Rouler en hybride et/ou prendre les TEC ?

Forum dédié aux discussions sur les moyens de transport.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

no-voiture
Kérogène
Kérogène
Messages : 56
Inscription : 02 oct. 2006, 21:03

Message par no-voiture » 11 nov. 2006, 18:40

Blackdress a écrit :Sauf les séparateurs en béton qui sont un danger public pour tous les 2-roues de part et d'autre.
Exact, je peux en témoigner : à St Denis, je me suis retrouvé par terre, presque sous les roues d'une voiture pour avoir voulu en franchir un, un jour pluvieux. Et ce séparateur ne servait même pas à délimiter un couloir de bus.
Pour les couloir de bus, s'il ne sont pas assez large, le séparateur empêche un bus de s'écarter du cycliste.
Blackdress a écrit :Dans lesquels devraient selon moi pouvoir circuler au minimum les véhicules 100 % électriques, des VAE aux voitures.
Tu raisonnes comme si tout le monde pouvait se payer une véhicule "propre".
Autoriser les couloirs de bus aux véhicules électriques, c'est ajouter une discrimination de mobilité à la discrimination économique actuelle.
De plus, cela risque de réduire l'efficacité (déjà faible) des bus, à l'échelle de 10 ans.
Blackdress a écrit :Pour ce qui est de la sécurité des vélos dans les couloirs, franchement les bus et les taxis roulant à vive allure et surtout les véhicules qui tournent à droite en coupant la route sont le pire danger.
Oui, le plus efficace en matière de piste cyclable est une voie de circulation spécifique (étroite) accolée à la route, sans séparateur, disposant exactement des mêmes priorité aux carfours.

Avatar de l’utilisateur
mahiahi
Modérateur
Modérateur
Messages : 5641
Inscription : 14 sept. 2004, 14:01
Localisation : Yvelines

Message par mahiahi » 11 nov. 2006, 21:02

no-voiture a écrit : Autoriser les couloirs de bus aux véhicules électriques, c'est ajouter une discrimination de mobilité à la discrimination économique actuelle.
On est dans une question qui divise les décroissants : qu'est-ce qui est le plus important, entre l'égalité sociale et la sobriété énergétique?
Ne sois pas charlot!

Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes (Bossuet)

Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est que cette crise allait durer plus longtemps que prévu (François Hollande)

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 12 nov. 2006, 10:04

Merci no-voiture et mahiahi de soulever cette question de fond.

En effet, c'est une réalité, que d'ailleurs je respecte.

Imaginons que la Logan présente le même bilan écologique qu'une Prius ou même mieux encore qu'une électrique, je parie que bon nombre de gens s'y rallieraient plus facilement et ne s'abriteraient pas derrière de faux arguments du genre "voiture de bobo" ;)

Pour ce qui est du risque d'engorgement des files réservées, il y a toujours des solutions : numerus clausus ou encore comme je l'ai dit interdiction des véhicules polluants et files voitures réservées exclusivement aux véhicules "propres".

Evidemment cela poserait la question de l'égalité sociale, mais de toute façon en effet c'est déjà le cas avec la hausse du coût du carburant !

Depuis la nuit des temps les pauvres trinquent généralement plus que les riches...

Tant qu'à avoir des discriminations je préfère qu'elles soient vertueuses d'un point de vue environnement, au moins c'est bénéfique pour les autres, piétons, cyclistes, et simples citoyens sans voiture.
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

vincent à vélo
Kérogène
Kérogène
Messages : 34
Inscription : 16 mai 2006, 17:50
Localisation : Paris

Message par vincent à vélo » 13 nov. 2006, 11:38

mahiahi a écrit :
no-voiture a écrit : Autoriser les couloirs de bus aux véhicules électriques, c'est ajouter une discrimination de mobilité à la discrimination économique actuelle.
On est dans une question qui divise les décroissants : qu'est-ce qui est le plus important, entre l'égalité sociale et la sobriété énergétique?
BlackDress a écrit :Merci no-voiture et mahiahi de soulever cette question de fond.
En effet, c'est une réalité, que d'ailleurs je respecte.
Mouais… je pense que vous vous laissez un peu aveugler par les sirènes de la technologie …
Quelle est le problème dont on débat, ici, finalement ?
C'est transporter une personne en ville de la manière la moins polluante possible.
De ce point de vue, les "vertueux", ce sont ceux qui s'entassent dans les bus aux heures de pointe, car le bilan énergétique de leur déplacement est infiniment meilleur et leurs émissions de CO2 plus faibles que ceux du bobo qui roule en Pr:us …

Si on faisait un tableau comparatif du ratio "nombre de personnes transportées/émission de CO2" de chaque type de véhicule, on s'apercevrait sans doute que ce sont les voitures qui transportent 4 passagers et + qui devrait être autorisées à emprunter les couloirs de bus et que tout les véhicules à moteur ne transportant qu'une seule personne (motos et scooters y compris) seraient relégués dans la file des polluants …
Enfin, les vélos, les skateboards et les rollers mériteraient certainement une file à eux seuls :)


(Edit : syntaxe)

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 14 nov. 2006, 14:14

Pour avoir expérimenté les bus, il faut reconnaître que ce n'est pas toujours un moyen de transport adapté à la vie active loin s'en faut.

De plus, pour ce qui concerne la plupart des villes y compris la capitale on est loin d'avoir le parc le moins polluant.

Concernant le métro ou le vélo, c'est plutôt bien pour les déplacements intra-muros (et encore, parfois c'est l'enfer par ex. ligne 13 à Paris), mais la majeure partie des déplacements démarrent ou s'achèvent en banlieue...

Enfin, la problématique des tec concerne tous les déplacements, pas seulement en ville (train par exemple).

Ps : une petite boutade : une personne conduisant traquillement un scooter électrique rejette moins de CO2 qu'une personne en mouvement (à vélo, en skate, roller ou même à pied)... cela dit je milite plutôt pour plus d'activité sportive au quotidien ;)
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

Avatar de l’utilisateur
Tiennel
Modérateur
Modérateur
Messages : 5020
Inscription : 12 mars 2005, 00:37

Message par Tiennel » 14 nov. 2006, 14:32

Pour poursuivre dans ce registre "Santé et régime", ne croyez-vous pas que la voiture hybride est au couple PO/RC ce que l'aspartame (et autres édulcorants) est à la faim dans le monde ?

L'aspartame, ça peut théoriquement aider à manger plus équilibré, en pratique ça donne bonne conscience à des millions de gens pour se goinfrer encore plus et les milliards d'individus qui avaient faim crient toujours famine :-D
Méfiez-vous des biais cognitifs

vincent à vélo
Kérogène
Kérogène
Messages : 34
Inscription : 16 mai 2006, 17:50
Localisation : Paris

Message par vincent à vélo » 14 nov. 2006, 15:06

Blackdress a écrit :Ps : une petite boutade : une personne conduisant traquillement un scooter électrique rejette moins de CO2 qu'une personne en mouvement (à vélo, en skate, roller ou même à pied)
Au moment de l'usage, peut-être ; parce que l'énergie électrique du scooter a été stockée dans des batteries. mais l'émission de CO2 – ou l'enrichissement de l'uranium – a bien eu lieu en amont, au moment de la "fabrication" de l'électricité – qui n'est qu'un vecteur d'énergie … On délocalise la pollution, en fait.
Note, ça me convient : on pollue dans les campagnes pour créer de l'électricité –centrales – et on roule à l'électrique "propre" dans les villes …
Tout bénef pour le citadin que je suis 8-)

Avatar de l’utilisateur
Environnement2100
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2493
Inscription : 18 mai 2006, 23:35
Localisation : Paris
Contact :

Message par Environnement2100 » 14 nov. 2006, 15:30

Les jérémiades des automobilistes sont misérables devant l'expérience : le système londonien, violemment critiqué avant sa naissance, donne des résultats spectaculaires aujourd'hui, à telle enseigne que d'autres politiques tentent de s'en prétendre la paternité.

Il va vraisemblablement être étendu à d'autres zones de Londres, ainsi qu'a d'autres villes britanniques.

En résumé, ce système impose une taxe de 12 € à tout véhicule entrant dans le centre de Londres de 7:00 à 18:30. Ca calme.

La surveillance est assurée par caméras ; ce système a été accompagné d'une offre de TEC largement augmentée. La taxe était initialement de 8€, mais le système s'est révélé tellement efficace et dissuasif que les revenus se sont trouvés inférieurs aux dépenses (surveillance).

La stupidité des automobilistes ne résiste pas à une taxe de 12 €.

Il va sans dire que je suis favorable à ce système, puisque je suis favorable à l'élévation psychique des peuples. La City de Londres est un peu l'équivalent des arrts 1 à 8 compris à Paris.

Since February 2003 the city of London has charged a fee for driving private automobiles in its central area during weekdays as a way to reduce traffic congestion and raise revenues to fund transport improvements. This has significantly reduced traffic congestion, improved bus and taxi service, and generates substantial revenues. Public acceptance has grown and there is now support to expand the program to other parts of London and other cities in the U.K. This is the first congestion pricing program in a major European city, and its success suggests that congestion pricing may become more politically feasible elsewhere.
L'article de Wikipedia
Trop de mépris entraîne des méprises - Phyvette, ca 2007.

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 14 nov. 2006, 17:30

Certes mais en France tout le monde descendrait dans la rue car 1) c'est un impôt de plus qui nuit au pouvoir d'achat, et 2) la France d'en bas (qui habite la banlieue et roule beaucoup au diesel sans filtre) n'aime pas la France d'en haut (qui habite Paris et roule en vélo en tec ou en hybride) ;

Je sais c'est caricatural mais hélas la majorité pense ainsi.

Finalement une hausse de la taxation du carburant serait largement plus simple et tout aussi efficace... tout en étant juste (tu roules tu paies, tu consommes beaucoup tu pollues beaucoup donc tu paies beaucoup).
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 14 nov. 2006, 17:32

vincent à vélo a écrit : Au moment de l'usage, peut-être ; parce que l'énergie électrique du scooter a été stockée dans des batteries. mais l'émission de CO2 – ou l'enrichissement de l'uranium – a bien eu lieu en amont, au moment de la "fabrication" de l'électricité – qui n'est qu'un vecteur d'énergie … On délocalise la pollution, en fait.
Note, ça me convient : on pollue dans les campagnes pour créer de l'électricité –centrales – et on roule à l'électrique "propre" dans les villes …
Tout bénef pour le citadin que je suis 8-)
Je savais qu'on finirait par tomber d'accord :-D ;)
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

no-voiture
Kérogène
Kérogène
Messages : 56
Inscription : 02 oct. 2006, 21:03

Message par no-voiture » 14 nov. 2006, 17:57

Blackdress a écrit :Certes mais en France tout le monde descendrait dans la rue car 1) c'est un impôt de plus qui nuit au pouvoir d'achat, et 2) la France d'en bas (qui habite la banlieue et roule beaucoup au diesel sans filtre) n'aime pas la France d'en haut (qui habite Paris et roule en vélo en tec ou en hybride)
Pas si sur : Je suis toujours surpris quand je me rend à Bordeaux de succès du tram.
Blackdress a écrit :Finalement une hausse de la taxation du carburant serait largement plus simple et tout aussi efficace... tout en étant juste (tu roules tu paies, tu consommes beaucoup tu pollues beaucoup donc tu paies beaucoup).
Non la TIPP est un impôt injuste car proportionnel, le seul impôt juste est l'impôt sur le revenu. Il faudrait donc inventer une TIPP proportionnelle. Par exemple forte hausse de la TIPP + chèque transport. (Cela revient à réinventer le tiqué de rationnement !, mais appelé ainsi ça serait pas très populaire)
On pourrait imaginer :
- un volume de base (faible) fortement détaxé
- un volume complémentaire dépendant de la distance domicile - travail, mais aussi des l'existence de TEC acceptables en terme de temps de parcourt.
- le reste fortement taxé.
Le tout en conservant un montant identique voir supérieur le la TIPP.
Un ajustement annuel des différents volumes et taux permettrait une transition en douceur et une modification progressive des comportements.

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 14 nov. 2006, 19:07

Bordeaux est effectivement l'exemple de ce qui a marché.

Dommage qu'on ait pu avoir une telle politique dans la capitale (où on a plutôt eu des beaux discours et une réalisation très contestable, pour ne pas dire contre-productive en matière de pollution).

Pour la taxation, attention à ne pas confondre efficacité environnementale et justice sociale.

Alors qu'une hausse progressive de la TiPP est très simple, rapide, et peu couteuse à mettre en oeuvre, je me méfie des usines à gaz pseudo-égalitaires.

De mon point de vue il faut donc une hausse drastique mais progressive de la TiPP et/ou une"TVA verte" sur les produits polluants, surtout sur le gazole, assortie bien évidemment d'un effort sans précédent sur l'offre de transports collectifs notamment en périphérie des grandes villes, bien mal lotie actuellement.

On pourrait imaginer aussi de multiplier les liaisons de navettes
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

Avatar de l’utilisateur
guino
Condensat
Condensat
Messages : 564
Inscription : 30 août 2005, 12:40
Localisation : 13 Marseille
Contact :

Message par guino » 15 nov. 2006, 15:38

C'est au nom de cette justice que les pays emergents peuvent continuer à justifier leurs augmentations d'emissions de C02, que l'Iran peut prétendre à l'énergie nucléaire, civile et même militaire, et que les citoyens moyens peuvent réclamer des aides pour continuer à rouler autant : Pourquoi pas nous alors que les USA,l'Europe etc / les riches le font
mai 2010. je passais de moins en moins, j'ai acheté mon terrain, commencé à le travailler. L'ambiance sur oléocène se dégrade d'une façon alarmante, peu réjouissant quant à la capacité de l'humanité à réagir à des crises.Je ne me sens plus à ma place ici.

Blackdress
Condensat
Condensat
Messages : 652
Inscription : 21 oct. 2006, 00:15

Message par Blackdress » 28 nov. 2006, 17:15

En même temps on peut les comprendre, lors de la révolution industrielle nos pays ont sacrément pollué...

Facile après de donner des leçons une fois qu'on a délocalisé toute la production...
Rouler mieux : (moins, plus propre et plus sobre)
Lien (désactivé pour cause de suspicion publicitaire infondée)

Krom
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 2297
Inscription : 19 juin 2006, 17:51
Localisation : Lausanne, Rock City

Message par Krom » 22 déc. 2006, 01:11

Spécial dédicace:

Le Hummer plus écolo que la Prius

Comment évaluer l'impact environnemental d'une voiture? Est-il raisonnable de se baser uniquement sur la consommation de carburant? En 2001, les ingénieurs de CNW Research, un groupe d'analystes américains, se sont mis en tête de calculer l'impact environnemental global de l'industrie automobile.

Il leur aura fallu 4 ans pour rassembler les données nécessaires. L'étude établit le coût de l'énergie dépensée pour la conception des voitures, la fabrication de toutes les pièces et leur assemblage. La durée de vie des véhicules et le coût de leur recyclage sont également pris en compte.

Tu retourneras poussière

Après une première édition l'an passé, les résultats 2006 viennent d'être publiés pour toutes les marques en vente aux Etats-Unis. Sous le titre «De la poussière à la poussière», le rapport tire des conclusions plutôt surprenantes.

Dans le top 5 des voitures les plus écologiques figurent la Toyota Scion xB, un gros van mastoc vendu exclusivement aux Etats-Unis. Les Toyota Yaris et Corolla arrivent en 2e et 3e place devant la Ford Focus.

Les voitures hybrides sont relativement mal classées à cause de leur faible durée de vie et des coûts élevés de recyclage des batteries et des moteurs électriques.Les coûts de recherche et développement restent très élevés et la fabrication de certaines pièces en acier ultraléger s'avère horriblement gourmande en énergie.

En queue de peloton figurent des catastrophes écologiques comme la Mercedes Maybach, talonnée par la VW Phaeton et la Rolls-Royce Phantom.

Bon score des 4x4

Malgré le mauvais résultat de la Porsche Cayenne, la grande famille des 4x4 s'en tire plutôt bien grâce à des procédés de fabrication plus simples, l'usage d'aciers recyclables et une durée de vie très élevée.

Sur la Prius, des pièces importantes doivent être remplacées avant d'avoir franchi les 200 000 kilomètres alors qu'une Toyota Land Cruiser parcourra aisément trois fois cette distance. A ce jeu, la Range Rover Sport se révèle 25% plus écolo que la Toyota Prius. Même le monstrueux Hummer H3 fait mieux que l'hybride malgré ses 5 cylindres et ses 220 chevaux.

Des représentants de l'industrie automobile ont sévèrement critiqué l'étude en lui reprochant de faire trop grand cas du coût de construction des voitures et pas assez de leur consommation. Toyota estime par exemple que 80% de l'énergie totale est consommée à l'usage et seulement 20% lors de la fabrication. Par rapport à 2005, l'industrie dans son ensemble a réduit sa consommation d'énergie de plus de 10%.

Source: ici.

Répondre