[Éthanol] L'éthanol cellulosique

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par energy_isere » 17 janv. 2014, 17:55

suite du post au dessus.

Deinove produit de l'éthanol à 9% avec ses bactéries Deinocoques (enerzine)

enerzine donne en plus cette info :
.....................
Une campagne d’essais dans des bioréacteurs de 300L

DEINOVE a démarré une nouvelle campagne d’essais dans des bioréacteurs de 300 litres (x15 par rapport aux volumes de production actuels) mis à disposition chez SANOFI à Toulouse, pour confirmer dans des conditions quasi-industrielles, les résultats obtenus. Les résultats de ces essais sont attendus au 1er semestre 2014.

Par la suite, des tests à l’échelle de plusieurs m3 sont planifiés pour la fin de l’année 2014 avec un titre, une productivité et un rendement qui devraient être supérieurs à ceux initialement prévus.
..................

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par energy_isere » 07 déc. 2014, 20:58

Après Poët-DSM, Abengoa inaugure sa bioraffinerie d’éthanol cellulosique

6 Nov 2014

Après POET-DSM au mois de septembre, c’est au tour d’Abengoa d’inaugurer sa première bioraffinerie d’éthanol cellulosique d’échelle commerciale le 17 octobre 2014, à Hugoton, Kansas. L’usine produira 60.000 tonnes d’éthanol par an (similaire à la bioraffierie de POET-DSM), à partir de différentes biomasses ; une majorité de tiges de maïs, de paille de blé, de chaume et de sorgho. L’usine utilise un prétraitement enzymatique pour la conversion de la lignocellulose en sucre.
En utilisant la biomasse solide résiduelle comme combustible, l’usine produit 21 MW d’électricité, assez pour être en autonomie énergétique et de fournir un surplus d’énergie pour la communauté locale du comté de Stevens. Abengoa a reçu un prêt de 132 millions de dollars et une subvention de 97 millions par le ministère de l’Énergie pour soutenir la construction de l’installation d’Hugoton.

Cette usine n’aurait pas vu le jour sans la mise en place de la norme sur les carburants renouvelables, la « Renewable Fuel Standard », équivalent américain de la directive européenne sur les énergies renouvelables qui oblige l’introduction de biocarburant dans les carburants pétroliers.

Image
Bioraffinerie de Hugoton au Kansas. photo Abengoa Bioenergy
http://www.bioenergie-promotion.fr/3833 ... lulosique/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par energy_isere » 25 févr. 2015, 20:09

Deinove : un brevet et une adhésion aux Etats-Unis

Boursier.com 25 fev 2015

Deinove a obtenu un brevet aux Etats-Unis, son premier dans le pays, pour protéger son procédé de production de bioéthanol de seconde génération. Baptisé "Bactéries à hautes performances métaboliques", il couvre la méthode de production de biocarburants à partir de matière première cellulosique ou hémicellulosique par un procédé intégré de dégradation et de fermentation fondé sur les bactéries Deinococcus.

La société a également fait son entrée comme nouveau membre de l'organisation américaine BIO, dans la division "Industrie & Environnement". Il s'agit, explique Deinove, de l'association professionnelle la plus représentative de l'industrie biotechnologique au niveau mondial.

Avec la délivrance de ce brevet aux États-Unis, nous affirmons nos avantages compétitifs et renforçons notre capacité à nouer des partenariats avec des industriels américains, comme nous l'avons fait l'an dernier avec le démonstrateur américain MBI. Ce brevet vient appuyer les efforts que nous avons engagés aux Etats-Unis et crédibilise notre approche, souligne Emmanuel Petiot, le directeur général.
http://www.boursier.com/actions/actuali ... 17700.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par energy_isere » 07 avr. 2015, 13:52

suite de ce post du 30 dec 2008 !
viewtopic.php?p=224511#p224511
Bioliq : produire du biocarburant à partir de biomasse résiduelle

07 Avril 2015 enerzine

Mené en partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), le projet pilote bioliq™ a pour objectif de démontrer la faisabilité d’un processus de production de carburant de haute qualité, sans soufre, à partir de biomasse résiduelle.

Ces biocarburants dits de « seconde génération » sont élaborés en utilisant la partie non comestible des plantes sans impact sur la chaîne alimentaire, contrairement aux biocarburants de « première génération » produits à partir de l’huile, de l’amidon ou du sucre contenus dans les plantes comme les graines oléagineuses, la betterave ou les céréales.

Pour ce projet, Air Liquide a apporté des technologies clés pour la pyrolyse de la biomasse, la synthèse du carburant ainsi que l’oxygène nécessaire à la gazéification. La pyrolyse permet en effet la décomposition d'un composé organique par la chaleur pour obtenir d'autres produits (gaz et matière).

Après la mise en service de la première partie de l’unité pilote en 2007, cette unité Bioliq® II permet de transformer le bioliqsynCrude® généré à partir de paille en un gaz de synthèse. Grâce à ce nouveau procédé désormais opérationnel, environ 7 kg de paille peuvent produire 1 litre de biocarburant.

Les biocarburants de seconde génération peuvent être utilisés de la même manière que les carburants classiques. Ils sont produits à partir de végétaux (paille, déchets végétaux, bois…) tout en permettant l’utilisation du « fruit » ou du sucre de la plante pour l’alimentation.

Le procédé bioliq® transforme la paille ainsi que d’autres résidus forestiers ou issus de la production agricole en carburant de synthèse pour les véhicules. Cette technologie présente en outre l’avantage d’accroître le rendement de production tout en offrant un bien meilleur bilan en termes d’émissions de CO2 par rapport aux biocarburants de première génération.

Image
L'usine de bioliq® au KIT Allemagne - Photo: Markus Breig

Ces biocarburants pourront contribuer à la production de carburants de qualité, de produits chimiques verts ou encore d’hydrogène sans émission de CO2. Ils permettent de réduire jusqu’à 90 % les émissions de CO2 par rapport aux combustibles fossiles.

La prochaine étape sera l’optimisation du processus pour accélérer la production en vue d’une future commercialisation.
http://www.enerzine.com/6/18297+bioliq- ... elle+.html

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10038
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par mobar » 07 avr. 2015, 14:01

energy_isere a écrit :suite de ce post du 30 dec 2008 !
viewtopic.php?p=224511#p224511
Bioliq : produire du biocarburant à partir de biomasse résiduelle

07 Avril 2015 enerzine

Mené en partenariat avec l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), le projet pilote bioliq™ a pour objectif de démontrer la faisabilité d’un processus de production de carburant de haute qualité, sans soufre, à partir de biomasse résiduelle.

Ces biocarburants dits de « seconde génération » sont élaborés en utilisant la partie non comestible des plantes sans impact sur la chaîne alimentaire, contrairement aux biocarburants de « première génération » produits à partir de l’huile, de l’amidon ou du sucre contenus dans les plantes comme les graines oléagineuses, la betterave ou les céréales.

Pour ce projet, Air Liquide a apporté des technologies clés pour la pyrolyse de la biomasse, la synthèse du carburant ainsi que l’oxygène nécessaire à la gazéification. La pyrolyse permet en effet la décomposition d'un composé organique par la chaleur pour obtenir d'autres produits (gaz et matière).

Après la mise en service de la première partie de l’unité pilote en 2007, cette unité Bioliq® II permet de transformer le bioliqsynCrude® généré à partir de paille en un gaz de synthèse. Grâce à ce nouveau procédé désormais opérationnel, environ 7 kg de paille peuvent produire 1 litre de biocarburant.
A 50€ la tonne de paille, ça fait le litre de carburant à plus de 40 centimes, tout ça hors financement de l'investiissement, hors cout d'exploitation et taxes intérieure sur la consommation

Si malgré tout cela venait à se développer, vu la disponibilité de la ressource, ça ne couvrirait que quelques pourcent de la demande actuelle

Et comme ce ne sera vraisemblablement pas industrialisé avant de nombreuses années, on ferait bien de chercher des solutions complémentaires, à moins de croire au Père :smt111
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

EPE_bel
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 981
Inscription : 04 mars 2014, 09:26

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par EPE_bel » 07 avr. 2015, 15:20

Et, puisqu'elle va servir à produire de l'éthanol, on va remplacer la paille dans les étables par de la litière de synthèse à base de pétrole. Le fumier obtenu ne sera utilisable ni comme engrais, ni pour la méthanisation mais c'est un détail. Entretemps on aura inventé un autre procédé pour en refaire un carburant de synthèse! =D>
Autrefois EPE http://www.oleocene.org/phpBB3/memberli ... file&u=110 Accès au compte perdu

tita
Gaz naturel
Gaz naturel
Messages : 1178
Inscription : 07 juin 2005, 11:22
Localisation : Franches-Montagnes (Suisse)

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par tita » 07 avr. 2015, 15:39

Ces biocarburants dits de « seconde génération » sont élaborés en utilisant la partie non comestible des plantes sans impact sur la chaîne alimentaire, contrairement aux biocarburants de « première génération » produits à partir de l’huile, de l’amidon ou du sucre contenus dans les plantes comme les graines oléagineuses, la betterave ou les céréales.
C'est quand même pas si simple que ça. On n'a pas attendu ce genre de technologie pour exploiter les "déchets" des plantes. L'utilisation en tant que fertilisant se fait depuis la nuit des temps, ce qui peut avoir un impact sur la chaîne alimentaire. De même on chauffe pas mal à partir des déchets de bois. Quand le procédé arrivera au stade industriel, les mêmes problèmes de concurrence d'utilisation vont surgir.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par energy_isere » 07 nov. 2015, 20:08

DuPont à inauguré son usine d' éthanol cellulosique, qui est la plus grande des USA.
Capacité de production de 30 millions de gallons annuellement à partir de tiges de Maïs.
Il faudra traiter 375,000 tonnes de ces raffles de Maïs.
L'usine a coûté 225 millions de $.

Digging into the science of cellulosic ethanol

Nov 5, 2015 Willie Vogt

The day before Halloween was a big day for Nevada, Iowa. That’s the day that DuPont officially opened its new cellulosic ethanol plant. Key dignitaries were on hand from the state and the company to mark the historic day.

DuPont’s plant, the largest in the nation, when up to full capacity will produce 30 million gallons of ethanol a year from corn stover. Jan Koninckx, global business director, Advanced Biofuels, DuPont, explains that fuel from this plant will be made generating “90% less greenhouse gas then the production of gasoline.”

Image

Koninckx notes that the ceremony was being held ahead of the official plant opening, during the media event and tour he referred to the Nevada plant as “serial No. 1,” which means DuPont is doing something entirely new, and will gradually start up the process over time. “Plants two, three and four will start more quickly in the future,” he says, noting DuPont’s commitment to biofuels.

He adds that in the company’s 213 year history, it has brought many plants online. “We know how to bring a plant online, there’s always a degree of uncertainty in a first plant. We expect the first shipments of biofuel to begin in 2016.”
http://farmindustrynews.com/biofuel/dig ... ic-ethanol

....They flocked to see the facility that is expected to process 375,000 tons of corn stover each year (about one half-ton bale each minute) to produce about 30 million gallons of ethanol a year.
............
http://www.iowafarmertoday.com/news/cro ... 23a91.html
....The $225 million plant produces cellulosic ethanol from corn husks – the non-kernel parts of corn plants.

Image
http://www.forbes.com/sites/williampent ... nt-online/

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par Remundo » 07 nov. 2015, 22:45

belle usine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par energy_isere » 23 nov. 2015, 20:32

en relation avec ce post du 17 Janv 2014 http://forums.oleocene.org/phpBB3/viewt ... 73#p356673
Deinove : du bioéthanol 2G dans un fermenteur de 300 litres

23 nov 2015

La société de biotechnologie industrielle Deinove a indiqué la semaine dernière avoir réussi à produire de l'éthanol 2G avec de très bonnes performances en fermenteur de 300 litres.

Les essais ont été menés au VTT, partenaire de longue date de Deinove, qui dispose des infrastructures nécessaires pour réaliser et évaluer ce type d'opération pilote. La matière première utilisée est un mélange de glucose (sucre à 6 atomes de carbone - C6) et de xylose (C5), les principaux composants obtenus par hydrolyse de la biomasse non alimentaire utilisée dans la production de biocarburants 2G.

La fermentation bactérienne de ces sucres 2G par la souche optimisée DEINOL a permis de produire de l'éthanol à un niveau de 7,3% v/v[2]. Cette performance est parfaitement en ligne avec celles obtenues par les équipes de Deinove à l'échelle du laboratoire dans des fermenteurs de 20 litres.

"Nous sommes très satisfaits de ces résultats" déclare Jean-Paul LEONETTI, Directeur R&D de Deinove. "La collaboration constante entre nos équipes de R&D et celles du VTT a permis de lever les limitations liées à une configuration différente de fermenteur et une adaptation nécessaire du procédé, et c'est une grande avancée. Dans cette industrie, la mise à l'échelle est une réelle mise à l'épreuve, je félicite nos équipes pour ce nouveau succès."

"Il s'agit d'un grand pas vers l'industrialisation du procédé DEINOL et un résultat qui confirme aussi le potentiel de plateforme industrialisable de la bactérie Déinocoque. A l'aube de la COP21, une biotech française démontre encore une fois que l'éthanol de seconde génération est une réalité et peut véritablement contribuer à la lutte contre le changement climatique", ajoute Emmanuel PETIOT, Directeur Général. "A partir de ces résultats, nous allons travailler avec nos partenaires aux étapes suivantes : démonstrateur à l'échelle du m3 et pilotes industriels. Nous sommes confiants dans notre capacité à délivrer une solution technologiquement et économiquement compétitive d'ici à 2018."


** Deinove développe des procédés innovants de production de biocarburants et composés biosourcés à partir de biomasse non alimentaire avec ses bactéries Déinocoques.
http://www.enerzine.com/6/18879+deinove ... tres+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59057
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par energy_isere » 18 nov. 2017, 20:20

Enerkem lance sa production commerciale d’éthanol cellulosique à Edmonton( Canada)

Frédéric DOUARD 19 septembre 201

Le producteur de biocarburants de seconde génération Enerkem, basé à Montréal au Québec, a annoncé le 15 septembre 2017 qu’il venait de lancer sa production commerciale d’éthanol cellulosique. L’usine novatrice d’Enerkem à Edmonton en Alberta est la première usine au monde à l’échelle commerciale à produire de l’éthanol cellulosique à partir de matières résiduelles urbaines mixtes non recyclables et non compostables.

Image
Usine Enerkem d’Edmonton, photo Merle Prosofsky

La société a produit et vendu du biométhanol depuis 2016, avant d’étendre sa production afin d’offrir de l’éthanol cellulosique grâce à l’installation d’une unité de conversion du méthanol en éthanol plus tôt cette année.

« Nous allons maintenant augmenter progressivement la production à Edmonton, tout en préparant la construction de nos prochaines installations, tant à l’échelle locale qu’internationale », a déclaré Vincent Chornet, président et chef de la direction d’Enerkem.
........................
https://www.bioenergie-promotion.fr/529 ... -edmonton/

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par Remundo » 18 nov. 2017, 21:18

pas mal leur procédé...

surement original : j'imagine qu'ils sortent du méthanol à partir d'un syngas, et après ils passent à l'éthanol.

chui pas hyper-spécialiste, mais ça me paraît une méthode rare. Je serais curieux de savoir comment ils convertissent CH3OH en CH3CH2OH. Il y a plusieurs méthodes / catalyseurs, en général on fait réagir CH3OH avec CO et H2, mais ça donne des trucs un peu exotiques.

Sans doute sont-ils les premiers à avoir une usine en exploitation. L'éthanol, c'est vraiment top pour les voitures à essence. :idea:

Avatar de l’utilisateur
Remundo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8748
Inscription : 16 févr. 2008, 19:26
Localisation : Clermont Ferrand
Contact :

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par Remundo » 19 nov. 2017, 10:54

je reviens ici, j'ai trouvé les réactions de syngas dans les livres spécialisés ; si la formation de méthanol est assez classique (mais pas facie pour autant), l'obtention de l'éthanol est encore moins simple :

Image

il faut trouver des catalyseurs et conditions réactionnelles très spéciales pour stimuler la production-extraction d'éthanol.

Enerkem en phase commerciale là-dessus, je dis chapeau pour 3 raisons : :idea:
1) d'abord c'est une prouesse technique
2) mais surtout il y a un gisement colossal de matière organique à valoriser (car Enerkem semble être flexible sur la matière première).
3) Et l'éthanol ne nécessite que très peu de modifications sur les moteurs à essence.

y'a aussi les débouchés dans l'industrie chimique où méthanol et éthanol sont très utilisés.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8471
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: [Éthanol] L'éthanol cellulosique

Message par kercoz » 19 nov. 2017, 11:50

energy_isere a écrit :
07 déc. 2014, 20:58
Après Poët-DSM, Abengoa inaugure sa bioraffinerie d’éthanol cellulosique

6 Nov 2014

Après POET-DSM au mois de septembre, c’est au tour d’Abengoa d’inaugurer sa première bioraffinerie d’éthanol cellulosique d’échelle commerciale le 17 octobre 2014, à Hugoton, Kansas. L’usine produira 60.000 tonnes d’éthanol par an (similaire à la bioraffierie de POET-DSM), à partir de différentes biomasses ; une majorité de tiges de maïs, de paille de blé, de chaume et de sorgho. L’usine utilise un prétraitement enzymatique pour la conversion de la lignocellulose en sucre.
En utilisant la biomasse solide résiduelle comme combustible, l’usine produit 21 MW d’électricité, assez pour être en autonomie énergétique et de fournir un surplus d’énergie pour la communauté locale du comté de Stevens. Abengoa a reçu un prêt de 132 millions de dollars et une subvention de 97 millions par le ministère de l’Énergie pour soutenir la construction de l’installation d’Hugoton.

Cette usine n’aurait pas vu le jour sans la mise en place de la norme sur les carburants renouvelables, la « Renewable Fuel Standard », équivalent américain de la directive européenne sur les énergies renouvelables qui oblige l’introduction de biocarburant dans les carburants pétroliers.

Image
Bioraffinerie de Hugoton au Kansas. photo Abengoa Bioenergy
http://www.bioenergie-promotion.fr/3833 ... lulosique/
Y'aka regarder la photo pour comprendre que ce truc est suicidaire. pas un point vert autours. pour faire tourner des 4x4 !! La réagradation des sols nécessite le retour au sol de ce qui n'est pas consommé...
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Répondre