Consommer des plantes sauvages

Comment mettre en pratique la décroissance et vivre dans un monde sans pétrole (les «travaux pratiques» en somme : artisanat, nourriture, etc)

Modérateurs : Rod, Modérateurs

lecolo
Kérogène
Kérogène
Messages : 53
Inscription : 24 oct. 2008, 16:38

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par lecolo » 15 août 2009, 20:23

Je suis allé ce matin cueillir du sureau (ça se récolte plus vite que les mûres) ; j'ai "choisi" les grappes en me promenant (pas trop de vertes, pas trop de pourries) ; ouais, les grappes sont rarement mûres uniformément. Sinon, j'égraine avec un gros peigne (mais ça reste long) : 2 bons kilos.
Au passage, j'ai trouvé qq prunes qui dépassaient d'une propriété.
Et j'ai commencé les noisettes ("A la mi-aou, les noix ont l'cul roux").

Avatar de l’utilisateur
GillesH38
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 13614
Inscription : 10 sept. 2005, 17:07
Localisation : Berceau de la Houille Blanche !
Contact :

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par GillesH38 » 16 août 2009, 10:04

energy_isere a écrit :
Au bout du compte 230 grammes de baies qui m' on fait avec 200 g de sucre, un pot de confiture.
J'ai laissé les pépins (pas filtré), j' avais écrasé les baies avec une fourchette, et il faut mettre les deux mains !
franchement tu prends des risques si tu laisses les pépins à mon avis !! vas y mollo, fais des provisions de PQ et tiens nous au courant, on saura à quoi s'en tenir ! :-D

en revanche si tu mets les baies directes dans la bassine et que tu chauffes, ça éclate tout seul, pas la peine de les écraser.
pour éliminer les pépins, tu as la mousseline ou même le moulin traditionnel à légumes, tu dois en trouver les deux à la droguerie du cours Berriat dont je t'avais causé ;-)
- Je suis Charlie - "I do not see any harm in people making money if it leads to a lower carbon society " R.K. Pachauri, président du GIEC, interview du 6 mai 2008 à Emirates Business.

Avatar de l’utilisateur
rico
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 6358
Inscription : 21 sept. 2005, 15:00
Localisation : 92

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par rico » 16 août 2009, 22:05

Bon j'ai trouvé ce que c'est que mes ptites boules noires qui ressemblent à du cassis et clairement c'est pas une très bonne idée d'en manger :
Le fruit du groseillier à fleurs
Est une baie d'abord verte, puis rouge et enfin noir de la taille d'un petit pois. Il se nome aussi la morelle noire, tue-chien, faux cassis.
Si vous en manger, vous aurez des troubles digestifs, le desséchement de la bouche, une dilatation des pupilles, des troubles rénaux et enfin la mort.
http://images.google.fr/imgres?imgurl=h ... N%26um%3D1

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 59186
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par energy_isere » 18 août 2009, 14:35

ceuilli 700 gr de mures samedi dernier, dans à peu prés le meme temps que les 230 gr de sureau noir de 2 jours avant.
3.5 pots de confiture en plus.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8494
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par kercoz » 15 sept. 2009, 11:22

Stage de Chasseur cueilleur avec seconde épouse sur les causses du quercy.
Pas trop la peche pour grimper , alors balade et cueillettes diverses , nottament de cynorodhon (voir Wiki pour l'otho et ses variantes ethymo). Les graines d'églantiers . Ces trucs sont gavés maxi de vitamine (beaucoup plus que le citron ). Pas mal de boulot , mais au résultat assez bon et un vrais médicament . 2 kg sans trop chercher . , ce qui fait 4 à 500g de confiote médico.
Pas mal réfléchi sur cette notion de cueuillette (j'avais pas pris le fusil). Vachement vertueux qd tu maitrises 100 plantes comme notre canadien !.
Mais limitant en terme de population /surface. Le concept est sympa : tu pars chercher des cepes , t'en trouves pas , mais revient avec 2 dizainesz de trucs , genre cyno, racines , etc ...en fonction de la saison et de tes besoins .
Un ordre de ramassage se basant sur une procédure référée a l'interet : avec décroissanceS de ces interets : gustative, nourrissage , soins, etc ..On ramasse tj qq chose parce qu'on ne trouve pas autre choses, avec en vertueux, en dernier , les trucs infame a peler , preperer et pas tres bon ou tres nourrissants , qui eux ne vont pas vers la rareté.
Démarche de mathématique appliquée interressante. L'ideal est bien sur de placer sur ces parcours , des collets et autres pieges a viande .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

fuste23
Condensat
Condensat
Messages : 701
Inscription : 22 oct. 2007, 20:51

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par fuste23 » 15 sept. 2009, 20:22

Ce soir, c'est les cèpes!!

Image

Avec une escalope de dinde et de la crème fraîche... :smt110

Je suis pret pour l'apocalypse, avec mon plan autarcique !

faloup
Goudron
Goudron
Messages : 160
Inscription : 09 mai 2008, 22:51

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par faloup » 15 sept. 2009, 21:56

fuste23 a écrit :Ce soir, c'est les cèpes!!

Image

Avec une escalope de dinde et de la crème fraîche... :smt110

Je suis pret pour l'apocalypse, avec mon plan autarcique !
tapahonte, non mais, avec de la crème savapa :oops:
mon dieu juste de l'ail du persil et ca embaume, mais en sauce c'est plus des cèpes c'est des champi en boite.
pi la dinde, oui avec la crème pour le gout, bon la dinde, c'est top avec la farce, papa noel et des épices.
mais rhaaa tes cèpes ne serait ce que deux œufs
et miam quelle omelette.
alors après chacun sa chacune, histoire de faire sobre dans l'air du temps, mais lapin, poulet, cochon, ou juste pâté, avec un pain qui croustille un verre de Bergerac.
dis tu m'invite. ne serait ce que pour finir l'autarcie ou la décroissance raisonnée sur un salers.

fuste23
Condensat
Condensat
Messages : 701
Inscription : 22 oct. 2007, 20:51

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par fuste23 » 16 sept. 2009, 08:44

Pour les cèpes, je les manges à toute les sauces! Avant hier, c'était en omelette, hier à la crème... Et puis, il y a les reserves pour les resortir cet hiver...

Avatar de l’utilisateur
woland
Kérogène
Kérogène
Messages : 87
Inscription : 27 août 2009, 17:07

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par woland » 16 sept. 2009, 13:06

ça c'est bien vrai les cèpes c'est bon à toutes les sauces
mais la meilleure c'est au vin jaune !
sinon c'est délicieux cru, un goût de noisette incomparable
Mais attention à l'ecchinocosose (pipi de renard) dans certaines régions. C'est d'ailleurs valable pour toutes les plantes ramassées proches du sol : si on veut les manger cru il faut bien laver, ou pour les champignons (c'est pas terrible de trop les laver) il faut éviter les parties extérieures et se contenter du coeur. En fait ça concerne surtout l'Est de la France

par contre quand on aura plus que des champignons à manger ça sera la guerre des sous-bois. L'autre jour je vais dans un super coin je remplis un panier de cèpes en qques minutes. Juste après une famille arrive les enfants s'émerveillent devant les amanites panthères, mais le papa était pas très content... pas un bonjour et il tirait la gueule
Moi quand il n'y a plus de cèpes, je ramasse des améthystes. C'est super bon et y'en a toujours! en plus c'est radioactif ils ont pompé tout le nuage tchernobyl. Comme ça quand je serai mort on pourra recycler mon corps dans un EPR :mrgreen: si tout le monde fait pareil, on peut tenir vachement longtemps après le PO :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
woland
Kérogène
Kérogène
Messages : 87
Inscription : 27 août 2009, 17:07

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par woland » 16 sept. 2009, 15:49

Pierre M. Boriliens a écrit :Juste une petite rectification : il semblerait que le vecteur soit surtout le campagnol, dont le renard est un prédateur (qu'il ne faut donc pas chasser !). C'est en tous cas ce qu'on disait à un séminaire consacré au diagnostic radiologique de la maladie...
le parasite echinococoque et sa larve suivent un cycle pour se développer : les rongeurs infectés par la larve sont mangées par des carnivores (renards) où le parasite se développe sous sa forme adulte. Les carnivores ne sont pas affectés, ils sont des porteurs sains. Puis le parasite pond des milliers d'oeufs qui sont éjectés dans les excréments et se déposent sur les plantes notamment, qui sont mangés par des rongeurs, qui sont alors les hôtes intermédiaires. La larve se développe dans leur foie, puis morts ou affaiblis ils seront mangés par un renard... la boucle est bouclée. L'homme est un hôte intermédiaire accidentel, car il ne peut pas être mangé par un renard (normalement), et donc ne participe pas au cycle.
plus d'info sur g**gle...

donc c'est bien le renard qui transmet le parasite à l'homme. Mais il ne faut pas pour autant chasser le renard !
- les renards tués seront remplacés par d'autres
- le chien et le chat peuvent être aussi vecteur
- supprimer les prédateurs du campagnol peut être catastrophique: une prolifération de campagnols peut transformer une prairie en désert en quelques semaines.
Parenthèse sur le sujet : c'est ce qui se passe dans le massif jurassien, avec 70% de pertes fouragères certaines années ! Résultat : les agriculteurs empoisonnent les rongeurs à la bromadiolone et tuent en même temps tous les prédateurs (renards, fouines, hermines, rapaces, serpents...). J'en ai vu qui utilisait du gaz moutarde : très efficace et moins néfaste pour l'environnement, mais pas très rassurant de voir un mec avec 200 litres de ce gaz dans son hangar ! (véridique :shock: ) de quoi faire des ravages dans le métro! je suis sûr que les irakiens avaient moins d'ADM en 2003...
en fait pour lutter contre ces saletés de campagnols il faut conserver l'habitat des prédateurs (haies, bocages...), ne pas consacrer toutes les terres à l'élevage, et faire tourner les cultures. Bref retrouver les techniques anciennes... Mais les agriculteurs ne sont pas vraiment les coupables: on les a un peu poussé à oublier leur savoir-faire !

Pour en revenir à l'échinococcose : pas besoin de tuer les gentils goupils souvent accusés de tous les maux. Juste quelques précautions : il ne faut pas manger les mûres à moins de 1 m de hauteur, faire des confiture de fraises des bois, et en général bien laver ce qu'on mange cru. Les oeufs résistent à la congélation et la dissécation, mais sont détruits à 60° et se détachent facilement quand on lave à l'eau. Et puis ce n'est que quelques cas par an, surtout dans l'est.

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8494
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par kercoz » 16 sept. 2009, 18:12

Pour les campagnoles , certains sement es salades a la volée .Ils préfèrent et ça fait un engrais vert .
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8494
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par kercoz » 17 sept. 2009, 13:08

Je pense pas ! c'est un vague souvenir d'une video sur un autrichien qui faisait de la permaculture.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

fuste23
Condensat
Condensat
Messages : 701
Inscription : 22 oct. 2007, 20:51

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par fuste23 » 17 sept. 2009, 13:40

kercoz a écrit :Je pense pas ! c'est un vague souvenir d'une video sur un autrichien qui faisait de la permaculture.

La video en question...

Avatar de l’utilisateur
woland
Kérogène
Kérogène
Messages : 87
Inscription : 27 août 2009, 17:07

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par woland » 17 sept. 2009, 14:03

un engin diabolique de conception suisse pour en finir avec les campagnols:
LA MINE ANTI-CAMPAGNOL A GUILLOTINE RECHARGEABLE
avec le son de préférence...

non mais ! on va pas se laisser em***** par des souris!
:smt073 :smt073 :smt073

Avatar de l’utilisateur
kercoz
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 8494
Inscription : 18 nov. 2007, 21:46
Localisation : SUD GIRONDE GRAVE DE GRAVE

Re: Consommer des plantes sauvages

Message par kercoz » 17 sept. 2009, 14:03

Merci Fuste pour ce mémoculturel.
Entre 2 certitudes , il faut toujours choisir la moindre .

Répondre