Agrocarburants

Répondre


Cette question vous permet de vous prémunir contre les soumissions automatisées et intensives effectuées par des robots malveillants.
Émoticônes
:D :geek: :ugeek: :ghost: :wtf: :-D :) :-) :-( :-o :shock: :? 8-) :lol: :-x :-P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: ;) ;-) :!: :?: :idea: :arrow: :-| :mrgreen: =D> #-o =P~ :^o [-X [-o< 8-[ [-( :-k ](*,) :-" O:) =; :-& :-({|= :-$ :-s \:D/ :-#
Plus d’émoticônes

Le BBCode est activé
La balise [img] est activée
La balise [flash] est activée
La balise [url] est activée
Les émoticônes sont activées

Relecture du sujet
   

Agrandir Relecture du sujet : Agrocarburants

Re: Agrocarburants

par mobar » 25 déc. 2017, 13:25

Ce qui veut dire que 7% de surproduction de betterave destinée au sucre permet de garantir la saturation des sucreries
Et donc si la betterave destinée à la filière éthanol est vendue à 50% du prix de la betterave destinée au sucre le manque à gagner par rapport à une vente à la filière sucre est de 3,5% du chiffre d'affaire
Pas énorme comme prime de risque, d'autant qu'avec une croissance des rendements de plus de 50% depuis 30 ans, les betteraviers continuent à se sucrer!

La fin des quotas devrait assainir le paysage ... et préparer la venue de la prochaine crise

Re: Agrocarburants

par hyperion » 25 déc. 2017, 11:22

mobar a écrit :
24 déc. 2017, 11:50
Est ce à dire que lorsqu'il n'y a pas de surproduction de betterave les bio raffineries d'éthanol s'arrêtent?
comme pour le petrole , c'est tjs la suproduction qui menace le pl:us ; le diabète plutot que la famine.
mobar a écrit :
23 déc. 2017, 23:02
Quelle proportion de l'éthanol carburant produit en métropole provient de la betterave?
"La production de bioéthanol en France est aujourd’hui assurée à 70% à partir de betteraves et à 30% à partir de céréales, un pourcentage qui va évoluer dans les prochaines années, avec la création de distilleries qui auront pour matières premières des céréales."

http://www.borel.fr/e85/

par ici , les dechets de la melasse et du marc sont largement sous exploités, les rendre à la terre pour satisfaire Kercoz n'a jamais été fait ; ils étaient rejetés à coté de la cave; cooperative : jadis bastion communiste, les rues des villages sont tjs imbibés des dieux de la révolution qui buvait le sang du pays à Paris , la rue des girondins est mal vue... et entretenait une puanteur qui perdurait jusqu'à ce que le soleil la sèche au début du printemps aidé parfois précocement par le vent;
bref bq de surproduction en potentiel avec un minimum d'organisation.

Re: Agrocarburants

par mobar » 25 déc. 2017, 09:22

Pour alimenter en produits agricoles un secteur industriel lourd (les sucreries) ou il n'y a aucune élasticité à la demande, la surproduction est obligatoire, c'est même sur ce principe que sont bâties toutes les activités agro-industrielles qui possèdent un outil peu flexible et saisonnier

Les raffineries d'éthanol ne font que déplacer le problème, elles aussi doivent être saturées pour être rentables, en rémunérant à bas cout les betteraves excédentaires produites par les agriculteurs, elles font payer aux dits agriculteurs la prise de risque des sucriers (et de leurs financiers investisseurs)

Les sucriers et les éthanoliers étant les deux faces d'une même pièce, il ont beau jeu de se relayer pour rouler les betteraviers dans la farine, la boucle est bouclée, merci patron, merci l'Europe, merci Macron =D> :wtf:
L'agriculture en Europe est une victime récurrente de surproduction, en partie à cause de la Politique agricole commune (PAC), qui subventionne les exploitations non-rentables et encourageait l'agriculture intensive. La mécanisation et la disponibilité et l'utilisation d'engrais et pesticides peu coûteux, produits grâce à un pétrole bon marché a encouragé la surproduction, dans les années 1970/1980 notamment.

La crise de surproduction a précédé et caractérisé la Grande Dépression des années 1930, aux États-Unis et en Europe.

Karl Marx la considère comme cyclique et inhérente au système capitaliste : elle en serait à la fois une conséquence et une condition de développement.

Re: Agrocarburants

par phyvette » 24 déc. 2017, 12:04

On verra bien si ça arrive un jour. Pour le moment, il y a une surproduction de betterave structurelle en France, tant que les engrais Npk seront disponible à des prix actuels, cette surproduction betteravière perdurera, il faut bien assurer les contrats pour le sucre, et les betteraves poussant dans les champs ignorent tout des statistiques de prod.

Re: Agrocarburants

par mobar » 24 déc. 2017, 11:50

Est ce à dire que lorsqu'il n'y a pas de surproduction de betterave les bio raffineries d'éthanol s'arrêtent?

Re: Agrocarburants

par phyvette » 24 déc. 2017, 11:40

En fait non, la betterave éthanol n'est qu'un coproduit involontaire et pas forcément souhaitée de la betterave à sucre, ce n'est rien d'autre que la valorisation de la surproduction de betterave Il n'y a absolument rien de soutenable ou durable dans cette agro-industrie.

Re: Agrocarburants

par kercoz » 24 déc. 2017, 11:29

Donc, si je pige bien, pas de culture séparée, de méthode culturale "allégée" pour les usages non alimentaire ?

Re: Agrocarburants

par phyvette » 24 déc. 2017, 09:39

En Picardie on produit pas mal de betterave sucrière. Les paysans fonctionnent pour le sucre sur la base de prix et de tonnage annuels garanti. Ces volume définis par la sucrerie sont tous transformé en sucre. Il reste une production que l'on pourrait qualifier d'excédentaire, selon les années et les parcelles, cette production de betteraves hors contrat est absorbée pour la fabrication de l'éthanol. Mais elle est payée moins chère de 30 à 50% sans garanti de volume ni de prix et avec une grande fluctuation dans le temps.

Ce n'est pas le cœur du métier du paysan qui reste la betterave pour le sucre plus rémunératrice, ils ne cherchent pas forcément a en assurer la filière, mais qui résulte de fait d'une valorisation d'un excédent.

Entre la betterave sucre et la betterave éthanol il existe bien une sorte de frontière invisible et des marchés différents qui n'ont pas les mêmes régles, bien que les deux productions soit exactement les même, sur les mêmes terres et par les mêmes agriculteurs.

Donc si demain on venait a manquer d'intrants ou d'énergie pour l'agriculture, les rendements s'effondreraient, il ne resterait probablement rien de cette betterave éthanol, et même manquerions nous de sucre alimentaire, comme dans les années 50'.

Re: Agrocarburants

par Remundo » 24 déc. 2017, 09:08

Production en 2009


34 millions de tonnes de betteraves à 16° dont :

20,2 mt pour le sucre alimentaire
3,8 mt pour l’Alcool
3,7 mt pour l’éthanol
2 mt pour les usages non alimentaire et industrie chimique
4,3 mt pour le sucre exporté sur le marché mondial
Source : http://www.labetterave.com/la_filiere_b ... index.html
Il y a environ 10% des betteraves à surcre qui partent en distillerie pour l'éthanol. La majorité est destiné au sucre alimentaire, pour le café de Kercoz notamment.

D'autres chiffres plus récents : http://www.lesucre.com/sucre-a-a-z/econ ... -2017.html

Re: Agrocarburants

par mobar » 23 déc. 2017, 23:02

Quelle proportion de l'éthanol carburant produit en métropole provient de la betterave?

Re: Agrocarburants

par Remundo » 23 déc. 2017, 20:39

la betterave sucrière, fait du sucre et se trouve dans l'industrie agroalimentaire.

une partie seulement devient de l'éthanol dans des distilleries.

Re: Agrocarburants

par kercoz » 23 déc. 2017, 20:36

Quels sont les critères de culture de ces craburants ? doivent ils respecter les normes des traitements en usage dans l' alimentaire ou non . Quel esrt la classification d' un sol pollué si ces critères ne sont pas applicables ? Peut il retourner à l' alimentaire ou à l' élevage . Question subsidiaire : La betterave à 4x4 , peut elle , si elle est traitée, désherbée, se retrouver par hasard ds ma tasse de café ? si le cours du crabu s'effondre ?

Re: Agrocarburants

par Remundo » 23 déc. 2017, 18:58

dans le cadre de mes recherches sur l'éthanol, j'ai trouvé un article intéressant

http://www.lesucre.com/sucre-a-a-z/deve ... avier.html

qui parle d'un cap sur les 100 tonnes de betteraves sucrières à l'hectare (ce qui est énorme).

ce qui est intéressant, c'est que l'article mentionne sans ambage que le gain n'est pas seulement lié à de meilleures pratiques agricoles, mais aussi à un réchauffement du climat combiné à des précipitations plus abondantes.
Ce modèle a été appliqué des années 1990 à 2006, et les résultats font apparaître une corrélation évidente entre un climat plus chaud et humide au bon moment et un développement plus rapide de la plante. Globalement, sur l’ensemble de la période, le climat a été favorable et il a contribué à l’amélioration des rendements.
ça devrait plaire à Mobar ! :)

Re: Agrocarburants

par energy_isere » 02 août 2017, 20:31

La consommation française de biocarburants a augmenté en 2016

Le dernier baromètre EurObserv'ER révèle que la consommation française de biocarburants a augmenté de 4%, en 2016. En Europe, elle a progressé de 1,3% (contenu énergétique). 92,5% de la consommation de biocarburants de l'UE est certifiée durable.

31 juillet 2017

En France, la consommation de biocarburants a atteint 3.115 kilotonnes équivalent pétrole (ktep) en 2016, soit une augmentation de 4%, par rapport à 2015, selon le dernier baromètre EurObserv'ER. Ce dernier est produit par l'association l'Observatoire des énergies renouvelables.

Ce bilan montre que cette croissance a été plus favorable pour le bioéthanol (+9,3%) que le biodiesel (+3,1%). Toutefois, le biodiesel reste toujours en position dominante. "L'augmentation de la consommation de biocarburants s'explique principalement par la hausse de la consommation de biodiesel de synthèse, dont la consommation est passée de 140.861 tonnes en 2015, à 201.069 tonnes en 2016 (donnée en volumes), et par une hausse de la consommation de bioessence de synthèse, qui est passée de 18.958 à 62.514 tonnes", précise EurObserv'ER.

Le biodiesel représente au final 84,8% de la consommation de biocarburant en équivalent énergétique.

.......... (autres chiffres pour l' Europe)
https://www.actu-environnement.com/ae/n ... 29470.php4

Re: Agrocarburants

par energy_isere » 24 juin 2017, 14:00

Biocarburants : pourquoi la filière est-elle menacée ?

INVITÉ RTL - Pour Arnaud Rousseau, agriculteur et nouveau président du groupe Avril, il faut des "décisions politiques courageuses et immédiates".

Le 06/06/2017

Le groupe agroalimentaire Avril lance ce mardi 6 juin une campagne d'interpellation du gouvernement sur les risques pour l'emploi de l'utilisation de l'huile de palme dans les biocarburants. Le groupe a cinq usines de production en France pour produire son biodiesel (nommé aussi Diester). Il est produit à base de colza français à hauteur de 8% dans le gazole qu'on trouve en station-service. Les résidus du produits permettent aussi de produire des protéines végétales pour nourrir le bétail.

Le "made in France" est menacé par le biodiesel d'importation, fait notamment à partir d'huile de palme, moins cher à produire, mais beaucoup plus polluant et surtout non français. De plus, il existe un projet de directive européenne qui pourrait, après 2020, diminuer très fortement les taux d'huile de colza dans le biodiesel car ils sont jugés trop polluants.

La filière représente 20.000 emplois en France, et des emplois industriels dans cinq régions de France. Sur RTL, Arnaud Rousseau, agriculteur et nouveau président du groupe Avril, réclame des "décisions politiques courageuses et immédiates".
http://www.rtl.fr/actu/environnement/bi ... 7788853566

Haut