Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8512
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par Remundo » 07 nov. 2012, 10:28

Il est bien connu qu'en matière de nucléaire, les temps sont longs.

Encore un petit effort (quelques siècles, voire millénaires) et il n'y aura plus besoin de démanteler. On pourra peut-être même y aménager un loft.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 30 nov. 2012, 13:45

Image

Usine Nouvelle 29 Nov 2012

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 23 janv. 2013, 17:04

suite de ce post du 13 Oct 2011 : viewtopic.php?p=302730#p302730
energy_isere a écrit :
(Grenoble) Au cœur d’une centrale en déconstruction

Comment détruire un site hautement radioactif?
Alors que la centrale de Fukushima continue de susciter les inquiétudes, à Grenoble, le Commissariat à l’énergie atomique nous a ouvert les portes d’un réacteur nucléaire en cours de démantèlement. ........
http://radioprotection.eklablog.com/201 ... -a11641285

Je passe en voiture depuis avant 1997 tous les jours devant ce chantier, à environ 100-200 m à vol d' oiseau. C' est à coté de l' A48, de l' autre coté du Drac.
Je continue à passer devant tous les jours.

Il y a environ 6 mois : dépose de la ''peau'' en Aluminium autour de l' enceinte de Siloé (peau décorative)
La semaine derniére : démolition de la ''couronne'' de batiments autour de l' enceinte.

Aujourdhui : début de la démolition prorement dite de l'enceinte en béton !
ce matin il y avait une bréche dans le haut suite à l' attaque par l' engin au marteau piqueur.

je recherche l' info dans le dauphiné Libéré, la voici :
La destruction du dôme de Siloé, sur le site de Grenoble, a débuté hier.

23 Janv 2013 le Dauphiné

Image


Hier, le décor était posé sur le site du CEA de Grenoble : des hommes casqués en chasuble réfléchissante, des grillages pour délimiter le chantier, et un énorme marteau-piqueur en pleine action pour détruire l’immense dôme de l’ex-réacteur expérimental Siloé.

L’instant est important. Parce que, d’abord, il marque la dernière étape du déclassement des installations nucléaires du centre. Après ses deux sœurs, également réacteurs expérimentaux, Siloette et Mélusine – ses voisines désormais réduites à l’état de gravats, et de leurs installations correspondantes : le Laboratoire d’analyse des matériaux actifs (Lama) et la station de traitement des effluents et déchets (Sled) –, Siloé a suivi, pas à pas, le strict protocole du processus de dénucléarisation : démontage, démantèlement/déclassement, démolition.

Un projet global et complexe, une véritable aventure industrielle, se montant à 150 millions d’euros.

« L’ensemble des travaux sera achevé au mois de mai, explique Didier Bordet, directeur adjoint du CEA de Grenoble. Suivront alors le contrôle de l’assainissement final du site par l’Autorité de sûreté nucléaire, qui devra prononcer le déclassement radiologique, et le déclassement de l’installation nucléaire au plan réglementaire. » Le déclassement total, et parution dans le Journal officiel, si tout se déroule normalement, est prévu pour 2014.

« Le déclassement prévoit l’établissement de dossiers sur l’historique, les résultats. Il y a ensuite consultation de la Commission locale d’information du conseil général, comprenant des élus, des représentants de l’industrie, d’associations environnementales et de quartier, qui ont trois mois pour se prononcer sur le projet de déclassement. Le préfet va solliciter les mairies environnantes pour recueillir leur avis. L’Autorité de sûreté nucléaire sera alors en capacité de prononcer le déclassement, avec validation des ministères de tutelle. Ce processus particulier est issu de la Loi sur la transparence et la sécurité nucléaire. »

En attendant cette touche finale, les travaux avancent vite sur Siloé.

Et cela se voyait hier en direct sous la forme d’une brèche géante pratiquée par l’énorme bras articulé opéré par la société Cardem, sur la façade du bâtiment aux dimensions impressionnantes : 35 m de haut, 25 m de diamètre, avec une épaisseur du béton armé de la partie cylindrique de 20 à 25 cm !

Selon Frédéric Tournebise, chef du projet Passage (intitulé du processus de dénucléarisation du site), la démolition du dôme devrait durer une semaine, suivie par celle du bâtiment adjacent. Sans oublier la déconstruction du radier.

Le volume de gravats (des déchets “conventionnels”, pour respecter la terminologie ad hoc) tourne autour de 4 à 5 000 m³ issus de chacun des anciens réacteurs. Dûment traités, il va sans dire. « Si la dénucléarisation du site s’achève en 2014, ce sera deux ans plus tôt que le planning initial. »
http://www.ledauphine.com/sciences/2013 ... cea-demoli

La photo ne le laisse pas paraitre mais il y a plein de batiments du CEA pas loin de ça, et l' autoroute à 200 métres.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 23 janv. 2013, 17:12

Siloé dans Googlemap (qui date)

Image

a 1500 m à vol d' oiseau de mon home.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 30 janv. 2013, 21:37

Ca va trés vite, ce matin restait plus que un tiers debout.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 26 févr. 2013, 22:23

Ah j' ai oublié de dire qu' il y a 2 semaines il n' en restait plus rien.

J' ai vu les peleteuses au centre de l' ex mur de l' enceinte, la ou il devait y avoir le réacteur dans le temps.

La ce matin en passant je vois les travaux d' un nouveau batiment qui sort de terre. Mais je n' arrive pas bien à voir si c'est à coté ou à la place de l' ancienne enceinte.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 27 févr. 2013, 18:58

Nucléaire: premier démantèlement réussi

le 27/02/2013

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) a estimé aujourd'hui avoir rempli l'objectif d'assainir et démanteler d'ici fin 2012 les installations nucléaires de son site de Grenoble, seuls quelques travaux complémentaires restant à achever d'ici mi-2013. "Ce jalon a été tenu" et "pour nous c'est la première grande opération industrielle d'assainissement et démantèlement d'un site entier qui se termine", a souligné lors d'une conférence de presse Philippe Guiberteau, directeur de l'assainissement et du démantèlement au CEA.

Le CEA Grenoble, créé en 1956 sous le nom de Centre d'études nucléaires de Grenoble (CENG), a été un haut lieu de la recherche française sur les réacteurs. Il a notamment abrité trois réacteurs expérimentaux (Mélusine, Siloé et Siloëtte), arrêtés respectivement en 1988, 1997 et 2002, ainsi qu'un laboratoire des matériaux nucléaires et une station de traitement d'effluents et déchets.

À la fin des années 1990, le CEA a décidé de regrouper ses activités de recherche nucléaire sur d'autres sites et de recentrer Grenoble sur les technologies dans des domaines comme les micro et nanotechnologies, la santé et les énergies nouvelles.
Lancé en 2002, le projet "Passage", d'un coût d'environ 300 millions d'euros, visait à assainir et démanteler l'ensemble des installations nucléaires du site, afin de pouvoir réutiliser les terrains (et certains bâtiments conservés) pour ces nouveaux axes de recherche, le site dans son ensemble occupant environ un sixième de la superficie de Grenoble.

Initialement le programme devait être terminé d'ici 2015, un objectif qui avait ensuite été avancé de trois ans. Les ultimes opérations, qui devraient être terminées mi-2013, comprennent notamment l'assainissement final du radier de Siloé (partie située sous le réacteur), a précisé Christophe Béhar, directeur de l'énergie nucléaire de CEA. Le "déclassement" final des ex-installations nucléaires (une démarche administrative qui marquera la fin formelle du programme) devrait prendre ensuite un an, et donc s'achever en 2014, a-t-il précisé.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/ ... reussi.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 22 mars 2013, 12:16

Le CEA Grenoble a achevé le démantèlement des installations nucléaires

22 Mars 2013 enerzine

Au début du mois de février 2013, les murs du réacteur nucléaire de recherches Siloé ont été démolis, ces travaux de démolition « conventionnelle » marquent ainsi la fin du projet de démantèlement des installations nucléaires du centre CEA de Grenoble.

Lancé en 2001, le projet d’assainissement et démantèlement des installations nucléaires du CEA de Grenoble, baptisé « Passage », est directement lié à la fin de ses programmes expérimentaux dans le domaine nucléaire et à la stratégie générale du CEA, qui consiste alors à regrouper l’essentiel des activités de l’organisme sur le nucléaire civil dans les centres de Cadarache (Bouches-du-Rhône), Marcoule (Gard) et Saclay (Essonne).

Le projet vise aussi à libérer de l’espace pour les autres activités du centre CEA de Grenoble, désormais entièrement tourné vers la R&D pour la micro - nanoélectronique, les technologies pour la santé et les nouvelles technologies de l’énergie. Le projet « Passage » permet au centre de se concentrer sur ces activités désormais stratégiques, tout en démontrant la réversibilité des installations nucléaires.

Les opérations d’assainissement-démantèlement nucléaire ont concerné 6 « installations nucléaires de base » (3 réacteurs de recherche, 1 laboratoire, 2 stations de traitement de déchets et d’effluents radioactifs) dont la plus ancienne datait de 1958, et dont la dernière a fonctionné jusqu’en 2003.

Les travaux à proprement parler de démantèlement nucléaire sont terminés depuis fin 2012, conformément au jalon inscrit dans le contrat de performance Etat-CEA.

Les opérations complémentaires, en cours début 2013, consistent en :

- la démolition « conventionnelle » des bâtiments ayant abrité les réacteurs Mélusine et Siloé,
- l’assainissement final du radier du réacteur Siloé,
- l’assainissement final au Lama (Laboratoire d’analyse des matériaux actifs) et à la Sted (Station de traitement des effluents et déchets).

Ces actions seront terminées mi-2013. Les dernières demandes administratives de déclassement seront adressées à l’Autorité de sûreté nucléaire cette année également. Le centre disposera alors de bâtiments industriels ou de terrains qu’il pourra affecter à ses autres activités de recherche.

Focus sur le réacteur expérimental SILOE
......................................

Image
http://www.enerzine.com/2/15418+le-cea- ... ires+.html

J' ai vu exactement ce que présente la photo ci dessus.


Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 25 juin 2013, 16:47

Le démantèlement partiel de la centrale nucléaire de Brennilis prendra encore cinq ans

25 Juin 2013 Usine Nouvelle

En octobre 2012, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a rejeté la demande de démantèlement total déposée par EDF, l'exploitant de la centrale nucléaire à l'arrêt de Brennilis, dans le Finistère.

"EDF prépare et réalise correctement les opérations de démantèlement", a assuré l'ASN lors d'une conférence de presse le 25 juin. Pour autant, Simon Huffeteau, chef de la division de l'ASN à Caen, a confié à propos des travaux de démantèlement : "il y en a certainement pour encore cinq ans", rapporte l'AFP.

Il a laissé le soin à EDF de se prononcer sur la durée d'un éventuel démantèlement total du site de Brennilis. "EDF est en train de corriger son dossier et déposera une proposition alternative", a-t-il assuré, enjoignant l'exploitant de la centrale à bien préciser "le devenir (des) déchets (nucléaires)".

En octobre 2012, l'ASN avait rejeté la demande de démantèlement total déposée par EDF. Le principal écueil de ces travaux reste la gestion des déchets nucléaires, que l'énergéticien souhaitait entreposer sur le site de la centrale de Bugey, dans l'Ain. Or, le permis de construire pour le stockage, nommé ICEA, a été annulé par la cour d'appel administrative de Lyon en juin 2012.
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... ns.N200153

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 30 juil. 2013, 12:02

Au fait, il y a aussi nos vieux sous marins nucléaires SNLE à démenteler.

Retrait du service actif du SNLE Le Redoutable : en 1991
Puis il ya eu le retrait du Le Terrible {et Le Foudroyant , et Le Tonnant en 1999.

Des infos détaillées ici (mais qui datent de 2002) : http://www.atsr-ri.asso.cc-pays-de-gex. ... m/cf16.htm

et ici (2010) : Le démantèlement des bâtiments à propulsion nucléaire;
http://www.defense.gouv.fr/dga/equipeme ... -nucleaire

et puis il y aura le premier SNA ( Sous marin Nucléaire d' attaque) Le Rubis dans le milieu de cette décenie. Le Rubis a été admis au service actif le 23 février 1983. (déjà 30 ans !)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rubis_(S601)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 30 août 2013, 12:15

Centrale nucléaire Chooz A : Areva décontamine les principaux composants

enerzine le 30 Aout 2013

Areva a annoncé jeudi avoir décontaminé avec succès les principaux composants de la centrale nucléaire de Chooz A, située dans les Ardennes.

Premier projet de ce genre réalisé par Areva en France, la décontamination des éléments du circuit primaire – quatre générateurs de vapeur, le pressuriseur et les lignes de ce circuit primaire – constitue pour le groupe du nucléaire une étape importante dans le démantèlement en cours de la centrale.

La décontamination a été réalisée avec la combinaison de deux techniques d'Areva, le CORD UV et l'AMDA. Cette opération repose sur l'introduction progressive dans le circuit primaire de substances chimiques qui y circulent pendant plusieurs jours, jusqu'au terme du processus. Par ce procédé, Areva est arrivé à réduire significativement le degré de radioactivité des composants qui ont pu être classés « déchets très faiblement radioactifs ». A l'issue de leur décontamination, ils ont été transportés vers un centre de l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) dans l'Aube, afin d'y être stockés.

Areva affirme que comparée aux autres solutions disponibles, la technologie de décontamination d'Areva produit "un très faible volume de déchets radioactifs", également pris en charge par l'Andra. Une fois le processus achevé, les produits chimiques utilisés sont décomposés en dioxyde de carbone et en eau, ne laissant aucun surplus.

"La réussite de cette opération démontre l'efficacité de notre processus de décontamination. Depuis 35 ans, cette solution éprouvée, efficace et économique a permis à Areva de décontaminer les composants de plus de 30 centrales nucléaires dans le monde, notamment en Allemagne, au Japon, en Chine et aux Etats-Unis", a déclaré Philippe Samama, Directeur de la Business Unit Base installée.
http://www.enerzine.com/2/16167+central ... ants+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 09 sept. 2013, 10:31

suite de ce post viewtopic.php?p=345325#p345325
Un incident de niveau 2 sur un chantier de démantèlement au CEA Grenoble

enerzine le 09 Sept 2013

Le 23 août dernier au CEA Grenoble, dans le cadre d'une opération de tri de déchets radioactifs, l'un des opérateurs d'une entreprise de démantèlement* a été potentiellement exposé à une dose de rayonnement inhabituelle.
Les contrôles radiologiques effectués immédiatement par le CEA sur cette personne n'ont pas révélé de contamination.

Image

Cet incident fait suite à une opération visant à séparer, par tamisage, des déchets de déconstruction afin de les conditionner, selon leurs caractéristiques, en vue de leur évacuation vers leur filière de gestion respective par l'ANDRA.

Après examen du dosimètre passif de l'opérateur par l'Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), il apparaît qu'une des limites annuelles réglementaires a été dépassée. Les résultats détaillés ont été communiqués par l'IRSN, conformément à la réglementation, au seul médecin du travail de l'entreprise prestataire.

En raison du constat de ce dépassement, l'Autorité de Sûreté Nucléaire propose de classer cet incident au niveau 2 de l’échelle de classement INES**,

Selon le CEA, une analyse détaillée des causes de cet événement est en cours : "A ce stade d'instruction, le risque pour la santé de l'employé concerné est évalué comme faible, voire inexistant."

* Le chantier fait partie des opérations complémentaires programmées à la fin du projet PASSAGE de démantèlement des installations nucléaires du centre de Grenoble, annoncé en mars 2013.
** Echelle INES (International Nuclear And Radiological Event Scale) : échelle internationale des événements nucléaires graduée de 0 à 7.
http://www.enerzine.com/2/16200+un-inci ... oble+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 12 nov. 2013, 18:30

Le démantèlement de la plus ancienne usine de retraitement de La Hague va débuter

12 Nov 2013 Usine Nouvelle

Areva est autorisé à démanteler la plus ancienne unité de retraitement de déchets nucléaires du site de La Hague d'ici 2035, selon trois décrets publiés au Journal officiel.

C'est un chantier de démantèlement gigantesque qui va pouvoir débuter sur le site Areva de La Hague. La première usine de retraitement de combustibles nucléaires usés, baptisée UP2-400, sera entièrement démontée et nettoyée. L'autorisation de démantèlement vient d'être accordée à Areva par le biais de trois décrets publiés au Journal Officiel.

jusqu'à 500 ouvriers mobilisés

Ce type d'opération, qui coûtera 4 milliards d'euros, est bien plus longue et complexe qu'un démantèlement de réacteur nucléaire. Le chantier va mobiliser jusqu'à 500 personnes au plus fort de l'opération, pendant 25 ans – presque autant que la durée de vie de l'usine. 50 000 mètres cubes de matériaux déchets devront être démontés, emballés puis évacués du site. L'opération devra aller jusqu'à l'assainissement des sols, au plus tard en 2035.

Dans un rapport publié en janvier 2012, la Cour des comptes évaluait le coût du démantèlement de UP2 400 à 1,738 milliard d'euros, plus 1,458 milliard d'euros de reprise et conditionnement de déchets, soit 3,2 milliards en tout, rappelle l'AFP. La différence d'évaluation des coûts par rapport aux 4 milliards évoqués par Areva s'explique, selon le groupe français, par la "non prise en compte des frais de transport des déchets jusqu'au site de stockage".
http://www.usinenouvelle.com/article/le ... er.N217265

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58219
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Démantèlement de Brennilis, Chooz, Bugey, etc ....

Message par energy_isere » 30 déc. 2013, 12:04

Nucléaire. Le démantèlement de la centrale de Brennilis avance

Brennilis - 04 Décembre 2013 Ouest France

Le démantèlement du réacteur de la centrale nucléaire de Brennilis a franchi une nouvelle étape avec le démontage des échangeurs de chaleur.

Sur le site nucléaire de la centrale des Monts d’Arrée à Brennilis, le démantèlement autour du réacteur a franchi une nouvelle étape ces dernières semaines avec le démontage des échangeurs de chaleur.

20 m de haut et 37 tonnes. Ce sont les mensurations de chaque « bouteille » à l’intérieur des deux échangeurs de chaleur situées dans l’enceinte du réacteur de la centrale nucléaire de Brennilis.

Fin du chantier en 2025

Depuis le mois de septembre, leur déconstruction une par une mobilise environ 120 personnes. Une étape supplémentaire dans le démantèlement de cette centrale nucléaire expérimentale construite à la fin des années 60 et dont l'activité de production électrique a cessé en 1985.

La déconstruction totale devrait normalement s’achever à l'horizon 2025.
http://www.ouest-france.fr/nucleaire-le ... ce-1761995

et

La centrale nucléaire de Brennilis entièrement démantelée en 2025
Le Monde | 03.12.2013

Répondre