La concentration en gaz a effet de serre toujours en hausse

Discussions concernant les conséquences sur l'environnement de la course aux ressources.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13159
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par GillesH38 » 24 nov. 2012, 12:36

bon pour répondre, je ne connais effectivement que l'oxydation du CH4 qui le détruise ,en le transformant au CO2.
Du coup la concentration est sensible aux émissions dans la période précédant sa durée de vie, soit intègre environ 12 ans environ de productions. Les explications que j'ai lues sur le plateau suivi de la recrudescence seraient que dans les années 90 2000, on aurait fait des efforts pour minimiser les fuites de méthane sur les gisements d'hydrocarbures, mais que la croissance en particulier des mines de charbon chinoises auraient fait réaugmenter la production (il s'en dégage pas mal des mines, c'est le "grisou"). Mais le système a une réactivité de 12 ans, ce qui veut dire qu'en cas de pic du charbon, la concentration devrait redescendre après une douzaine d'années.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 56903
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par energy_isere » 30 déc. 2012, 21:24

http://www.esrl.noaa.gov/gmd/ccgg/trends/

le minimum d' aprés l' automne de l' hémisphère Nord confirme bien une valeur supérieure à 12 mois en arrière. Pas de surprise évidemment.

November 2012: 392.81 ppm
November 2011: 390.24 ppm
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 56903
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par energy_isere » 27 avr. 2013, 20:30

Record historique dépassé.

Recent Mauna Loa CO2
March 2013: 397.34 ppm
March 2012: 394.45 ppm


http://www.esrl.noaa.gov/gmd/ccgg/trends/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 56903
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par energy_isere » 27 avr. 2013, 20:40

En bref : 400 ppm de CO2 dans l'atmosphère prévus pour mai !

Par Delphine Bossy, Futura-Sciences

La concentration atmosphérique en dioxyde de carbone devrait atteindre 400 ppm en mai 2013 ! À titre indicatif, avant l’ère industrielle, elle n’avait pas dépassé le seuil de 300 ppm sur 800.000 ans…

L’alerte est lancée : au mois de mai, la concentration en CO2 pourrait bien atteindre la valeur symbolique de 400 ppm dans une grande partie de l’hémisphère nord. L’information vient des relevés de concentration effectués au Mauna Loa Observatory. Ce dernier fournit la plus longue série de mesures continues de la concentration de CO2 dans l’atmosphère. La première mesure, effectuée par Charles David Keeling en mars 1958, affichait une concentration de 316 ppm. Sur les 800.000 dernières années, hors ère industrielle, la concentration de CO2 n’a jamais dépassé 300 ppm.

Si ces mesures ne rendent compte que de l’évolution de la concentration sur le dernier demi-siècle, on estime qu’avant la révolution industrielle, la concentration de gaz carbonique n’excédait pas 280 ppm. D’après Ralph Keeling, qui a repris le flambeau de son père, si l’on continue à ce rythme, nous devrions atteindre 450 ppm d’ici quelques décennies. Les scientifiques pensent que le dernier taux de CO2 dans l’atmosphère aussi élevé remonte au Pliocène, voilà plus de trois millions d’années.

Si les prévisions visent le mois de mai, c’est parce que la courbe de Keeling évolue en dents de scie. La concentration de gaz carbonique est minimale en hiver, et les pics se produisent en général au mois de mai. Si le seuil des 400 ppm est symbolique, il sert de signal d’alarme pour rappeler qu’il faut à tout prix réduire les émissions de gaz à effet de serre maintenant si l’on veut éviter l’augmentation critique de 2 °C pour 2100.
http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... mai_46127/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 56903
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par energy_isere » 06 mai 2013, 17:30

Le taux de CO2 dans l'air au plus haut depuis plus de 2,5 millions d'années

Le Monde | 06.05.2013
Par Stéphane Foucart

Un cap symbolique est en passe d'être franchi. Pour la première fois depuis que l'homme est apparu sur Terre. Et même depuis plus de 2,5 millions d'années... Le seuil de 400 parties par million (ppm) de dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique devrait être atteint courant mai, au point de mesure historique de la station de Mauna Loa (Hawaï), où les premières mesures de l'ère moderne ont été menées, dès 1958, par l'Américain Charles David Keeling.

La concentration de CO2 dans l'hémisphère Sud, plus faible que celle de l'hémisphère Nord, ne franchira cependant le même palier que dans plusieurs années.

A Mauna Loa, la concentration de CO2 pointait, vendredi 3 mai, à 399,29 ppm. La veille, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) rendait public son bilan climatologique pour 2012, notant l'abondance et l'intensité de phénomènes extrêmes : sécheresses, inondations, cyclones tropicaux, etc.

Image

................
http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... _3244.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 56903
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par energy_isere » 07 mai 2013, 10:56

Emission de Gaz à effet de serre pour la France en 2009.

Image

Usine Nouvelle du 18 Avril 2013

Soit 7.95 t eqCO2 par habitant (j' ai pris 65 millions d' h).

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 56903
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par energy_isere » 12 mai 2013, 10:59

energy_isere a écrit :En bref : 400 ppm de CO2 dans l'atmosphère prévus pour mai !

Par Delphine Bossy, Futura-Sciences.....
Nous y voila.
Le CO2 atteint le seuil historique de 400 ppm

le 10 mai 2013

Le plus célèbre instrument de mesure de la concentration de CO2 dans l'air a dépassé le seuil symbolique des 400 ppm selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) vendredi, un niveau inégalé depuis des millions d'années et signe d'un réchauffement inquiétant.

Les relevés, effectués au-dessus du volcan Mauna Loa d'Hawaï (Pacifique), ont montré une concentration de 400,03 particules par million (ppm) jeudi.

Cette mesure de la qualité de l'air au-dessus de l'océan Pacifique est pour le moment considérée comme «préliminaire», selon la NOAA. Un instrument de mesure de l'Institut océanographique Scripps de San Diego n'a d'ailleurs pas encore dépassé les 400 ppm, son dernier relevé jeudi affichant 399,73 ppm.

Ces relevés sont l'une des plus fameuses pièces à charge contre le rôle de l'homme dans le réchauffement du globe. Depuis les premières mesures, établies à 316 ppm en 1958, la courbe croit sans discontinuité.

Jusqu'à la révolution industrielle et le recours massif aux énergies fossiles, ce taux n'avait pas dépassé les 300 ppm durant au moins 800 000 ans, selon des prélèvements dans la glace polaire.

«La dernière fois que la planète a connu une concentration de plus de 400 ppm de CO2, c'était il y a environ 3 millions d'années, quand la température globale était deux à trois degrés plus élevée qu'à l'ère pré-industrielle», a noté Bob Ward, directeur de la communication de l'Institut de recherche Grantham sur le changement climatique et l'environnement, à la London School of Economics and Political Science.

«Les calottes polaires étaient plus petites et le niveau des mers était environ 20 mètres plus haut qu'aujourd'hui. Nous sommes en train de créer un climat préhistorique dans lequel notre société va devoir faire face à des risques énormes et potentiellement catastrophiques», a-t-il ajouté.

L'objectif fixé par la communauté internationale est de contenir le réchauffement à + 2 °C par rapport aux niveaux pré-industriels, seuil au-delà duquel les scientifiques mettent en garde contre un emballement du système climatique avec son cortège d'évènements extrêmes.

Or, 400 ppm de CO2 met déjà la planète sur la trajectoire d'une hausse moyenne de 2,4 degrés, selon le dernier rapport des experts de l'ONU sur le climat (GIEC).

«Nous ne pourrons réduire les niveaux de dioxyde de carbone qu'en réduisant nos émissions globales», a encore noté Bob Ward.

Selon Michael Mann, spécialiste du climat à l'Université de Penn State, le principal problème est la vitesse avec laquelle les concentrations de CO2 augmentent.

«Il n'y a aucun précédent dans l'histoire de la Terre où on a assisté à une augmentation aussi abrupte dans les concentrations de gaz à effet de serre», a-t-il dit à l'AFP.

«Il a fallu à la nature des centaines de millions d'années pour modifier les concentrations de CO2 à travers des processus naturels, comme l'enfouissement du carbone. Et nous nous le déterrons, mais pas sur 100 millions d'années. Nous le déterrons et le brûlons sur une échelle de 100 ans, un million de fois plus vite», a encore souligné M. Mann.
http://www.lapresse.ca/environnement/do ... 00-ppm.php

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 56903
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par energy_isere » 13 juin 2013, 18:44

energy_isere a écrit :Record historique dépassé.

Recent Mauna Loa CO2
March 2013: 397.34 ppm
March 2012: 394.45 ppm
suite :

May 2013: 399.77 ppm
May 2012: 396.78 ppm

http://www.esrl.noaa.gov/gmd/ccgg/trends/

Image

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8291
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par Remundo » 14 juin 2013, 23:36

Je me suis permis de reprendre un peu le graphique publié par Energy
co2monaloa399ppm.jpg
Abstraction faite des fluctuations naturelles annuelles, la croissance est très linéaire.

A quelques erreurs de lecture près (faibles), le taux d'accroissement est de (395.1 - 386.5 ) ppm / 4 ans = 2.15 ppm/an

Ce qui veut qu'on prend en gros 100 ppm tous les 50 ans.

C'est énorme et personne ne sait où cela va mener le climat...
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13159
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par GillesH38 » 15 juin 2013, 07:36

Remundo a écrit :
Ce qui veut qu'on prend en gros 100 ppm tous les 50 ans.

C'est énorme et personne ne sait où cela va mener le climat...
avec un pic fossile pour 2030, ça devrait plafonner à environ 150 ppm au total.
Après "énorme", je ne sais pas par rapport à quoi tu le mesures. On a déjà pris 100 ppm, rappelle moi les conséquences "énormes" que ça a eu pour chacun d'entre nous déjà ?
les seuls changement énormes que je vois en 100 ans sont jugés positifs par l'écrasante majorité de la population, et sont dus aux conséquences positives de l'abondance d'énergie (ce qui ne veut pas dire qu'il y a zéro conséquence négative, juste qu'elles sont considérées comme mineures). Si tu inverses le raisonnement, il faut donc arriver à justifier que réduire ces 150 ppm amène plus d'avantages que d'inconvénients, en contradiction avec ce qui est observé.
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8291
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par Remundo » 15 juin 2013, 10:08

quand je dis que c'est énorme, c'est qu'habituellement, il faut de l'ordre du million d'années pour varier de 100 ppm, et c'est donc 20 000 fois plus rapide que 50 ans.

Sinon, je ne comprends pas ton raisonnement qui limite un maxi de + 150 ppm.

Sans compter que l'on peut brûler tous les hydrocarbures de la Terre pendant encore 100 ans, et que la rétroaction e Dame Nature peut amplifier encore les émission CO2 (par destruction climatique de biomasse, tant océanique que terrestre).

Et par ailleurs, on prend vraiment le chemin de la déstabilisation des hydrates de méthane.

Tes raisonnements anti-alarmistes me font un peu penser à celui qui se jette dans le vide, et qui trouve fort agréable le paysage, la sensation d'apesanteur et l'air frais glissant sur ses oreilles. "Jusque là , tout va bien, jusque là tout va bien"... le sol se rapproche simplement, et de plus en plus vite.

Que l'abondance d'énergie soit bénéfique pour la population à cout/moyen terme, c'est exact ; mais avec les énergies actuelles (fossile + nucléaire), c'est la catastrophe assurée sur le long terme.

@+

oleotax
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 902
Inscription : 11 janv. 2007, 15:22

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par oleotax » 15 juin 2013, 22:44

@remundo
destruction climatique de biomasse, tant océanique que terrestre).
-------------------------------------------
depuis que l'homme rejette du CO2 dans l'atmosphère , la moitié disparaît par enchantement ; vous êtes vous déjà demandé où elle allait?
Concernant la déstabilisation des hydrates , je pense que si l'homme ne va pas les chatouiller , ils resteront là où ils sont, c'est-à-dire dans les sédiments au fond de la mer
C'est juste pour dire que Gilles n'est pas le seul pic-huileux climato-sceptique ; d'ailleurs à l'ASPO , il y en a d'autre et Laherrère n'est pas le seul

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8291
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par Remundo » 15 juin 2013, 23:57

je ne suis pas au courant que 50% du CO2 émis disparaît... si tu peux expliquer...

quant au terme climatosceptique, sceptique sur quoi ?

Sur les hydrates de méthane, j'aimerais être aussi optimiste... Il y a 30 ans, certains disaient aussi que la banquise arctique et les permafrosts ne seraient pas touchés.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 56903
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par energy_isere » 16 juin 2013, 11:38

Remundo a écrit :je ne suis pas au courant que 50% du CO2 émis disparaît... si tu peux expliquer...

.....
oui, la nature arrive à absorber 50% de nos émissions de CO2.

lien facile à retrouver. Par exmple : http://climateinitiative.pourunmondequi ... naturelle/
Depuis l’ère industrielle, les émissions de CO2 proviennent des activités humaines, notamment de la combustion des énergies fossiles. La moitié des émissions se retrouve dans l’atmosphère, un quart est dissous dans les océans tandis que le dernier quart est absorbé par la végétation via la photosynthèse.
ou ici : http://www.fne.asso.fr/fr/climat/quest- ... rbone.html
Cycle du carbone et changement climatique

Malgré l’importance des émissions de carbone dans l’atmosphère, son accumulation est limitée par l’existence de deux « puits de carbone » : l’océan et la végétation.

Aujourd’hui, ces deux puits absorbent la moitié du carbone émis par les activités humaines, réduisant significativement la vitesse du réchauffement.
.............
mais contrairement à ce que dit Oleotax cet 'enchantement '' en laisse quand même la moitié dans l' atmosphère, moitié qui suffit à générer les problèmes de réchauffement climatique.

oleotax
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 902
Inscription : 11 janv. 2007, 15:22

Re: La concentration en gaz a effet de serre toujours en hau

Message par oleotax » 16 juin 2013, 11:59

@energy_isere
moitié qui suffit à générer les problèmes de réchauffement climatique.
------------------------------------------
Moi j'aurais écrit:" moitié qui suffit à générer une part inconnue du réchauffement climatique , et je n'aurais pas parlé de problèmes

Répondre