Maroc / énergie - environnement

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Maroc / énergie - environnement

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 08 mai 2021, 10:35

SDX Energy lance une campagne de forages de trois puits au Maroc

Agence Ecofin 4 mai 2021

Deux mois après avoir obtenu une extension jusqu’en 2021 de la validité de sa licence d’exploitation de la zone de West Gharib au Maroc, SDX Energy a lancé des activités de développement supplémentaire sur le site.
.................
La première phase de la campagne devrait s’achever au mois de juillet prochain et la deuxième en septembre/octobre. Les travaux ciblent du pétrole et du gaz avec des estimations de réserves brutes non risquées de 1,8 milliard de pieds cubes de gaz dans la zone de West Gharib que la société contrôle à 75 %.
..............
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... s-au-maroc

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 08 mai 2021, 10:28

Un projet extrêmement ambitieux au Maroc :
Xlinks reliera le Maroc et le Royaume-Uni avec un câble électrique sous-marin de 3800 km


Agence Ecofin 4 mai 2021

Les ressources solaires et éoliennes en Afrique du Nord représentent une opportunité pour l’exportation d’électricité depuis cette région. La mise en place des infrastructures suscite l’appétit de plus en plus d’entreprises.

La société britannique Xlinks, spécialisée dans les solutions d’énergie renouvelable, prévoit de relier le Maroc et le Royaume-Uni à l’aide d’un câble de transmission d’énergie sous-marin de 3 800 km. Le câble de transmission sera composé de quatre câbles au total, et sera la plus longue liaison sous-marine de transmission d’énergie au monde.

Selon PV Magazine, Xlinks construira un complexe d’énergie renouvelable de 10,5 gigawatts au Maroc pour produire de l’électricité à partir de l’énergie éolienne et solaire. Il sera relié à une unité de stockage de 5 GW/20 GWh dans le pays. Cette énergie sera vendue au Royaume-Uni par le biais du câble de transmission à courant continu haute tension (CCHT), qui reliera le Maroc à plusieurs sites au Pays de Galles et dans le Devon, au Royaume-Uni.

Le premier câble sera actif au début de 2027, tandis que le second devrait être lancé en 2029, espère Simon Morrish, PDG de Xlinks. « Pour son déploiement, trois routes différentes ont été envisagées et celle qui ne touchait pas les eaux territoriales atteignait des profondeurs de 3 000 mètres, nous avons donc opté pour la route la moins profonde qui ne dépasse pas 700 mètres », a déclaré Simon Morrish. Le câble sous-marin traversera les eaux territoriales de la France, du Portugal et de l’Espagne.

Il a ainsi expliqué à PV Magazine que la société est déjà en « discussion avec les dirigeants des communautés marocaines et le gouvernement concernant les sites exacts de la ferme solaire, et elle travaille sur les autorisations avec les départements concernés ».
https://www.agenceecofin.com/energies-r ... de-3800-km

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 21 mars 2021, 11:52

marocain a écrit :
21 mars 2021, 11:35
.......
évidemment ce serait catastrophique pour les économies des pays riches.
Grosso modo, on tomberait sur le niveau de vie d'un marocain actuel, soit 3500€ par personne et par an.
et de mon expérience, ce n'est pas non plus dramatique, une large part de ma famille vit avec moins que cela et leur espérance de vie est tout à fait comparable à la notre.
petit story telling:
Mon grand père est décédé à 105 ans, en n'ayant mangé de la viande que de facon épisodique (une fois par an pour l'Aïd).
mon oncle actuellement a 101 ans et continue d'aller chaque jour a la mosquée à pied, évidemment son alimentation c'est huile d'olive, fève, lentille et couscous, de la viande une fois par mois et encore.
le mari de ma tante a 98 ans, et continue a traire sa vache chaque matin et a la mener au pré.
pour comparer avec Algérie et Tunisie :

Image

mais pour le PIB en parité de pouvoir d'achat c'est plus du double :
https://perspective.usherbrooke.ca/bila ... PCAP.PP.CD

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 09 janv. 2021, 11:51

Maroc : un appel d’offres lancé pour la construction de 400 MW de photovoltaïque

Ecofin 06 janvier 2021

Le Maroc recherche des entreprises pour la mise en place de 400 MW de centrales solaires photovoltaïques. L’Agence marocaine pour l’énergie durable (Masen) vient en effet de lancer un appel d’offres, dans le cadre du projet Noor PV II.

« Suite à l’appel à manifestation d’intérêt relatif à la 1ère phase du programme solaire multisites Noor PV II, et compte tenu du fort intérêt exprimé par les opérateurs nationaux et internationaux, le ministère de l’Energie, des Mines et de l’Environnement et l’agence Masen procèdent aujourd’hui au lancement de l’appel à projets qui constitue la deuxième et dernière étape du processus de sélection. », ont affirmé les deux organisations.

« Afin de permettre aux différentes entreprises retenues à l’issue de ce processus concurrentiel de développer des projets photovoltaïques dans le cadre de la loi 13-09, nous mettrons à leur disposition des sites qualifiés et pré-équipés ainsi que les infrastructures de raccordement au réseau électrique national », précisent les autorités.
https://www.agenceecofin.com/solaire/06 ... ovoltaique

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 02 janv. 2021, 12:09

L’ONEE SIGNE LE CONTRAT DU PARC ÉOLIEN DE JBEL LAHDID À ESSAOUIRA D’UNE CAPACITÉ DE 270 MW

31 décembre 2020

Sous la présidence de Aziz Rabbah, ministre de l’Energie, des Mines et de l’Environnement, l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE) représenté par son Directeur Général Abderrahim El Hafidi, et le développeur privé du Programme Eolien Intégré 850 MW, constitué du groupement Nareva Holding (Maroc) et Enel Green Power (Italie), ont procédé ce jeudi 31 décembre 2020 à Rabat, en présence de Moroccan Agency for Sustainable Energy « MASEN » , à la signature des Contrats relatifs au parc éolien de Jbel lahdid –Essaouira- de capacité 270 MW.

Le parc éolien de Jbel Lahdid, d’une puissance installée de 270 MW, est situé à environ 25 km au Nord Est la ville d’Essaouira. Il mobilisera un investissement d’environ 2,8 milliards de dirhams. La mise en service de ce troisième parc du Programme éolien Intégré 850 MW sera progressive et est prévue à partir du premier semestre 2023.
.........
https://www.ecoactu.ma/onee-signe-un-co ... essaouira/

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 02 janv. 2021, 11:17

La junior britannique Sound Energy fait des progrès dans la cadre de son projet marocain de liquéfaction à petite échelle de gaz naturel. Un accord a été paraphé avec un fournisseur de services qui construira et exploitera l’usine pour une durée de 5 ans.


Agence Ecofin) 1 janvier 2020

Annoncé en février dernier, le projet de Sound Energy visant à installer une mini usine de liquéfaction de gaz naturel au Maroc, vient de franchir une étape importante. Sound Energy Morocco East Limited (SEMEL), filiale à 100% de Sound, a signé une lettre d'exclusivité avec le fournisseur de services Italfluid Geoenergy pour que celui-ci conçoive, construise, mette en service, exploite, maintienne et loue à SEMEL l’usine pour une période de cinq ans.

Selon les termes négociés provisoirement, une fois l’infrastructure réalisée, Italfluid l’exploitera pour le compte de SEMEL en contrepartie de paiements divers et de frais de location quotidiens. En fait, SEMEL devra verser cinq millions $ à Italfluid dans les 30 jours suivant l'émission de l'avis de procéder à la phase 1 de développement et deux millions $ dans les 30 jours suivant sa notification à Italfluid de la mise en service réussie de l'usine de GNL.

En outre, pour chaque jour de chaque année contractuelle au cours duquel Italfluid a prouvé, à la satisfaction de SEMEL, que l'usine de GNL peut livrer un volume journalier garanti, SEMEL doit lui verser un loyer journalier de 36 000 $.

Les deux parties ont jusqu’au 31 mars prochain pour s’accorder sur les termes de la collaboration et conclure un accord contraignant définitif.

L’usine traitera également le gaz brut de TE-5 Horst avant la liquéfaction.

Pour rappel, il s’agira d’une unité de production de GNL à petite échelle, qui s’appuiera sur la découverte TE-5 Horst de la concession onshore de Tendrara.
https://www.agenceecofin.com/gaz-nature ... de-leasing

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 12 déc. 2020, 13:34

Maroc : Soluna Technologies et AM Wind construiront une centrale éolienne de 900 MW à des fins d’autoconsommation

Agence Ecofin 10 déc 2020

Au Maroc, Soluna Technologies et AM Wind construiront une centrale éolienne de 900 MW à Dakhla afin d’alimenter des centres de données dédiés à la fourniture de capacités de calcul aux réseaux mondiaux de la blockchain. Le projet entrera dans sa phase de construction mi-2021.


Au Maroc, Soluna Technologies et AM WIND prévoient de construire une centrale éolienne de 900 MW à Dakhla. L’infrastructure alimentera les serveurs devant fournir des capacités de calculs aux réseaux mondiaux de la blockchain. Le programme dénommé « Harmattan » verra la construction de la centrale se faire en six ans.

« Au cours des trois dernières années, Soluna a réalisé des études et des recherches sur la faisabilité technique de la centrale éolienne. Ces différentes étapes ont nécessité un investissement global de 10 millions $. Après l’achèvement des études environnementales, nous entamerons les activités de financement et de pré-construction à la mi-2021 », a affirmé John Belizaire le PDG de Soluna Technologies.

Le projet a également obtenu l’aval du ministère de l’Energie pour la mise en place de la centrale à des fins d’autoconsommation. Les travaux coûteront environ 2,5 milliards $.

L’adoption de la blockchain dans la finance mondiale est en effet croissante et de grandes institutions telles que JP Morgan Chase, PayPal, Goldman Sachs, Square, CME et Intercontinental Exchange l’ont déjà adoptée.

Le projet de centre de données est porté par le capital investisseur Brookstones Partners et sera mis en œuvre par Soluna.
https://www.agenceecofin.com/eolien/101 ... nsommation

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 31 oct. 2020, 14:59

Maroc : Chariot reçoit le soutien de deux institutions financières pour le développement de la découverte Anchois

Image

Agence Ecofin. 28 oct 2020

L’explorateur britannique Chariot Oil & Gas, a annoncé que son projet gazier offshore Anchois, situé au Maroc a attiré deux institutions financières, qui envisagent d’octroyer des fonds d’une valeur allant de 300 à 500 millions $.

Chariot Oil & Gas a reçu deux lettres de manifestation d’intérêt (EOI) non contraignantes de Africa Finance Corporation (AFC), une institution financière multilatérale de développement panafricaine, et d’une banque d’investissement multinationale, dont le nom n’a pas été précisé, pour le financement du projet gazier offshore Anchois au Maroc.

« Suite à la récente mise à niveau des ressources d’Anchois, je suis très heureux d’annoncer que nous avons reçu des lettres de manifestation d’intérêt de deux prêteurs institutionnels très réputés, dont Africa Finance Corporation qui a joué un rôle essentiel en aidant à débloquer certains des projets énergétiques parmi les plus prometteurs d’Afrique […]. », a déclaré Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot Oil & Gas.

La valeur des deux EOI devrait être de l’ordre de 300 à 500 millions de dollars et permettra également de confirmer Lixus, une autre licence d’exploration gazière, comme un atout stratégique important, avec de solides références en matière d’environnement, de société et de gouvernance (ESG). Tout cela aidera le Maroc à avoir une économie à faible émission de carbone et à satisfaire la demande locale grandissante en énergie au cours des 20 prochaines années.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... te-anchois

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 24 oct. 2020, 09:37

Maroc: 5,65 milliards $ ont été investis dans le renouvelable en 10 ans et une somme équivalente est encore prévue

Agence Ecofin 20 oct 2020

Le royaume chérifien a investi 5,65 milliards $ dans les énergies renouvelables au cours de la décennie écoulée afin de garantir la satisfaction de ses besoins et d’écarter le spectre des délestages. Il prévoit également d’investir un montant équivalent au cours des prochaines années.

Le ministre marocain de l’Energie, Aziz Rabbah (photo) a annoncé que son pays a investi plus de 5,65 milliards $ dans les énergies renouvelables au cours des dix dernières années. Selon le responsable, le pays s’apprête à investir encore un montant équivalent dans le sous-secteur au cours des prochaines années.

« Ce sont des investissements importants qui seront réalisés dans la production électrique afin que le Maroc ne souffre plus de déficit et que nous ne revivions plus les délestages de 2009 », a affirmé le responsable.

Selon lui, le gouvernement et l’Office national de l’eau et de l’électricité ont fait des investissements significatifs pour fournir de l’énergie aux consommateurs industriels, mais également aux ménages. Selon les données du Conseil économique, social et environnemental du royaume, ce dernier a le potentiel de satisfaire 96 % de sa demande d’ici 2050.

Le pays a pour objectif d’allouer une part de 52 % du mix énergétique au renouvelable à l’horizon 2030, mais le roi Mohamed VI a récemment affirmé que cette ambition devrait être revue à la hausse.
https://www.agenceecofin.com/investisse ... ore-prevue

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 17 oct. 2020, 10:03

Maroc : Sound Energy obtient une prolongation de deux ans sur sa licence d’exploration Sidi Moktar


Agence Ecofin 13 oct 2020

Sound Energy a annoncé qu’elle a obtenu une extension de deux ans sur son permis onshore Sidi Moktar au Maroc. Cette décision des autorités du royaume permettra à la compagnie britannique de poursuivre ses activités d’exploration largement perturbées par la pandémie du coronavirus.

Image

Mardi, la compagnie pétrogazière britannique Sound Energy a obtenu une prolongation de deux ans sur son permis d’exploration onshore Sidi Moktar, qui couvre une superficie de 4 711 km2, dans le bassin d’Essaouira au centre du Maroc. Cette nouvelle extension a été approuvée par l’Office National des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM) et arrivera à expiration en octobre 2022.

Celle-ci devrait permettre à l’entreprise de poursuivre ses activités d’exploration qui avaient été retardées tout le long de cette année, à cause de la Covid-19.

« Nous ne sommes pas les seuls à faire face aux perturbations provoquées par la Covid-19 et nous sommes heureux que l’ONHYM ait signé un amendement pour prolonger la période initiale d’exploration de deux ans […]. Nous continuons d’attendre avec impatience de débloquer le potentiel gazier qui, selon nous, existe dans cette zone », a commenté Mohammed Seghiri, Directeur général de Sound Energy.

La société dont les activités sont centrées sur l’Afrique du Nord, détient une participation de 75 % sur la licence Sidi Moktar et l’ONHYM les 25 % restants. La licence est au cœur des projets marocains visant à doper la production gazière, car elle a permis de détecter plusieurs failles abritant du gaz dont Kechoula, Koba-1 et Kamar-1.
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... idi-moktar

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 12 sept. 2020, 10:50

Maroc : le potentiel de ressources récupérables de la découverte Anchois porté à plus de 1 Tcf de gaz

Agence Ecofin 7 sept 2020

La société d’exploration NSAI a publié une mise à jour des données exploitables de la licence Lixus, dans laquelle il précise que la découverte Anchois-1 abrite potentiellement plus de 1 Tcf de gaz naturel. D’autres ressources en perspectives sont en cours d’évaluation sur le site.

Image

Au Maroc, le contractant Netherland Sewell & Associates Inc. (NSAI) a opéré une nouvelle évaluation indépendante de la découverte Anchois-1, située sur la licence offshore de Lixus, à partir d’un retraitement des données 3D de la découverte. Cette opération a permis de porter à plus de 1 tcf les ressources gazières récupérables de la découverte. Ceci, à raison de 361 milliards de pieds cubes de ressources contingentes 2C et 690 milliards de pieds cubes de ressources prospectives 2U.

Cela représente une augmentation de 148 % par rapport à l’estimation précédente.

Les travaux ont également permis de révéler la possibilité de forer à faible coût certaines cibles de la licence, en fonction des liquidités disponibles.

Par ailleurs, Chariot Oil and Gas, qui contrôle le périmètre, a annoncé qu’elle continue d’identifier, d’évaluer et de quantifier d’autres perspectives sur la licence Lixus, à partir des données retraitées du site.

La licence de Lixus couvre une superficie d’environ 2 390 km2, avec des profondeurs d’eau allant du littoral à 850 m. La zone a fait l’objet d’une exploration antérieure avec des données sismiques 3D couvrant environ 1 425 km2 pour quatre puits d’exploration, y compris la découverte de gaz d’Anchois. Chariot y possède un statut d’opérateur avec 75 % d’intérêts. Le reste appartient à la société publique des hydrocarbures (ONHYM).
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... tcf-de-gaz


1 Tcf c'est 28 milliards de m3.

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 12 sept. 2020, 08:59

Maroc : la construction de la centrale éolienne de Taza (150 MW) a été entamée

Agence Ecofin 10 sept 2020

Au Maroc, EDF et Mitsui ont lancé la première phase de construction de la centrale de Taza. À la fin de cette phase, l’infrastructure d’une capacité totale de 150 MW pourra en générer 87 qui seront cédés au réseau électrique national par le biais de l’ONEE.

Au Maroc, les travaux de construction de la première phase du projet éolien de Taza démarrent. Cette annonce a été faite par le Français EDF et le Japonais Mitsui qui développent ensemble la centrale.

Située au nord du Maroc, elle aura, à son achèvement, une capacité de 150 MW. La première phase qui est en cours de démarrage permettra la mise en place de 87 MW. Le financement du projet a été apporté par la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC), la Nippon Export and Investment Insurance (NEXI), Sumitomo Mitsui Banking Corporation (SMBC), la MUFG Bank et la Bank of Africa.

L’électricité produite par la centrale sera cédée à l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (Onee) sur une période de 20 ans. « Ce projet confirme notre engagement à accompagner le Royaume du Maroc dans sa politique ambitieuse de transition énergétique. Il s’inscrit également dans la stratégie CAP 2030 du groupe EDF qui a pour ambition de doubler ses capacités de renouvelables dans le monde en les faisant passer de 28 GW à 50 GW nets entre 2015 et 2030 », a affirmé Bruno Bensasson, le PDG d’EDF Renouvelables.
https://www.agenceecofin.com/eolien/100 ... te-entamee

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 05 sept. 2020, 10:18

Maroc: Siemens Gamesa obtient la fourniture des turbines éoliennes de la centrale de Boujdour (301 MW)

Agence Ecofin 3 sept 2020

Siemens Gamesa Renewable a obtenu le contrat de fourniture et d’installation des turbines de la centrale éolienne de Boujdour au Maroc. L’infrastructure d’une capacité de 301 MW devra ainsi être achevée en 2022.

Siemens Gamesa Renewable Energy a signé un contrat de fourniture de turbines électriques d’une capacité combinée de 301 MW au Maroc. La commande obtenue auprès du consortium composé par Nareva et Enel Green Power, permettra la mise en place de la centrale éolienne de Boujdour. Le parc fait partie d’un projet éolien intégré d’une capacité combinée de 850 MW, obtenu par le consortium en 2016.

Siemens Gamesa devra fournir, transporter, et installer 87 turbines éoliennes SG 3.4-132. Le contrat inclut également le test des turbines et leur maintenance pour une durée de 5 ans. Ainsi, la centrale devrait être achevée et entrer en service au troisième trimestre 2022.

Siemens Gamesa est l’un des acteurs majeurs du marché éolien au Maroc. Il a mis en place en 2017 dans le royaume une usine de production de turbines éoliennes à Tanger.
https://www.agenceecofin.com/eolien/030 ... our-301-mw

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 29 août 2020, 09:10

Maroc: Siemens Gamesa veut faire passer son portefeuille de centrales éoliennes à 1 GW

Agence Ecofin 26 août 2020

Au Maroc, Siemens Gamesa qui développe 72 % des centrales éoliennes du pays ambitionne de faire passer son portefeuille à 1 GW. La compagnie a déjà obtenu la mise en place de 850 MW de centrales éoliennes auprès de l’ONEE.


Au Maroc, l’énergéticien Siemens Gamesa ambitionne de faire passer son portefeuille de centrales éoliennes à 1 GW. « Aujourd’hui, nous avons 180 MW en construction à Midlet, dans le cadre de l’accord-cadre de 850 MW signé avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Dans ce contexte, nous sommes impatients de franchir les étapes suivantes, ce qui nous permettra d’atteindre plus de 1 GW dans le pays », a affirmé Sonia Adnane, la directrice de communication Afrique de Siemens Gamesa.

La compagnie est une partenaire de choix du royaume dans la mise en place de sa politique énergétique. Il ambitionne en effet de produire 42 % de son énergie à partir du renouvelable d’ici fin 2020 et de faire passer cette part à 52 % d’ici 2030.

Actuellement, Siemens Gamesa détient plus de 72 % des marchés attribués par le royaume dans le cadre de cette politique.
https://www.agenceecofin.com/eolien/260 ... nes-a-1-gw

Re: Maroc / énergie - environnement

par energy_isere » 20 juin 2020, 11:23

Le Maroc octroie une licence d’exploration à une filiale du pétrolier américain ConocoPhillips

Agence Ecofin 16 juin 2020

La filiale marocaine de ConocoPhillips vient de se voir octroyer un important périmètre d’exploration dans le nord du pays. Elle a deux ans pour établir une base de données solide sur les potentialités en 2D de la zone, qui a déjà fait l’objet de plusieurs découvertes de pétrole et de gaz.

Au Maroc, l’office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) vient d’attribuer des droits d’exploration de la zone côtière de Mesorif dans le nord du pays, à Conocophillips Morocco Ventures (CMV), la filiale locale de la société américaine ConocoPhillips. Un document a été signé par Amina Benkhadra, patronne de la société publique des hydrocarbures et ancienne ministre du Pétrole et Melissa Anne Coleman, directrice de CMV.

Le permis couvrira une période de deux ans. Le bénéficiaire effectuera des études géologiques et géophysiques pendant la première année et l’acquisition de données 2D pendant la deuxième année.

« Cette signature marque une nouvelle entrée de ConocoPhillips dans le royaume chérifien depuis la fusion de Conoco et Phillips en 2001. Chacune de ces sociétés avait mené des travaux d’exploration au Maroc entre 1970 et 2000 », a déclaré l’ONHYM sur son site internet.

Le bassin de Mesorif est déjà couvert par plus de 7 400 km de lignes sismiques 2D et 175 km² de lignes sismiques 3D. Plusieurs découvertes importantes de pétrole et de gaz naturel y ont été faites par le passé. Au cours des dernières années, le Maroc a été l’un des pays africains qui ont attiré le plus de compagnies étrangères dans l’exploration de son territoire, notamment les bassins sous-explorés
https://www.agenceecofin.com/exploratio ... cophillips

Haut