energy, accusé par des opposants menés la chanteuse Bjork de vouloir mettre la main sur l'ensemble des ressources énergétiques islandaises, a assuré mardi à l'AFP que ses projets ne dépassaient pas une simple participation dans une seule entreprise.

"C'est complètement incorrect. Nous voulons prendre une seule participation dans une seule entreprise d'énergie. C'est tout", a déclaré Asgeir Margeirsson, patron du groupe canadien en Islande. "Le débat actuel est plein d'informations inexactes ou incorrectes", a-t-il dit.

L'acquisition de HS Orka, premier producteur privé qui fournit environ 9% de l'électricité islandaise d'origine géothermique -l'une des principales ressources du pays-, a suscité une polémique en Islande.

Bjork a fait publiquement campagne contre son rachat par Magma et a plaidé le mois dernier en faveur d'un référendum sur la prise de contrôle des ressources énergétiques par des groupes étrangers, réclamant davantage de transparence.

Dans un entretien avec l'AFP lundi, la vedette de 44 ans avait accusé Magma Energy d'être "en train de voir s'il peut acheter toutes les sources d'énergie en Islande".

Le patron de Magma en Islande a dit mardi qu'il espérait boucler l'acquisition de HS Orka "dans les prochains jours". "En vertu de la loi actuelle (...) les privatisations et les investissements sont autorisés", a souligné M. Margeirsson.

"La vérité, c'est que les ressources restent la propriété de la population. Nous avons juste une concession pour les exploiter. Dans notre cas, nous parlons d'une concession basée sur un accord qui respecte les conditions de la loi", a-t-il ajouté.

D'une durée de 65 ans, la concession court sur 65 ans supplémentaires, un bail de 130 ans dénoncé par des opposants, Bjork en tête.

Ceux-ci critiquent également un prix trop faible et le fait que Magma aurait contourné les lois islandaises en créant une société suédoise pour racheter HS Orka, les groupes extérieurs à l'Espace économique européen (EEE) n'étant pas autorisés en Islande à posséder un producteur d'électricité.

Devant le tollé soulevé par cette opération, le gouvernement islandais a décidé fin juillet de nommer une commission d'enquête indépendante pour examiner ce rachat et a évoqué la possibilité de revenir sur les privatisations dans le secteur de l'énergie.
http://www.boursorama.com/infos/actuali ... 869a00a7af

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Islande

Message par krolik » 03 août 2010, 15:37

Dans le cadre de la valorisation de l'énergie géothermique, il y avait un projet de centrale géothermique à La Réunion, près du Piton de la Fournaise.
Mais le classement Unesco "patrimoine de l'Humanité" du site arrête ce développement.
Regrets...

@+

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60110
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Islande

Message par energy_isere » 03 sept. 2010, 21:21

Panorama énergétique de l’Islande

Posté le 6 février 2009

Par sa situation géographique sur un point chaud d’une dorsale océanique et l’abondance de ses ressources en eau, l’Islande jouit d’une situation très particulière sur le plan énergétique. Elle dispose en effet de ressources importantes dans le domaine des énergies renouvelables, notamment hydrauliques et géothermiques.

Ce mix énergétique lui permet une grande autonomie vis-à-vis des producteurs d’hydrocarbures et des émissions de CO2 relativement faibles, malgré une consommation d’énergie par habitant parmi la plus élevée au monde. Pour 300 000 habitants, l’Islande consommait en 2005 3,6 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP), soit 12 TEP/habitant par an, contre 4,3 TEP/habitant/an en France. L’intensité énergétique, qui mesure la quantité d’énergie utilisée pour la production de richesse vient confirmer le caractère énergivore de l’économie islandaise, elle est de 430 kilogrammes équivalent pétrole (kEP) pour produire 1000 euros de richesse, à comparer à la Norvège (210 kEP/ 1000 €) ou l’Allemagne (157 kEP/1000 €) ; l’Islande se rapproche sur ce plan de la Croatie (420 kEP/1000 €) ou la Turquie (440 kEP/1000 €).

En fait, plusieurs facteurs expliquent cette consommation élevée d’énergie en Islande. D’une part, le niveau de vie avant l’impact de la crise économique de la fin de l’année 2008 était un des plus élevés au monde, d’où une consommation élevée d’énergie par habitant. Par ailleurs, le climat rigoureux entraîne des besoins de chauffage importants par rapport aux pays précédemment nommés. Enfin, la disponibilité d’énergies renouvelables pour la production d’électricité a facilité l’implantation d’industries électro-intensives comme des producteurs d’aluminium, ce qui a également tendance à augmenter l’intensité énergétique du pays. Les plus grandes compagnies mondiales (Rio Tinto Alcan, Alcoa, Century Aluminium Company) sont présentes en Islande, l’installation d’usines s’accompagne souvent de négociations avec les compagnies électriques locales, voire la construction de barrages ad hoc.


Si l’on s’intéresse aux sources d’énergie utilisées pour satisfaire cette consommation, on constate que ce sont aux ¾ des énergies renouvelables et au quart du pétrole, avec un pourcentage très léger de charbon. L’Islande importe en fait du pétrole (un million de tonnes en 2005) car le parc de moyens de transport, voitures terrestres, avions ou bateaux de pêche par exemple, est très développé. C’est ce qui explique les émissions de 12,5 tonnes de CO2/habitant/an, contre 10,5 en moyenne pour l’Europe des 27.

En revanche, quasiment toute l’électricité est produite à partir d’énergies renouvelables. 90% de la production électrique est assurée par des barrages hydro-électriques, avec une puissance installée de 1,2 GW. Il existe en 2008 quatre barrages avec pour chacun une puissance installée supérieure à 150 MW plus un barrage géant de 690 MW en construction à Karahnjukar, près d’une zone de glaciers. D’une hauteur de 190 m de haut, soit le plus haut d’Europe, ce barrage a provoqué une vive controverse entre défenseurs de l’environnement et partisans du développement industriel de l’île ; certains y ont également vu l’occasion d’exporter de l’électricité vers le continent, en construisant un câble sous-marin.

Quant à la géothermie, elle est parfois utilisée pour la production d’électricité, mais son débouché principal reste le chauffage des bâtiments, avec tout un réseau de tuyaux d’eau chaude parcourant le pays. 90% des habitations sont chauffées par géothermie, le reste utilisant des convecteurs électriques. La géothermie est également utilisée pour la culture sous serres, le chauffage des piscines ou encore le déneigement de la voirie en hiver par un ingénieux système de canalisations d’eau chaude installées sous les routes et les trottoirs.

On voit au final l’importance des renouvelables dans le mix énergétique, et le lien important entre choix industriels (aluminium) et choix énergétiques. Afin de préserver son environnement, l’Islande a lancé un programme de mesures précises de ses capacités hydrauliques et géothermiques basé sur des critères techniques, économiques et environnementaux. Des travaux sont également en cours pour développer la géothermie en grande profondeur.
Source : http://www.energie-futur.fr/economie-de ... -aluminium

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14032
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Islande

Message par GillesH38 » 04 sept. 2010, 09:21

comme je vous disais , j'ai donc passé mes vacances en Islande, je sais , c'est pas bien et j'ai brulé pas mal d'essence, mais bon j'ai quand même essayé de minimiser : j'y suis allé en ferry et pas en avion (quoi qu'après les posts de Sceptique, je doute que ce soit mieux, mais la raison principale était de ne pas me retrouver bloqué par un volcan !) , avec ma petite Twingo qui fait 5l/100 et pas un gros 4x4 comme la plupart des touristes (mais j'etais seul donc je reconnais que par personne c'est pas tres eco), avec une petite tente et en faisant presque toujours du camping. D'accord en vélo c'est encore plus ecolo mais mes capacités physiques sont un peu justes pour ça !

Premiere chose : c'est un pays magnifique avec des paysages extraordinaires, et si vous avez l'occasion d'y aller, ne la manquez pas.
Mais depuis que je m'intéresse au problème de l'énergie, je ne peux plus voyager sans que ça nourrisse perpétuellement mes réflexions à ce sujet, et l'Islande est particulièrement intéressante, à cause de sa situation très particulière.
Première chose : le pays n'a été peuplé qu'à la fin du premier millénaire, il y avait peut etre quelques moines irlandais mais ils ont été vite délogés par les immigrants vikings, qui se sont installés pour fuir la Norvège, soit pour des raisons de ressources (croissance démographique), ou politiques (bisbilles avec le roi). Comme ils avaient déjà l'écriture, on a gardé une trace historique de tout le peuplement, il n'y a pas de préhistoire : les aventures (un peu romancées quand même) des premiers immigrants ont été gardées dans les sagas islandaises, écrites en vieux norse, l'ancêtre des langues germaniques actuelles, qu'ils ont à peu près gardé intact : contrairement aux autres scandinaves, ils lisent leur sagas d'il y a mille ans dans le texte, comme les Grecs actuels.
L'islande a servi ensuite de base pour s'implanter au Groenland (Erik le rouge), puis dans le mystérieux Vinland, qui est probablement une région pas très bien identifiée autour de Terre-Neuve, mais ils n'ont pas réussi à résister aux populations indigènes (skaelings) et les colonies ont disparu par la suite.

Les traces de variations climatiques sont assez nettes, le peuplement a été possible pendant l'optimum médiéval mais il y a eu un refroidissement sensible conduisant à une modification de l'agriculture (plus d'orge, abandon des chèvres et des porcs pour le mouton), avec son cortège de famines et d'épidémies au XIVe siecle (peste en particulier), aggravée par l'homogeneité génétique de la population qui dérive d'un petit nombre de colons. A noter qu'ils ne semblent pas etre très préoccupés par le RC actuel (qui n'est d'ailleurs pas très visible en Islande sur les courbes), ils parlent bien plus des fluctuations naturelles dans les musées...

Comme je disais, l'Islande est totalement dépourvue de fossile, étant une ile volcanique due à la conjonction de la limite entre deux plaques (l'européenne et l'américaine qui se séparent de quelques mm par an, la faille traversant en diagonale l'île en étant ponctuée de volcans), et d'un "point chaud", panache de lave très chaude remontant des profondeurs du globe. Ca donne bien évidemment son aspect lunaire et volcanique à l'ile. Ca leur permet aussi d'avoir des sources d'eau bouillante un peu partout, dont ils se servaient traditionnellement pour se chauffer (et se baigner dans les "hot pots").
A part ça, leur vie traditionnelle était extremement pauvre. J'ai visité des fermes ou habitations traditionnelles reconstituées où les objets étaient en bois et en os - les jouets des enfants étaient des os et des coquillages représentant les animaux de la ferme- , ils vivaient encore au début du siècle dans des habitations de quelques dizaines de m^2 en partageant des lits à plusieurs, avec un travail harassant de pêche en hiver et agriculture pauvre en été. Politiquement, ils étaient dominés par les Danois qui imposaient un monopole du commerce et les maintenaient en quasi-esclavage. Bref, une vie dure et frustre.
Comme partout en Europe, leur vie a été transformée par l'arrivée des fossiles, même si ils devaient les importer. A commencer par l'équipement de leurs bateaux en moteurs, qui a révolutionné leur vie : bien moins de temps de de préparation et de voyage, moindre sensibilité aux tempêtes : le résultat a été de libérer de la main d'oeuvre a terre et de développer d'autres activités. La voiture a été vite diffusée, il fallait plusieurs semaines pour traverser l'ile sur des chemins caillouteux à peine tracés dans la lave. Les maisons se sont transformées de maisons de tourbe aux toits en herbe en maison en tôle ondulée ou en beton (bien moins jolies certes mais plus pratiques). Reykjavik est la seule grande ville (100 000 habitants, 1/3 de l'ile). La richesse en cascades (spectaculaires) et en géothermie leur a permis de développer leur électricité principalement en renouvelable (mais il y a quand meme des générateurs à fioul dans des endroits isolés dont le raccordement au réseau couterait plus cher que la génération par fossiles). Attention quand meme, une centrale géothermique, c'est pas évident à construire : celles que j'ai vue, qui faisaient une centaine de MW (pas mal mais quand meme loin d'une centrale nucléaire) , etaient pour ainsi dire assise sur des volcans qui fumaient de partout, et plusieurs ont explosé ou été englouties par des éruptions. L'essentiel de la production électrique n'est pas géothermique mais hydroélectrique, la géothermie sert surtout de chauffage direct ou pour les bains (faut pas etre allergique à l'odeur d'oeuf pourri en revanche). Et il n'y a que 300 000 habitants sur 1/4 de la France. Bref c'est une technique quand meme extremement spécifique à un lieu très particulier et peu peuplé. Et bien sur comme tout ça demande de l'acier et du béton, et c'est pas donné....

Dans un certain sens, l'Islande a déjà réalisé le maximum d'équipement renouvelable dont on peut rêver pour un pays moderne : la quasi intégralité de la production électrique et du chauffage est d'origine renouvelable, difficile de faire mieux. Ce qui reste évidemment, ce sont les transports, et pour ça, .. ben c'est toujours le pétrole. Et vu la faible densité, les distances entre les villages, et la pêche, sa consommation est au-dessus de la moyenne occidentale, comme Energy l'a rappelé. Et le fait d'avoir des renouvelables pour chauffer sa baignoire, ça nourrit pas son homme : faut bien faire tourner l'économie. Et là ils sont un peu embêtés. La pêche a considérablement reculé , en particulier à cause de la disparition du hareng (j'ai vu des pêcheries désertées dans des villes quasi-fantomes). Ils ont espéré se lancer à fond dans l'économie virtuelle et la banque : patatras, on a vu ce que ça a donné. Actuellement, on en a parlé aussi, le grand débat est autour du développement de projets hydroélectriques gigantesques pour l'aluminium. Ca pose des tas de problemes, parce que si l'aluminium demande effectivement beaucoup d'électricité qu'ils ont la capacité de produire, la construction de barrages noierait des sites naturels magnifiques, et la fabrication de l'aluminium produit aussi beaucoup de CO2 ! (en fait seul la moitié de la réduction chimique vient de l'électricité, l'autre de la consommation d'anodes en carbone brulées dans le processus). Bref, c'est pas du tout écologique ! Et pour le moment, on les sent un peu perdus sur ce qu'ils doivent faire ou pas (et ils aimeraient bien récupérer leurs économies bloquées par le krach , au passage ...)

ca illustre donc pour moi parfaitement les réflexions que je me fais, sur le fait que les problèmes qui se posent aux sociétés industrielles sont avant tout économiques et pas énergétiques : l'Islande a déjà rempli largement le programme "renouvelable" de bien des pays, et néanmoins ça ne regle pas du tout ses problemes. Sa dépendance au pétrole est tout aussi forte. L'hydrogène qui a fait un "buzz" dans les années passées, apparait comme une opération purement publicitaire. J'ai vu une station à hydrogène (y en a deux je crois) a Reykjavik, mais bien sur personne ne s'y arretait (y doit avoir quelques bus que je n'ai pas eu l'heur de voir), et bien évidemment, quand on vadrouille sur des pistes avec des gués perdues au milieu de nulle part, on s'imagine pas faire ça en véhicules à hydrogène ni remplacer les petites pompes à essence automatiques dans des patelins improbables par des stations à hydrogène. Surtout qu'ils ont un endettement catastrophique et plus d'économies, donc inutile de dire que ces projets fantasques et coûteux ont vite fait "pfuiiit". J ene sais pas très bien ce que sera l'Islande dans 100 ans, mais je suis à peu près sur que ce ne sera pas un monde high-tech à l'hydrogène - et ça pourrait très bien etre redevenu un pays de pêcheurs à voile, en espérant que le hareng revienne...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Islande

Message par krolik » 04 sept. 2010, 11:18

Bien d'accord avec ce commentaire.
Je suis allé en Islande, en vacances, il y a quelques années.
Des sites, superbes et incroyables.
En fait l'Islande a obtenu son indépendance après 1945, comme récompense pour l'aide aux USA pour avoir servi de porte-avion aux bombardiers qui venaient écraser l'Allemagne.

Les 4x4 y sont nécessaires pour passer les rivières à gué, mais des vrais 4x4, pas ceux que l'on voit sur les Champs-Elysées.

Des vacances chères localement, sans compter le transport.

Depuis le "crac" bancaire et l'effondrement de leur monnaie est-ce que les prix vous ont paru chers ? Nourriture / logement ?
Lorsque j'y suis allé, j'avais l'impression que la "vie" était 50 à 70 % plus chère qu'en France.

Dans le même style de paysage, il y a parait-il le Kamtchatka, où les volcans sont plus hauts, la faune plus sauvage.. J'espère bien aller y voir l'installation de la première barge russe là-bas après 2012, et faire un tout du coin.
@+

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14032
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Islande

Message par GillesH38 » 04 sept. 2010, 13:59

les prix ont fait du yoyo avec le taux de change, pendant la crise. La couronne islandaise était monté à 90 kr pour un euro donc 1.1 ct, puis chuté à 0.3 ct apres le crash (division par 3 des prix !) et est remontée à 0.6 maintenant. Ca reste un pays cher, mais moins que ce que ça a été, et vu son isolement ce n'est pas anormal. Les hotels et restaurants sont très chers, mais les campings sont tres bon marchés et meme parfois gratuits, en acceptant de vivre de façon rustique , c'est pas cher - sinon c'est un coup de 2000 euros la semaine ! en revanche on bouffe mal dans l'ensemble, surtout des fast foods, et les supermarchés ne sont pas riches en produits frais ! bon mais les paysages , ça compense ...
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Islande

Message par krolik » 04 sept. 2010, 14:06

Merci pour l'info.
Mais il est clair que l'on ne va pas en Islande pour la cuisine, à moins d'aimer spécialement l'huile de foie de morue au petit déjeuner..

Les écoles sont transformées pendant l'été en dortopirs pour touristes.
Les agriculteurs se sont montés des chambres d'hôtes rustiques et organisent des trips en cars..
L'arrêt du car près d'une ferme .. et tout le monde dans la piscine à ciel ouvert, chauffée à 37°C... et puis la neige qui se met à tomber en Août.
Mais être dans une piscine ne plein air avec la neige qui tombe, c'est un souvenir "rare"..
Et cela compense la gastronomie.

@+

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14032
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Islande

Message par GillesH38 » 04 sept. 2010, 14:19

ah j'ai pas eu la neige, juste le brouillard, dans une ambiance plutot frisquette mais l'eau à 37 °C effectivement, souvenir rare... :lol:

Image
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
krolik
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2873
Inscription : 31 janv. 2009, 17:55
Localisation : Beaugency
Contact :

Re: Islande

Message par krolik » 04 sept. 2010, 14:25

C'était au "Blue Lagoon" ?

Et l'odeur de soufre ça décrasse les bronches...!!

@+

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 14032
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Islande

Message par GillesH38 » 04 sept. 2010, 15:43

yess ;-)
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Répondre