[Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58193
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 18 mai 2016, 12:46

Canada : les feux menacent toujours la région de Fort McMurray, des milliers de personnes évacuées

18/05/2016

Les feux de forêts gagnent du terrain au nord de Fort McMurray, dans la province de l'Alberta (Canada), même si la ville elle-même n'est plus directement menancé. Ces derniers jours, les flammes ont détruit les 665 logements d'une des bases de vie qui héberge, en temps ordinaire, des milliers de travailleurs du pétrole.

Face à la violence du sinistre et à son avancée rapide, environ 8 000 personnes ont été évacuées dans la nuit de lundi à mardi des installations pétrolières et de leurs immenses bases de vie. Mardi, la Première ministre de la province, Rachel Notley, a averti que la progression des flammes menaçait d'autres bases de vie installées dans les forêts, à quelques dizaines de kilomètres au nord de Fort McMurray.

100 000 personnes ont quitté Fort McMurray

"Tous les camps de travailleurs au nord de Fort McMurray jusqu'au sud de Fort McKay ont été placés sous un ordre d'évacuation", comme les sites pétroliers de Suncor et Syncrude, a-t-elle indiqué, soulignant que les employés restés sur place pour assurer la sécurité et contenir les feux pouvaient être contraints de fuir "si et quand ce sera nécessaire".

Au total, près de 100 000 personnes ont quitté Fort McMurray et les petites villes situées aux alentours.


There are 1,754 firefighters, 208 helicopters, 412 pieces of heavy equipment & 29 air tankers currently battling the #ymmfire. #fortmacfire
— Rachel Notley (@RachelNotley) 17 mai 2016
Près de 2 000 pompiers combattent ces incendies, aidés de 29 avions bombardiers d'eau, 161 hélicoptères et près de 400 engins de chantier qui déboisent de larges bandes autour des sites pétroliers et des bases de vie.
http://www.francetvinfo.fr/monde/ameriq ... 55679.html

Iguane
Condensat
Condensat
Messages : 721
Inscription : 17 avr. 2006, 20:19
Localisation : Algarve

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par Iguane » 18 mai 2016, 13:23

energy_isere a écrit :
There are 1,754 firefighters, 208 helicopters, 412 pieces of heavy equipment & 29 air tankers currently battling the #ymmfire. #fortmac fire

Près de 2 000 pompiers combattent ces incendies, aidés de 29 avions bombardiers d'eau, 161 hélicoptères et près de 400 engins de chantier qui déboisent de larges bandes autour des sites pétroliers et des bases de vie.
C'est les francophones ou les anglophones qui ne savent pas compter ? :smt100

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58193
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 18 mai 2016, 17:40

Iguane a écrit : C'est les francophones ou les anglophones qui ne savent pas compter ? :smt100
Il y a des écarts entre les 2 sources différentes. Il suffit que le comptage ne soit pas exactement au même moment je présume.

Avatar de l’utilisateur
Glycogène
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2350
Inscription : 05 oct. 2005, 00:06
Localisation : Grenoble

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par Glycogène » 18 mai 2016, 22:59

Toute cette agitation motorisée ne va pas arranger l'EROEI du bousin bitumineux...

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 9455
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par mobar » 19 mai 2016, 11:21

Glycogène a écrit :Toute cette agitation motorisée ne va pas arranger l'EROEI du bousin bitumineux...
Pour l'instant EROEI n’intéresse pas les financiers, il suffirait que le prix du brut bitumineux s'apprécie de façon décorrélée du brut conventionnel pour que la production soit relancée

A moyen terme un guerre nucléaire au MO qui rendrait quelques bruts arabes non utilisables pourrait déclencher le phénomène, ou des qualités les liquides de schiste que tu ne retrouvse pas dans le brut conventionnel ou ...
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58193
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 22 mai 2016, 14:34

Feu sans frontières :
Le feu de Fort McMurray a traversé la frontière Alberta-Saskatchewan

AFP, 19 mai 2016

Le gigantesque feu de forêt de la région de Fort McMurray, en Alberta, continue de s’étendre et a traversé la frontière de la Saskatchewan, la province voisine, a indiqué jeudi le service des incendies.

Toujours hors de contrôle, le feu de Fort McMurray a ravagé plus de 5050 km2 de forêts, soit 820 km2 de plus en 24 heures. La surface brûlée a doublé en une semaine, a dit Chad Morrisson, directeur du service d’incendie de l’Alberta.
S’appuyant sur des calculs à partir des images satellites, M. Morrisson a estimé que les flammes ont brûlé un peu plus de 700 hectares en Saskatchewan.
.......................
http://www.journaldemontreal.com/2016/0 ... skatchewan

nemo
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 3848
Inscription : 11 oct. 2005, 03:46
Localisation : Limoges

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par nemo » 22 mai 2016, 21:31

energy_isere a écrit :Feu sans frontières :
Le feu de Fort McMurray a traversé la frontière Alberta-Saskatchewan

AFP, 19 mai 2016

Le gigantesque feu de forêt de la région de Fort McMurray, en Alberta, continue de s’étendre et a traversé la frontière de la Saskatchewan, la province voisine, a indiqué jeudi le service des incendies.

Toujours hors de contrôle, le feu de Fort McMurray a ravagé plus de 5050 km2 de forêts, soit 820 km2 de plus en 24 heures. La surface brûlée a doublé en une semaine, a dit Chad Morrisson, directeur du service d’incendie de l’Alberta.
S’appuyant sur des calculs à partir des images satellites, M. Morrisson a estimé que les flammes ont brûlé un peu plus de 700 hectares en Saskatchewan.
.......................
http://www.journaldemontreal.com/2016/0 ... skatchewan
presque 1% de la France. 17% de la Belgique...
"Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre"
Saint Jean 8, 32

"N'est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance"
Prophète Mohamed

"Dans le spectacle la vérité est un moment du mensonge"
Debord

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58193
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 30 mai 2016, 12:43

Fort McMurray : vers une reprise de la production de pétrole malgré les feux

Boursorama avec AFP le 30/05/2016

Malgré des feux de forêt ravageant toujours la région de Fort McMurray dans l'ouest du Canada près d'un mois après leur départ, la production de pétrole devrait reprendre, a annoncé dimanche le premier groupe pétrolier canadien Suncor. Cette annonce fait suite à une décision du gouvernement de l'Alberta de progressivement rapatrier les milliers d'évacués à leur domicile.



Depuis le feu vert donné par le gouvernement de l'Alberta mardi, "Suncor a ramené plus de 4.000 employés et entrepreneurs dans la région" permettant de travailler au redémarrage des installations. D'ici les six prochains jours, et toujours principalement par un pont aérien, le retour de "quelque 3.500 personnes supplémentaires" sera assuré, a indiqué le groupe pétrolier dans un communiqué.

Avec un feu maîtrisé aux abords directs des sites pétroliers et l'atténuation des épaisses fumées permettant de pouvoir travailler en sécurité, "Suncor s'attend à une production (de pétrole) initiale d'ici la fin de la semaine".

579.946 HECTARES DE FORÊTS PARTIS EN FUMÉE

Quand l'incendie avait gagné les forêts du nord de Fort McMurray mi-mai, les groupes pétroliers avaient été contraints d'évacuer 8.000 personnes des sites d'exploitation des sables bitumineux et des immenses bases de vie, ces villages de préfabriqués où séjournent des milliers de travailleurs.

Des orages avec des averses localisées ont permis vendredi 28 mai de donner un peu de répit sur le front des incendies de la région avec une amélioration significative de la qualité de l'air, ont indiqué les autorités. L'avance du feu dans la forêt boréale de la région de la ville pétrolière de Fort McMurray est moins rapide avec 124.000 hectares ravagés sur les dernières 24 heures.

Depuis le départ du feu le 1er mai, 579.946 hectares de forêts et de broussailles ont brûlé dans la région de Fort McMurray, gagnant même la province voisine de la Saskatchewan à une soixantaine de kilomètres, selon le bilan du service des incendies de l'Alberta publié dimanche à 16 heures.

L'amélioration de la qualité de l'air a permis au gouvernement de confirmer son calendrier de retour progressif des milliers d'évacués dans Fort McMurray. Sur une base volontaire, ces retours doivent s'étaler sur plusieurs jours. En alerte rouge depuis le déclenchement des incendies - soit au-delà de la limite maximale de 10 -, la qualité de l'air était vendredi revenue au niveau 3, selon l'indice publié par le ministère de l'Environnement de la province.

Ce gigantesque incendie a nécessité l'arrêt de la production de plusieurs sites d'exploitation des sables bitumineux et l'évacuation au total de près de 100.000 personnes dans un rayon de 40 kilomètres autour de Fort McMurray.

Vendredi, le service canadien de la météo a émis des alertes aux orages pour l'Alberta et des averses se sont abattues sur la région.

UN TIERS DE PRODUCTION DE PÉTROLE DE L'ALBERTA À L'ARRÊT

Un des villages de préfabriqués de 665 logements avait été ravagé par les flammes le 16 mai, avant qu'elles ne s'approchent dangereusement des deux sites d'exploitation de Suncor et Syncrude à une quarantaine de kilomètres au nord de Fort McMurray.

Depuis le retour des premiers travailleurs du pétrole la semaine dernière, les infrastructures de transport du brut avec les oléoducs et les stations de pompage ont été remises en état de fonctionner, comme les principales bases de vie avec toute la logistique nécessaire.

Le consortium Syncrude, contrôlé à 54% par Suncor, a également prévu un redémarrage de sa production dans les tout prochains jours. Syncrude, qui exploite le plus grand gisement de sables bitumineux dans la région, avait évacué une majorité de ses 4.800 employés une semaine après le départ du feu de Fort McMurray le 1er mai.

L'arrêt des installations pétrolières a coupé la production de brut de 1,2 million de barils par jour en moyenne, soit environ un tiers du total produit par l'Alberta ces derniers mois.

Le gigantesque incendie qui restait dimanche totalement hors de contrôle, et les 16 autres feux actifs en Alberta, étaient combattus par 2.267 pompiers assistés de 95 hélicoptères et 24 avions bombardier d'eau, a indiqué la cellule de crise du gouvernement provincial.
http://www.boursorama.com/actualites/fo ... 7ddc1188ec

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58193
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 10 juin 2016, 19:19

Incendies à Fort McMurray : la vie reprend, le feu n'est toujours pas éteint

Mis à jour : 10-06-2016

Tandis que le feu continue de ravager la région de cette ville pétrolière de l'Alberta, plus de 40 000 personnes ont regagné leur domicile depuis la levée de l'interdiction le 1er juin. Ce vendredi, les vols commerciaux ont même repris. On fait le point.

A Fort McMurray, c'est désormais l'heure du grand nettoyage. Tandis que les flammes continuent de ravager la forêt boréale dans la région de cette ville pétrolière de l'Alberta, les premiers habitants évacués début mai sont progressivement revenus s'installer chez eux depuis début juin, rapporte la presse canadienne.

Depuis la levée de l'interdiction le 1er juin, plus de 40.000 personnes ont en effet retrouvé leur domicile parfois détruit par le feu. Par ailleurs, les familles devraient être encore nombreuses à retrouver leur foyer dans les prochains jours avec la reprise des vols commerciaux à l'aéroport de Fort McMurray.

586.707 hectares partis en fumée

En revanche la municipalité de Wood Buffalo a demandé à ses administrés de ne pas franchir les périmètres de sécurité. S'ils veulent récupérer un souvenir de leur domicile avalé par l'incendie, ils doivent informer un responsable des services de secours qui fouillera pour eux les décombres.

Au total, l'incendie s'est propagé sur 586.707 hectares de pinèdes et de broussailles et a détruit de nombreux quartiers périphériques de la ville pétrolière. A ce jour, il est, selon les autorités "contenu à 71%" et mobilise près de 2 500 pompiers pour le combattre. Les compagnies pétrolières ont elles peu à peu repris leurs activités pour retrouver leur niveau de production du mois d'avril.

Image

Image
http://www.metronews.fr/info/photos-inc ... jyzKtHTFQ/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58193
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 05 juil. 2016, 18:08

La production de pétrole des tars sands canadien va encore augmenter de 1 millions de b/j d' ici 2025 selon les projections de IHS.
Canada oil sands output to grow 1 million barrels daily by 2025

Cecilia Jamasmie Jun. 27, 2016 mining.com

Canada's oil sands production will grow by 1 million barrels daily in the next decade above the current output of about 2.75 million barrels, driven mostly by the expansion of existing facilities rather than new projects, a new reports shows.

According to global consulting firm IHS Energy, the roughly 42% production increase will help Canada remain among the world’s largest oil suppliers.

Canada is part of the “G-5+2”— a group of low-cost Middle East oil-producing countries (the Gulf-5) plus the US and Canada. Collectively, IHS analysts say, they will account for most of the world’s oil supply growth in the next decade.

Most of the growth will have to come from so-called "brownfield" expansions where costs have come down as a result of lower construction activity, improved operating efficiencies and cheaper natural gas.

"We expect oil sands producers to focus future investments in the coming years onto their most economic projects – which we expect to be expansions of existing facilities," Kevin Birn, director for IHS Energy, said in a statement.

"Expansions of existing facilities are better understood, quicker to first oil and lower cost to construct," he added.

Since 2014, the cost of building and operating a new oil sands plant has fallen by $10 a barrel, and the least expensive project — expanding an existing thermal oil sands operation — could break even at a US crude price of around $50 a barrel, IHS estimates.

http://www.mining.com/canada-oil-sands- ... y-by-2025/
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 58193
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par energy_isere » 08 juil. 2016, 15:58

L'incendie de Fort McMurray a fait plus de 3 milliards de dollars de dégâts

L'incendie spectaculaire qui a ravagé en mai une partie de Fort McMurray, dans l'Ouest canadien, constitue la pire catastrophe naturelle de l'histoire du pays, selon l'association canadienne des assureurs. Les dégâts sont estimés à 3,58 milliards de dollars.

Près de deux mois jour pour jour après l'évacuation en urgence de Fort McMurray, cœur de l'industrie pétrolière du Canada, l'association des compagnies d'assurances a fait les comptes: l'impressionnant incendie de forêt détecté le 1er mai a causé pour 3,58 milliards de dollars canadiens de dégâts assurés, soit 2,49 milliards d'euros. Une somme pharamineuse qui en fait la catastrophe naturelle la plus coûteuse jamais enregistrée au Canada. «Cela représente plus de deux fois le montant de la précédente catastrophe naturelle la plus importante enregistrée au pays, soit l'inondation dans le sud de l'Alberta en 2013, dont le montant s'est élevé à 1,7 milliard de dollars», souligne le Bureau d'assurance du Canada (BAC).

Un gigantesque brasier surnommé «la bête»

Les assureurs ont ainsi enregistré plus de 27.000 réclamations pour des biens personnels, plus de 12.000 autres pour des véhicules, et plus de 5000 demandes d'indemnisations concernant des commerces, indique le BAC. Sixième producteur mondial de pétrole, le Canada a en outre subi une chute drastique de sa production estimée à 1,2 million de barils en moins par jour.
Perdue au milieu de la forêt boréale, la ville avait rapidement été encerclée par les flammes en mai. Les pouvoirs publics avaient immédiatement déclenché l'évacuation des quelque 100.000 habitants de la zone. Une lutte de longue haleine s'était alors engagée. Plus de 3000 pompiers, certains venus des États-Unis et d'Afrique du Sud, sont parvenus à contenir le feu après six semaines d'efforts nuit et jour. 85% des résidences de Fort McMurray ont pu être épargnées grâce à l'action des combattants du feu. Malgré tout, 2400 bâtiments ont été détruits ou endommagés par les flammes. Après le passage de «la bête» la ville est devenue un oasis au milieu d'un désert de 6000 km2 d'arbres calcinés.

Le réchauffement climatique pointé du doigt

«Ces feux de forêt et les dommages assurés qu'ils ont provoqués prouvent malheureusement, une fois de plus, que les événements météorologiques extrêmes continuent d'augmenter en fréquence et en gravité», a déclaré Don Forgeron, PDG du BAC. Le feu, causé par l'homme selon les enquêteurs fédéraux, s'est rapidement propagé en raison du faible taux d'humidité qui régnait alors dans la forêt boréale. L'Alberta a en effet connu un printemps précoce et particulièrement sec et chaud, après un hiver faible en chutes de neige.

«Au cours des dernières années, des feux de forêts et des inondations extrêmes ont dévasté nos communautés. C'est pourquoi, notre pays doit adopter une approche plus disciplinée et plus rigoureuse sur la préparation de la population aux incendies et aux inondations», a plaidé Forgeron. Alors que le gouvernement libéral de Justin Trudeau souhaite être à l'avant-garde de la lutte contre le réchauffement de la Terre, Forgeron a appelé à «bâtir un pays plus résilient afin de protéger les personnes touchées par les conséquences directes des changements climatiques».

À l'heure actuelle les pompiers ne sont toujours pas parvenus à éteindre l'incendie. Celui-ci est en revanche maîtrisé depuis le 13 juin. Plusieurs semaines devraient encore être nécessaires avant de mettre un terme à cette catastrophe sans précédent.
http://www.lefigaro.fr/international/20 ... degats.php

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par rico » 08 juil. 2016, 21:11

Ces feux de forêt et les dommages assurés qu'ils ont provoqués prouvent malheureusement, une fois de plus, que les événements météorologiques extrêmes continuent d'augmenter en fréquence et en gravité»
Y'aura toujours un "Gilles" quelque part pour nous dire que NON.

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13213
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par GillesH38 » 08 juil. 2016, 21:26

ben oui parce que ce genre de trucs se prouve avec des stats, pas avec un exemple ni avec des déclarations dans les journaux ...

Image
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
Raminagrobis
Modérateur
Modérateur
Messages : 5184
Inscription : 17 août 2006, 18:05
Localisation : Tours, Lille parfois

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par Raminagrobis » 08 juil. 2016, 22:06

Ben amuse toi à faire une régression linéaire sur tes données, là.
Toujours moins.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: [Pétrole] Sables bitumineux (du Canada)

Message par rico » 08 juil. 2016, 22:16

ben oui parce que ce genre de trucs se prouve avec des stats, pas avec un exemple ni avec des déclarations dans les journaux ...
Ton graphique n'est pas actualisé : manque 2015 et surtout 2016 qui vient tout chambouler. :lol:
Par ailleurs les évènements extrêmes se multiplient sur l'ensemble du globe, pas juste un pays ou une région donnés.

Répondre