La géothermie en France

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8961
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: La géothermie en France

Message par kercoz » 22 mars 2013, 16:56

Raminagrobis a écrit :
Mais une nappe géothermique, ça dure en général 20 à 50 ans avant d'être épuisé. C'est à dire, comme un gisement de pétrole. Ce n'est donc pas du tout renouvelable !
vu la profondeur , l'eau n'est pas chaude toute seule , il doit y avoir une chaudiere ( profondeur + Proximité de lave )....si l' on ne dépasse pas un certain débit, l' eau que l' on injecte va se réchauffer et pouvoir etre réutilisée ..... on est donc dans un modèle "renouvelable" .....je crois me souvenir que le "hic" viendrait d' une salinité excessive pour le matos ...
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63387
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La géothermie en France

Message par energy_isere » 22 avr. 2013, 16:21

Le Louxor : premier cinéma parisien à utiliser la géothermie

Désaffecté et laissé à l'abandon depuis 1987, le cinéma "Le Louxor" qui possède la particularité d'être le seul cinéma parisien à utiliser l'énergie géothermique a rouvert ses portes, après plus de trois ans de travaux.
"La principale contrainte était de travailler dans un bâtiment en réhabilitation, et inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques" a déclaré la société internationale d'ingénierie et de conseil en environnement, Antea Group. Cette dernière a été sélectionnée par la ville de Paris pour réaliser les forages géothermiques, permettant de capter la nappe phréatique du calcaire grossier du Lutétien.

Cette installation a été mise en place dans le cadre d'une prestation clé en main incluant : "l'étude de faisabilité hydrogéologique, la rédaction de dossiers réglementaires au titre du Code de l'Environnement, la réalisation d'un doublet de forages et des tests associés, l'interprétation des résultats et les recommandations d'exploitation et de maintenance."

En matière de maîtrise des consommations énergétiques, l'installation d'une thermo-frigo pompe sur la nappe phréatique située à environ 80 mètres de profondeur permet de chauffer le bâtiment en hiver et de le rafraîchir en été, répondant ainsi aux objectifs du Plan climat de la Ville de Paris.

Grâce à la géothermie, le bâtiment aura une consommation maximale inférieure à 80 kWhep / m² / an et un bilan carbone répondant aux normes en vigueur.

Le cinéma compte 334 places.
http://www.enerzine.com/4/15644+le-loux ... rmie+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63387
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La géothermie en France

Message par energy_isere » 25 juin 2013, 16:50

France : 4 nouveaux permis de géothermie à haute température

25 Juin 2013 enerzine

Le 10 juin dernier, quatre arrêtés accordant de nouveaux permis exclusifs de recherches de géothermie haute température, tous situés dans le Bas-Rhin, ont été signés par la ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie : Delphine Batho.

Il s'agit des permis dits de « Illkirch-Erstein », de « Strasbourg », et de « Durningen » et « Soufflenheim », parus au Journal Officiel du dimanche 23 juin 2013.

La géothermie est dite à « haute température » quand les fluides dépassent une température de 150°.

Le principe de la géothermie haute température est de prélever des eaux chauffées à grande profondeur soit directement dans une nappe, soit au travers de réseaux de failles où elles circulent naturellement, sans créer de nouvelles fractures. Les eaux prélevées peuvent être utilisées soit pour la production d'électricité dans des centrales géothermiques, soit pour la production d'électricité et de chaleur en cogénération, soit uniquement pour l'alimentation en chaleur.

La géothermie a l'avantage d'être une source d'énergie renouvelable, peu émettrice de gaz à effet de serre. La France possède un potentiel géothermique non négligeable et l'Alsace dispose des réserves les plus intéressantes puisque des températures très élevées s'y rencontrent à des profondeurs plus faibles qu'ailleurs (170°C à 3 000 mètres).

Si la production électrique d'origine géothermique reste encore faible, puisqu'elle représentait 0,1 % de la production d'électricité d'origine renouvelable en France en 2008, le nombre croissant de demandes de permis de recherche démontre la relance de cette filière énergétique en France.

Par ailleurs, 14 autres demandes sont actuellement en cours d'instruction au Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie.
http://www.enerzine.com/4/15955+france- ... ture+.html

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8961
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: La géothermie en France

Message par kercoz » 25 juin 2013, 22:12

On en a deja débattu , le principal obstacle serait la salinité de la flotte ...le matos souffre beaucoup .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 15057
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: La géothermie en France

Message par GillesH38 » 26 juin 2013, 07:55

à part ça, j'ai appris incidemment au cours d'un débat sur les gaz de schistes que les techniques d'extraction sont exactement les mêmes que pour la géothermie, et que c'est en fait pour la géothermie que la fracturation hydraulique a été mise au point ... dans l'indifférence quasi générale !
"Ce ne sont plus les faits contrôlés, les choses examinées avec soin qui forment la conviction ; c'est la conviction souveraine, irrésistible, qui déforme les faits et les choses." Joseph Reinach, à propos de l'affaire Dreyfus.

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5430
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: La géothermie en France

Message par sceptique » 26 juin 2013, 16:35

GillesH38 a écrit :à part ça, j'ai appris incidemment au cours d'un débat sur les gaz de schistes que les techniques d'extraction sont exactement les mêmes que pour la géothermie, et que c'est en fait pour la géothermie que la fracturation hydraulique a été mise au point ... dans l'indifférence quasi générale !
Gilles, arrête ta mauvaise foi cynique :
1) le gaz de schiste c'est sale
2) la géothermie c'est propre
Maintenant si les techniques sont identiques tu n'est pas obligé de le crier sur tous les toits !
Plus sérieusement l'eau bien chaude et bien salée au niveau corrosion des métaux c'est tip top. :-D

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63387
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La géothermie en France

Message par energy_isere » 26 juin 2013, 17:07

GillesH38 a écrit :.....et que c'est en fait pour la géothermie que la fracturation hydraulique a été mise au point ... dans l'indifférence quasi générale !
Comme il y a en fait trés peu d' energie géothermique mise en Oeuvre, on en parle ..... pas beaucoup. Ceci explique cela.

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12473
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La géothermie en France

Message par mobar » 26 juin 2013, 17:13

GillesH38 a écrit :à part ça, j'ai appris incidemment au cours d'un débat sur les gaz de schistes que les techniques d'extraction sont exactement les mêmes que pour la géothermie, et que c'est en fait pour la géothermie que la fracturation hydraulique a été mise au point ... dans l'indifférence quasi générale !
D'un autre coté un puits de géothermie profonde c'est deux ou trois fracturations pour une utilisation pendant des dizaines d'années d'une énergie renouvelable alors que pour les gaz de schiste ce sont de centaines de fracturations pour produire du fossile et du méthane diffus dégagé dans l'atmosphère

Il faut savoir ce qu'on veut :
- du fossile et du CO2 anthropique avec des impacts importants
- du renouvelable sans CO2 avec des impacts environnementaux modérés

Faut choisir son camp
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5430
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: La géothermie en France

Message par sceptique » 26 juin 2013, 17:21

mobar a écrit :
GillesH38 a écrit :à part ça, j'ai appris incidemment au cours d'un débat sur les gaz de schistes que les techniques d'extraction sont exactement les mêmes que pour la géothermie, et que c'est en fait pour la géothermie que la fracturation hydraulique a été mise au point ... dans l'indifférence quasi générale !
D'un autre coté un puits de géothermie profonde c'est deux ou trois fracturations pour une utilisation pendant des dizaines d'années d'une énergie renouvelable alors que pour les gaz de schiste ce sont de centaines de fracturations pour produire du fossile et du méthane diffus dégagé dans l'atmosphère

Il faut savoir ce qu'on veut :
- du fossile et du CO2 anthropique avec des impacts importants
- du renouvelable sans CO2 avec des impacts environnementaux modérés

Faut choisir son camp
Reste à calculer l'impact des "détails" :
Le gaz se stocke et se transporte, l'eau chaude se refroidit ....
Les tuyaux corrodés pa rl'eau chaude salée coutent très cher (en sous mais aussi en ... énergie).
Etc ...
Cependant je suis d'accord : dans certains cas la géothermie peut être intéressante. Mais quelle est la proportion d'énergie ainsi récupérée et son potentiel à un cout abordable ? 0.1 % ?

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12473
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La géothermie en France

Message par mobar » 26 juin 2013, 17:37

sceptique a écrit : Reste à calculer l'impact des "détails" :
Le gaz se stocke et se transporte, l'eau chaude se refroidit ....
Les tuyaux corrodés pa rl'eau chaude salée coutent très cher (en sous mais aussi en ... énergie).
Etc ...
Cependant je suis d'accord : dans certains cas la géothermie peut être intéressante. Mais quelle est la proportion d'énergie ainsi récupérée et son potentiel à un cout abordable ? 0.1 % ?
Les utilisations de la géothermie sont particulièrement intéressantes lorsque le besoin de chaleur est saisonnier et variable (Chevilly Larue en région parisienne se chauffe depuis des lustres à un cout défiant toute concurrence).

Rien à voir avec le gaz de Schiste qui peut produire de la chaleur haute température, des carburants, des produits de synthèse et de l'électricité

si le gaz de schiste est utilisé pour se chauffer c'est gaspiller une ressource non renouvelable (comme le pétrole et le charbon d'ailleurs)
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8961
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: La géothermie en France

Message par kercoz » 26 juin 2013, 17:42

energy_isere a écrit :
GillesH38 a écrit :.....et que c'est en fait pour la géothermie que la fracturation hydraulique a été mise au point ... dans l'indifférence quasi générale !
Comme il y a en fait trés peu d' energie géothermique mise en Oeuvre, on en parle ..... pas beaucoup. Ceci explique cela.
https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_en_Islande

Il faut se méfier de ce dont on ne parle pas ....la seule vérité est économique et ds la géothermie ,l' industrie a trop peu a gagner ...La péniciline a été "oubliée " 2 fois apres sa découverte , en partie parce que l' indus pharma avait investi de grosses sommes sur d'autres médicos ....
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

sceptique
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 5430
Inscription : 21 nov. 2005, 17:42
Localisation : versailles

Re: La géothermie en France

Message par sceptique » 26 juin 2013, 17:44

Je suis d'accord : la géothermie est intéressante quand on a besoin d'eau chaude ou tiède à proximité de la tête de puits. Et que l'eau issue des profondeurs n'est pas trop corrosive. Ce qui la contraint à un rôle marginal (mais non inutile).
Maintenant le vrai problème est économique : si on propose à un client 1 kWh en eau chaude à 10 ou 20 centimes que va-t-il choisir ? Et savoir si cela vient d'une énergie "noble" ou pas cela va-t-il l'intéresser ?

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 12473
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: La géothermie en France

Message par mobar » 26 juin 2013, 18:02

sceptique a écrit : Maintenant le vrai problème est économique : si on propose à un client 1 kWh en eau chaude à 10 ou 20 centimes que va-t-il choisir ? Et savoir si cela vient d'une énergie "noble" ou pas cela va-t-il l'intéresser ?
Economique ou politique?

c'est là que le politique (mandaté par le citoyen en démocratie) peut (doit?) jouer un rôle pour orienter le marché par le biais d'incitation (carotte) ou taxation (bâton) pour orienter le marche vers les solutions les plus performantes pour la collectivité

Tout est politique mon bon monsieur!

Sceptique : "Faudrait encore que le politique écoute le citoyen"

Le politique en question : "C'est quoi ça un citoyen?"
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8961
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: La géothermie en France

Message par kercoz » 26 juin 2013, 18:43

sceptique a écrit :Je suis d'accord : la géothermie est intéressante quand on a besoin d'eau chaude ou tiède à proximité de la tête de puits. Et que l'eau issue des profondeurs n'est pas trop corrosive. Ce qui la contraint à un rôle marginal (mais non inutile).
Maintenant le vrai problème est économique : si on propose à un client 1 kWh en eau chaude à 10 ou 20 centimes que va-t-il choisir ? Et savoir si cela vient d'une énergie "noble" ou pas cela va-t-il l'intéresser ?
j' avais fait le controle sécu elec de la station de pompage:
http://crdp.ac-bordeaux.fr/edd/academie ... iadeck.pdf
a l' époque , le hic , c'etait que l' installation etait a 1 tuyau ! on rejetait l' eau froide a la garonne ! ....Normalement ils devraient ramener la flotte en bas ...ce serait la meme nappe que l' eau chaude de la fontaine de Dax ...une trotte ! Ca m' etonnerait qu'ils fracturent periodiquement .
Qur de l' eau tres chaude , il doivent faire un interface , circuit primaire majorité plastique....
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 63387
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: La géothermie en France

Message par energy_isere » 06 juil. 2013, 13:04

Un village menacé d'effondrement en raison d'un forage géothermique

................
Le désordre géologique qui menace Lochwiller trouve bien son origine sur la colline, un ancien verger qui a cédé la place à un lotissement en 2008. Un forage réalisé à 140 mètres de profondeur pour l'installation d'une pompe à chaleur dans une de ces nouvelles maisons a provoqué une fuite qui a inondé, pendant plusieurs mois, une propriété située en contrebas.

Il a surtout mis l'eau en contact avec la couche d'anhydrite qui s'étend à dix mètres sous les pieds des villageois, provoquant le gonflement de ce composé chimique et sa transformation en gypse, l'élément de base du plâtre. L'entreprise allemande qui l'a réalisé en sous-traitance n'a pas respecté la réglementation qui impose une demande d'autorisation administrative pour tout creusement au-delà de cent mètres, quand une simple déclaration suffit en deçà. L'expert estime à 350 000 euros le coût des travaux qui permettraient de colmater le puits, mais sans garantie de résultat.
.................
http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html

Répondre