début 2013... toujours pas d'effondrement...

Discussions libres mais portant sur le thème général de la déplétion.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1724
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par hyperion » 08 oct. 2013, 23:02

swirly a écrit :Une chose est sure. Le pic de production du pétrole, on est dessus. Ce n'est pas un point, c'est une zone.

Le pic toute énergie est devant nous.
le pic de production de petrole; d'accord
mais le pic toute energie est peut etre très loin, l'univers n'est-il pas en extension?
en tout cas à court terme l'arnaque peakiste consiste à t'inculquer que concernant la modernité au delà du ^petrole ,il n'y a rien voire que la modernité est cosubstantiel au hydrocarbure :roll:

je ne pipe pas grand chose à l'astrophysique, en revanche je suis persuadé que l'énergie suit la pensée et non l'inverse.
par exemple il n'est pas juste de nous marteler queles révolutions industrielles sont dus à l'émergence du charbon; en fait cromwell et les lumières précédent cette emergence.
ce jour le bouillonement mental et le déluge de stimulation sensorielles vont probablement aboutir à un surcroit d'énergie exponentiel que le monde dominant le xx em du petrole ne pourra freiner bq plus longtemps
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
hyperion
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1724
Inscription : 18 juin 2005, 19:36
Localisation : herault

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par hyperion » 09 oct. 2013, 07:54

Swirly, dans le fil "un livre à conseiller" ressources diverses, je recommandai:
hyperion a écrit :nouilles froides à Pyongyang de J L Coatalem;
récit de voyage d'un journaliste en corée du nord. obligé de se faire passer pour un représentant d'agence de voyage.

hallucinant.

comme quoi tout est relatif , il vaut tout de m^me mieux vivre dans le monde difficilement maintenu en stagnation gaspillante par l'oligarchie des firmes petrolières.
d'une certaine façon je trouve que nous sommes aussi en corée du nord et comme eux nous venerons des illusions et mythes délirants et nous nous maintenons dans la stagnation.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9310601#
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/17180695homéo niet secu, preservatifs , vaccin hepati b nourisson et chaussures oui oui; Buzin, pas besoin de lui faire de cadeau; dogmatique à virer et au boulot!

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8564
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par kercoz » 09 oct. 2013, 08:04

swirly a écrit :
Le pic pétrolier a surtout été décrit par des personnes comme Cochet comme amenant à ce qu'il appelait un "plateau ondulé". Des variations des prix et des volumes au voisinage d'un maximum avec des effets délétères sur une économie qui joue au yoyo.


Une chose est sure. Le pic de production du pétrole, on est dessus. Ce n'est pas un point, c'est une zone.

!
Bienvenu au club .
Ta premiere remarque explique la seconde ......et la raison pour laquelle la "pénurie d' abondance" ne sera pas répartie équitablement :
La constante du modèle , c'est un consumérisme maintenu , ce qui implique un prix d' énergie accessible , ...donc un nombre d'accédants limités .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par rico » 09 oct. 2013, 08:48

Ce même Cochet qui prédisait "un beau bordel pour 2012". =D>

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 682
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par yvesT » 09 oct. 2013, 08:51

rico a écrit :Ce même Cochet qui prédisait "un beau bordel pour 2012". =D>
référence ?
(sans compter que le "bordel", ça ne manque pas, "printemps" Arabes, Grèce, ou autre ...)

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par rico » 09 oct. 2013, 09:25

C'était dans une conférence filmée (je ne sais plus où ni quand) mais je me rappelle clairement cette affirmation. Quand il parlait de "bordel" Cochet imaginait l'Ile de France frappée par la famine en raison d'une paralysie de Rungis. Les camions ne pouvant plus circuler faute de carburant, la nourriture n'était plus distribuée.
Le bordel actuel est très relatif et pas pire que les années passées.

Avatar de l’utilisateur
matthieu25
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3358
Inscription : 21 juil. 2005, 00:17
Localisation : passenans

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par matthieu25 » 09 oct. 2013, 09:57

Cochet n avait pas prevu les gaz de shiste...personne n est parfait.
La religion est la maladie honteuse de l' humanité.la politique en est le cancer(Millon de Montherlant)

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par rico » 09 oct. 2013, 10:02

Pourtant on nous avait bien prévenu : "le PO est une illusion car on finira bien par trouver autre chose que du pétrole".

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7727
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par phyvette » 09 oct. 2013, 10:33

Les pétroles et gaz de schistes ne sont pas des ressources nouvelles d'approvisionnement à faible coût. Par conséquence elles n'auront pas d'impact sur le phénomène de pic pétrolier économique, qui devra forcément précéder le pic physique. Même si les pétroles et gaz de schistes retarde un peu le pic-oil classique, sur le plan économique, ce qui là intéresse tout le monde le résultat sera nul en terme de relance économique globale, et ne retardera pas l'effondrement de la société thermo-industrielle mondialisée.

Les carburants de transport relient tous les éléments de l'économie. Si tous les liens coûtent plus cher en raison des prix élevés du pétrole, en s'additionnant les coûts vont augmenter, l'économie va ralentir et l'inflation va augmenter.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 682
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par yvesT » 09 oct. 2013, 10:54

Et de fait on est actuellement en plein dedans :

Image

Image

Image

Image

Henri
Kérogène
Kérogène
Messages : 4
Inscription : 09 oct. 2013, 10:55

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par Henri » 09 oct. 2013, 11:24

Les carburants de transport relient tous les éléments de l'économie. Si tous les liens coûtent plus cher en raison des prix élevés du pétrole, en s'additionnant les coûts vont augmenter, l'économie va ralentir et l'inflation va augmenter.
Bonjour à tous,

J'acquiesce totalement à ce sujet. Il semblerait que les prix actuellement élevés du pétrole enserrent notre économie à la réduction de la consommation de pétrole (et donc de la croissance liée, inévitablement).

1 - Une offre de pétrole (bon marché) qui ne suit pas la demande :
Et ce sont alors les prix du pétrole qui augmentent de manière carabinée.
Image

2 - Une réduction de la demande de pétrole liée à ces prix trop élevés du pétrole, en particulier pour les pays les plus dépendants de cette énergie (les pays occidentaux pour faire simple).
Image

3 - Une endettement croissant de nos économies par l'absence de possibilité d'accéder à une offre pétrolière bon marché et par la volonté de perpétuer le système actuel de la "croissance" à tout prix. (et les conséquences liées : QE, impression monétaire...)

4 - Un effondrement financier inévitable à terme causant, du même coût, la fin de l'exploitation des pétroles non conventionnels mais probablement de toute notre organisation actuelle.

5 - ?

A noter que l'effondrement financier peut également être suivi ou anticipé par un effondrement social liée aux conséquences du chômage de masse et de l'impasse économique actuelle. Je trouve toutefois l'option "anticipation" moins probable.

Le pic pétrolier physique suivra donc et c'est tout naturel, le pic pétrolier "économique" qui se caractérise par un prix élevé et une baisse de la demande. Ce pic pétrolier physique pourrait prendre la forme d'une fin des exportations pétrolières et d'une fermeture des gisements suite à l'effondrement financier. A partir du moment où le système de la dette explosera, le pic pétrolier "physique" suivra naturellement.

Nous sommes donc, en ce moment même, sur le pic pétrolier.
:arrow:

Avatar de l’utilisateur
phyvette
Modérateur
Modérateur
Messages : 7727
Inscription : 19 janv. 2006, 03:34

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par phyvette » 09 oct. 2013, 11:38

Tout à fait Henri, bienvenu sur Oléocene.
Gilles a raison
Gilles a tjs raison
Si un membre a raison les 1 et 2 s'appliquent
Gilles ne contredit pas il éduque
Les idées de Gilles sont tjs bonnes
Gilles est obligé de penser pour tout le monde
Seul Gilles a une vision globale de la société

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 4135
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par nemo » 09 oct. 2013, 12:18

Je me joint a phyvette et henri (bienvenue au passage) la différence entre la situation actuelle et celle des années 70 (ou comme maintenant on disait "il y a encore des réserves pour 40 ans") c'est que le cout de ce pétrole et EROI n'ont plus grand chose a voir. Cout d'extraction, mais aussi en amont cout d'investissement avant l'extraction de la première goutte et cout d'exploration. Et EROI soit l'énergie effectivement gagné (quand gain il y a :-" ) une fois arrivé dans le réservoir du véhicule.
Et ça change pas mal de chose. Alors certes ça n'a pas (encore?) provoqué d'effondrement par contre ça a profondément affaiblie les économies et les capacités à acheter la paix sociale. Rome est pas tombé en 1 jour.
Alors encore 10 ans, 50 ans, plus? Difficile à dire. Ce qui est certain c'est qu'on vit des changements géopolitiques majeur a une vitesse jamais vu hors temps de guerre.
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 682
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par yvesT » 09 oct. 2013, 12:26

Personnellement je ne sais pas pourquoi on veut toujours séparer "pic pétrolier physique", et économique, c'est la même chose, le même phénomène (la hausse du prix est bien directement lié à la limitation du débit possible, donc au phénomène du pic).
Et le consept du pic de Hubbert ça n'est pas de la "géologie", ça prend en compte les contraintes géologiques oui, mais cela prend aussi comme hypothèse quelque chose comme "l'espèce humaine extrait les ressources découvertes en gros le plus vite possible", et en ce sens c'est aussi de l'"économie" (ou anthropologie appelons ça comme on veut), le pétrole ne sort pas tout seul de la terre (enfin la très grande majorité de celui qu'on utilise).

Sinon il y a aussi le papier de King et David de 2012, sur le fait que l'offre ne répond plus à la hausse de prix (contrairement à la "loi" économique offre/demande) :
http://iiscn.files.wordpress.com/2012/0 ... y12oil.pdf

Ou la représentation avec les deux "murs" de Laherrère :
Image
Ds sa dernière synthèse :
http://aspofrance.viabloga.com/files/JL ... ay2013.pdf
(page 12)
Dernière modification par yvesT le 09 oct. 2013, 12:37, modifié 1 fois.

yvesT
Condensat
Condensat
Messages : 682
Inscription : 23 mars 2013, 12:16
Localisation : paris
Contact :

Re: début 2013... toujours pas d'effondrement...

Message par yvesT » 09 oct. 2013, 12:36

nemo a écrit :Je me joint a phyvette et henri (bienvenue au passage) la différence entre la situation actuelle et celle des années 70 (ou comme maintenant on disait "il y a encore des réserves pour 40 ans") c'est que le cout de ce pétrole et EROI n'ont plus grand chose a voir.
Ne pas oublier non plus que le premier choc est en très grande partie une conséquence du pic "géologique" US de 1970.

Et que la transition de prix associée était de fait aussi nécessaire pour démarrer des "plays" plus chères : Alaska, mer du Nord, Golfe du Mexique. Et donc "plays" à EROEI aussi plus faible.

Certes il restait à l'époque (et encore aujourd'hui) du pétrole à fort EOEI/faible cout d'extraction. (et beaucoup plus à l'époque que maintenant oui)

Mais de fait le premier choc était déjà lié à un aspect contraintes géologiques :
Image


même si l'information a clairement été complétement escamotée à ce sujet (bien pratique pour tout le monde en fait).

Et d'autre part, les "montagnes de dettes" que l'on traine actuellement, sont héritées principalement de la période post deux premiers chocs(pour retrouver la croissance d'avant), faisant de la crise actuelle un double choc pétrolier d'une certaine manière ..

Répondre