[Acteurs] Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

[Acteurs] Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 09 janv. 2008, 20:28

GillesH38 a écrit :Tiens c'est drole je ne vois aucun sujet consacré aux compagnies pétrolières, sous l'aspect financier (bénéfices- ou non, cours de l'action).

Sauf fusion par un modérateur, je propose de commencer un fil sur le sujet.

Avec la nouvelle du jour

Une étude de Merrill Lynch plombe le cours de BP

voir dans ce fil http://forums.oleocene.org/viewtopic.ph ... 86#p165086 sur le forum


Effectivement, il n' y pas de fil transversal sur les majors.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 09 janv. 2008, 20:33

Sur cette page du site planete-energie : http://www.planete-energies.com/getCont ... 2_1_majors
il y a un article sur les majors :
Le marché international du pétrole : les majors


Aujourd’hui, les principales compagnies pétrolières internationales, celles qu’on appelle les majors, sont au nombre de 5 :

Exxon/Mobil, américaine, fruit de la fusion d’Exxon et de Mobil ;
BP, britannique, provenant de la fusion de BP et d’Amoco ;
Shell, anglo-néerlandaise ;
Total, française, produit de la fusion d’Elf, de Fina et de Total ;
Chevron/Texaco, américaine, issue de la fusion de Chevron et de Texaco.


Le tableau qui suit donne une idée de leur taille en milliards de $ (chiffres 2003) :

Image
Il existe dans la rubrique Actualité, un fil spécifique pour chacune de ces 5 compagnies.

Tiennel, y a t' il un article sur les majors dans le wiki Oléocéne ?
Le Wikipedia sur les majors est assez pauvre : http://fr.wikipedia.org/wiki/Supermajor

Sinon il y a une liste des compagnies pétroliéres sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_c ... i%C3%A8res

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 09 janv. 2008, 20:52

e tici la liste des 38 premiéres compagnies (non nationales) : http://www.investor.reuters.com/busines ... category=2

dont j' extrait ce tableau en ne gardant que celles ayant un chiffre d' affaire (revenue en Anglais) supérieur à 1 milliard de dollars, au nombre de 19 :

Image

attention à la lecture, par exemple pour la premiére, EXXON c'est 377 milliard de $ chiffre d' affaire en ignorant les chiffres aprés la virgule.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 11 avr. 2008, 10:54

Marché: JPMorgan change ses prévisions pour les pétrolières.

- Dans une note d'analystes, JPMorgan relève ses prévisions de bénéfice par action pour les compagnies pétrolières européennes, en raison d'une hausse de ses prévision du cours du pétrole brut. L'analyste prévoit un cours moyen de 90 dollars le baril pour le WTI (89,5 dollar pour le brent) pour 2008 et de 85 dollars par la suite.

Le broker déclare cependant que la hausse moyenne de ses prévisions de BPA n'est que de 6-7% pour les grosses capitalisations, en raison de l'effet négatif d'un abaissement de ses prévision concernant les marges dans les activités aval (raffinage et commercialisation).

' Nous pensons que le secteur pourrait continuer de lutter pour surperformer, en raison d'un risque de baisse de cours du brut à court terme par rapport aux pics récents, aux perspectives de croissances limitées pour les plus grosses capitalisations et des valorisations non convaincantes ' estime JPMorgan.

En conséquence de ces changements, le bureau d'études a abaissé sa position sur Total de ' Surpondérer ' à ' Neutre ' et relevé à l'inverse BP de ' Neutre ' à ' Surpondérer '.

Boursoram^
"aux perspectives de croissances limitées pour les plus grosses capitalisations " :lol:

ben mon gars tu pourrais peut étre mettre les pieds dans le plat comme F de Margerie en disant qu' on dépassera pas les 95 millions de baril/jour (pour la production mondiale).

Yves
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 1999
Inscription : 02 déc. 2005, 09:49

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par Yves » 20 avr. 2008, 14:05

"Dans les années 1970, les compagnies pétrolières internationales contrôlaient près de 75% des réserves pétrolières mondiales et 80% de la production. Aujourd'hui, elles contrôlent seulement 6% des réserves pétrolières et 20% des réserves gazières, 24% de la production de pétrole et 35% de la production de gaz", le reste étant "aux mains des compagnies nationales"
http://fr.news.yahoo.com/afp/20080420/t ... dc673.html
Trop tard, trop peu, trop cher, il n'y aura pas de miracle !!
Notre futur sera d'être la banlieue ouest de la Russie alors que celle-ci aura le regard tourné vers la Chine...

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 05 août 2008, 20:26

Le poids des majors du pétrole

01.08.2008

Depuis la nouvelle flambée du baril de brut, les pétroliers n’ont jamais autant enregistré de profits. Mais seulement quelques entreprises se partagent le marché

Image

Exxon est aujourd’hui la plus puissante des compagnies pétrolières cotées. Avec ses 445 milliards de dollars de capitalisation, le pétrolier américain reste malgré tout au coude à coude avec l’ancien numéro un PetroChina. L’action de ce dernier, qui avait brièvement pris la première place du classement il y a quelques mois, a beaucoup chuté depuis. Entrainée par l’écroulement de la bourse de Shanghai, l’action a perdu plus de la moitié de sa valeur entre novembre 2007 et mars 2008, alors que le prix du pétrole grimpait.

Le français Total figure en cinquième position des compagnies pétrolières cotées les plus puissantes, avec une capitalisation de 184 milliards de dollars, juste derrière les 190 milliards du britannique BP. L'italien ENI est quant à lui à la septième place, avec 137 milliards de dollars.

Image

Pour les compagnies qui ont déjà publié leurs résultats du deuxième trimestre, les superprofits sont au rendez-vous. En chiffres ajustés, Exxon affiche près de 12 milliards de dollars de bénéfice net, en progression de 17% par rapport au deuxième trimestre 2007. De son côté, Shell ne s’offre qu’une progression de 5%, à 7,8 milliards de dollars, loin derrière le numéro un.

La performance de Total s’est révélée inférieure à celles de BP, et de l’américain Chevron. Ce dernier dispose d'une capitalisation inférieure à celle du groupe français. Avec 5,9 milliards de dollars, Total signe tout de même une performance honorable, devançant son concurrent italien ENI, qui engrange 3,61 milliards de dollars de bénéfices sur la période
source : http://www.jdf.com/societes/2008/08/01/ ... etrole.php

Note Energy_isere : les compagnies nationalisés ne sont pas dans ces graphes (ARAMCO .....)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 30 oct. 2008, 22:04

dans un autre fil, energy_isere a écrit :
hrdr a écrit : .....Mais jamais on en entend parler (pas que en france mais dans le monde), un certain consensus semble evité de parler de mensonge sur les reserves ou les productions future. Les lobbies dans ce domaine sont puissants.
Les producteur privés (= non étatiques) n' assurent qu' une fraction trés minoritaire de la production mondiale de pétrole. (j' ai en tete 10 %). Meme si ils ont des lobbies, leur poids est à la mesure de leur production et réserves.

Les vrais réserves et les "chiffres" des reserves sont aux mains des compagnies des états (cas de l' Arabie Saoudite , Venezuela, Iran, Russie .....) et les chiffres sont tous simplement stratégiques pour eux et donc CONFIDENTIELS.

Ils ne s 'agit donc pas des lobbies qui cachent les chiffres, mais de quasi secrets d' état.
ah voila, pour montrer que les pétroliers privés occidentaux sont des nains :

Image
Image

tiré de : http://webu2.upmf-grenoble.fr/iepe/text ... itions.pdf

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 21 nov. 2008, 18:54

Scan de L' UsineNouvelle :

Image
Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 03 déc. 2008, 20:59

Dans leblogenergie : http://www.leblogenergie.com/2008/12/le ... .html#more
dernier classement des 50 plus grandes compagnies pétroliéres :
Le Petroleum Intelligence Weekly publie son classement annuel des compagnies pétrolières sur la base des résultats opérationnels des Sociétés en 2007. Le résultat confirme les tendances lourdes d'évolution du marché du pétrole avec une baisse de l'influence des Groupes indépendants (IOC) et montée en puissance des Groupes nationaux (NOC). Ainsi l'Aramco (Arabie Saoudite) et l'iranienne NIOC se maintiennent en première et deuxième place mondiale. Le vénézuélien PDV et le chinois CNPC en rangs 4 et 5 progressent respectivement d'une et deux places aux dépens de BP et de Shell qui reculent. Notre champion national TOTAL reste dixième derrière ConocoPhillips et Chevron. Le Groupe qui progresse le plus est le russe Rosneft qui est passé du 24ème au 16ème rang de ce classement.
Image

HS : en passant la j' ai découvert un site frére : leblogjardin
http://www.leblogjardin.com/ :)

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 28 janv. 2009, 19:40

Perte de près de 32 milliards de dollars pour ConocoPhillips

HOUSTON (Reuters) - ConocoPhillips publie une perte nette trimestrielle de près de 32 milliards de dollars, due à de très importantes dépréciations d'actifs et aux conséquences de la chute des prix du pétrole.

ConocoPhillips avait prévenu il y a quelques jours qu'il entendait déprécier des actifs et qu'il prévoyait de réduire ses effectifs de 4%, soit de 1.300 postes, ainsi que de réduire ses investissements en 2009 afin de faire face à la baisse des cours des hydrocarbures.

Le numéro trois américain du pétrole affiche une perte nette de 31,8 milliards de dollars au titre du quatrième trimestre, soit 21,37 dollars par action, ce qu'il explique par 34 milliards de dollars de dépréciations d'actifs. Un an plus tôt, il avait enregistré un bénéfice net de 4,4 milliards, soit 2,71 dollars par action.

Hors éléments exceptionnels, le résultat du quatrième trimestre 2008 est positif mais en baisse, à 1,9 milliard de dollars (1,28 dollar par action), contre 4,1 milliards (2,55 dollars par action) un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires s'est replié de 15,5% à 44,55 milliards de dollars.

ConocoPhillips indique aussi avoir inscrit dans ses comptes une première charge de dépréciation de 7,4 milliards de dollars imputable à sa participation de 20% dans la compagnie russe Loukoil, et une seconde de 25,4 milliards de dollars liée aux survaleurs de sa branche exploration et production.

À 15h45 GMT, le titre ConocoPhillips gagnait près de 1% à Wall Street.

"Ils avaient déjà prévenu qu'ils déprécieraient un important volume de survaleur", déclare James Halloran, analyste chez National City Client Group.

Il salue les efforts entrepris par ConocoPhillips alors que le secteur pétrolier a dû faire face à une chute des prix du brut de 70% en quelques mois.

La production de la branche exploration et production est ressortie en moyenne à 1,87 million de barils équivalent pétrole par jour (bepj), contre 1,84 million au quatrième trimestre 2007. ConocoPhillips indique que sa production au premier trimestre 2009 devrait être sensiblement la même qu'aux trois derniers mois de 2008.

Boursorama

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 02 févr. 2009, 19:26

L' Espagnol Repsol va faire des économies :
REPSOL prévoit 1,5 milliard d'euros d'économies :


AOF le 02/02/2009

Un porte-parole de Repsol cité par l'agence Reuters a confirmé ce matin que le groupe pétrolier visait 1,5 milliard d'euros d'économies de coûts en 2009 afin d'être en mesure de faire face à la crise économique. Repsol confirme ainsi l'information parue dans le journal économique espagnol "L'Expansion". Le gel des salaires des cadres dirigeants de l'entreprise serait l'une des mesures retenues par la major. Ce plan d'économies ne remet toutefois pas en cause le programme d'investissements de 32,8 milliards d'euros dans le cadre d'un plan stratégique 2008-2012, a précisé le porte-parole.

Dans une note publiée ce matin, Fortis qualifie de "bonne nouvelle" ce plan de réduction de coûts qui représente environ 10% des coûts annuels du groupe. En conséquence, le broker a confirmé sa recommandation d'Achat sur le titre de la compagnie pétrolière.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 30 juil. 2009, 17:18

Le secteur pétrolier ne prévoit pas de reprise rapide :

LE BÉNÉFICE D'EXXON MOBIL EN RECUL AU 2E TRIMESTRE
par Tom Bergin

LONDRES (Reuters) - Le repli des cours du brut et du gaz a nettement affecté les résultats trimestriels des groupes pétroliers Exxon Mobil, Royal Dutch Shell et Repsol, les obligeant à de nouvelles réductions de coûts et à une diminution des investissements.

Le secteur pâtit d'une demande en berne, d'un surplus de capacité et de coûts industriels élevés sans perspective de reprise rapide, a résumé le directeur général de Shell, Peter Voser.

Les bénéfices net hors exceptionnels des trois groupes pétroliers ont plongé de près des deux tiers, en écho aux résultats annoncés cette semaines par BP et ConocoPhilips.

En dépit de cet environnement difficile et du raffermissement du dollar, les européens Shell et Repsol sont parvenus à battre le consensus des analystes, ce qui n'a pas été le cas de l'américain Exxon.

A 14h45 GMT, Royal Dutch Shell progressait de 0,5% tout comme Repsol, tandis qu'Exxon abandonnait 1,0%.

Confirmant les propos tenus par son homologue de Repsol, Peter Voser, installé à la tête de Shell depuis début juillet, a estimé que les perspectives restaient ternes à la fois pour la demande et pour les prix.

"Nous ne parions pas sur une reprise rapide", a-t-il reconnu dans un communiqué.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice de la "major" anglo-néerlandaise ressort à 3,15 milliards de dollars (2,24 milliards d'euros) alors que les analystes anticipaient 2,55 milliards.

"PLAN D'ÉCONOMIES EXTRAORDINAIRE" POUR REPSOL

Depuis le 1er juillet, le groupe a supprimé 20% de son encadrement supérieur et prévenu qu'il y aurait de nouvelles suppressions de postes.

Ses dépenses d'investissement vont quant à elles fondre de 10% pour tomber à 28 milliards de dollars.

Depuis le début de l'année, le groupe basé à La Haye a réduit ses coûts de 700 millions de dollars par rapport à la même époque l'année dernière.

Ce chiffre ne comprend pas les économies liées aux effets de change évaluées à deux milliards de dollars.

L'espagnol Repsol a quant à lui fait état d'un bénéfice avant intérêt et impôts hors éléments exceptionnels et effets de stocks de 428 millions d'euros au titre du deuxième trimestre contre 1,464 milliard d'euros un an auparavant. Les analystes interrogés par Reuters anticipaient 418 millions d'euros.

Le groupe impute ce résultat supérieur aux attentes aux résultats encourageants de sa filiale argentine YPF.

Il indique avoir mis en place un "plan d'économies extraordinaire" qui va le conduire à réduire de 10% les dépenses d'investissement prévues au titre de l'exercice 2009.

Aux Etats-Unis, Exxon Mobil, première compagnie pétrolière cotée au monde, a fait état d'une chute de 66% de son bénéfice trimestriel.

Hors exceptionnels, son bénéfice s'est élevé à 4,09 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros), ou 84 cents par action, au deuxième trimestre alors que les analystes tablaient sur 1,02 dollar par action.

Sa production de gaz et de pétrole a diminué de 3% sur la période d'avril à juin par rapport à l'an dernier.

Le groupe a toutefois précisé qu'il n'avait pas l'intention de modifier ses projets d'investissement.

Vendredi, deux autres poids lourds du secteur, Chevron et Total, doivent publier leurs résultats.
source: http://www.boursorama.com/infos/actuali ... e6dd2711f6

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 01 sept. 2009, 19:09

la couverture de l' Usine Nouvelle de cette semaine :

Image

sauf peut étre TOTAL, qui "à passsé un été calamiteux".
voir ici : http://forums.oleocene.org/viewtopic.ph ... 13#p250813

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 03 déc. 2009, 14:24

energy_isere a écrit :la couverture de l' Usine Nouvelle de cette semaine :

Image

sauf peut étre TOTAL, qui "à passsé un été calamiteux".
voir ici : http://forums.oleocene.org/viewtopic.ph ... 13#p250813
http://www.enerzine.com/4/8801+l-island ... ncer+.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 61480
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Les majors (compagnies pétroliéres non nationales)

Message par energy_isere » 03 déc. 2009, 14:35

le Petroleum Intelligence Weekly Ranks World's Top 50 Oil Companies est paru. (voir le méme de l' année derrniére dans mon post au dessus du 03 Dec 2008 )

http://www.energyintel.com/DocumentDeta ... _id=648479

Image

Répondre