Tungstène

Discussions traitant de l'impact du pic pétrolier sur l'économie.

Modérateurs : Rod, Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Tungstène

Message par energy_isere » 20 oct. 2016, 13:48

Variscan pourrait bénéficier prochainement d'un permis d'exploration pour la mine de tungstène de Salau

Usine Nouvelle le 19/10/2016

D’après nos informations, la demande d’un permis exclusif de recherche dans la mine de tungstène de Salau (Ariège), déposée par la junior minière française Variscan, serait sur le point d’aboutir.

Déposée en novembre 2014 par Variscan, la demande d’un permis d’exploration de la mine de tungstène de Salau, dans l’Ariège, pourrait aboutir dans les prochains jours, confirme une source de Bercy à L’Usine Nouvelle. "Nous pensons que le processus arrive à son terme. A priori, il n’y a pas de contre-indication à ce que le permis soit délivré. Nous espérons que la signature intervienne d’ici à la fin du mois", confirme le directeur général de Variscan, Michel Bonnemaison.

Fermée en 1986 pour des raisons économiques, le dumping chinois ayant provoqué un effondrement des prix des métaux en France, la mine de Salau, qui produisait alors 12 415 tonnes d’oxyde de tungstène, "est un gisement de classe mondiale", estime Michel Bonnemaison. Le site employait alors 130 personnes, sans compter les sous-traitants. "Même s’il existera toujours une opposition, les associations de commerçants, de chasseurs et la CGT sont favorables au projet" de relance, avance le chef d’entreprise.[…abonnés]
http://www.usinenouvelle.com/article/va ... au.N452927

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 21 oct. 2016, 18:28

La mine de tungstène de Couflens obtient son permis d'exploration


ARIEGE. Le ministère français de l'industrie accorde, vendredi 21 octobre 2016, un permis exclusif de recherche (PER) pour une durée de cinq ans à la société Variscan Mines Limited pour la mine de tungstène de Salau à Couflens, dans l'Ariège (région Occitanie). Il ne s'agit à ce stade que d'exploration et pas d'exploitation comme l'explique l'Etat face aux nombreux opposants qui craignent un danger pour l'environnement avec la suspicion de présence d'amiante.

Située dans la vallée du Haut-Couserans, la mine de Couflens a cessé d'être exploité par la Société minière d'Anglade associée au BRGM (Bureau de recherche géologiques et minières), voici trente ans. Non par manque de filon, mais pour raisons de rentabilité financière. Société française à capitaux australiens, Variscan Mines (2,23 mrds€ de chiffre d'affaires en 2016), actif en France et en Australie, avait déposé une demande de permis en novembre 2014. L'entreprise va devoir d'abord aménager la mine, et notamment déplacer l'entrée d'une galerie souterraine.

Dans un premier temps, Variscan Mines va investir 25 M€ dans les travaux de recherche et procéder à la création d'une quarantaine d'emplois dont vingt directs. En cas d'exploration, qui ne pourra s'effectuer qu'au terme d'une enquête publique et d'études indépendantes sur la présence d'amiante, ce nombre pourrait atteindre la centaine. A sa fermeture, le site employait 130 salariés directs.

Entre 1971 et 1986, 14 350 tonnes de tungstène ont été extraites de la mine de Salau. Ce minerai est utilisé dans l'industrie aérospatiale et de l'armement ainsi que dans l'outillage. La France tente depuis 2012 - une dizaine de permis accordés en métropole depuis 2013 - de relancer cette industrie dominée à 85% par la Chine.

Image
La mine de tungstène de Salau à la fin des années 70 (photo DR)
http://www.econostrum.info/La-mine-de-t ... 22393.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 21 oct. 2016, 19:59

Cette mine de tungstène de Couflens c'est en pleine montagne !
Variscan pourra explorer la mine de tungstène de Salau

Image

Image

Fermée en 1986 pour des raisons économiques, le dumping chinois ayant provoqué un effondrement des prix des métaux en France, la mine de Salau, qui produisait alors 12 415 tonnes d’oxyde de tungstène, "est un gisement de classe mondiale", estime Michel Bonnemaison. Le site employait alors 130 personnes, sans compter les sous-traitants.
................
http://www.usinenouvelle.com/article/va ... au.N452927

Avatar de l’utilisateur
mobar
Hydrogène
Hydrogène
Messages : 10508
Inscription : 02 mai 2006, 12:10
Localisation : Essonne

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par mobar » 21 oct. 2016, 20:46

Un joli coin ou on chassait l'isard, dans le temps
"C'est quand il n'y a plus d'espoir qu'il ne faut désespérer de rien" Sénèque
https://youtu.be/0pK01iKwb1U

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 22 oct. 2016, 12:35

Mine de Salau : permis sous contraintes

22 oct 2016

Variscan Mines va pouvoir explorer la mine de Salau, à Couflens, pour chercher s'il y reste suffisamment de tungstène à exploiter. Mais ce permis exclusif de recherche, valable cinq ans, est soumis à des contraintes draconiennes qui peuvent entraîner son annulation.
...................
http://www.ladepeche.fr/article/2016/10 ... intes.html

......
L'état a également demandé à Variscan de déplacer l'entrée d'une galerie souterraine de la mine qui se situe pour l'instant à l'entrée du village.

Enfin, sur le volet économique, l'investissement pour cette phase d'exploration est chiffré à 25 M€ avec la création de quarante emplois dont vingt directs. En cas d'exploitation, le nombre d'emplois générés pourrait dépasser la centaine.

Cette série de garde-fous suffira-t-elle à calmer les opposants à ce projet ? Pas sûr car les habitants de la vallée redoutent cinquante camions par jour sur les routes si l'exploitation est un jour autorisée et des nuisances pour l'environnement et le tourisme.
.............
S'affranchir des Chinois

La stratégie minière de l'état qui cherche à connaître les vraies ressources tricolores de tungstène a pour objectif de réduire la dépendance vis-à-vis de la Chine. «80 % du tungstène est aujourd'hui produit en Chine» regrette le ministre de l'Industrie. Ce métal très dur est prisé des industriels pour réaliser des pièces aéronautiques notamment dans les moteurs d'avions, des outillages ou encore de l'armement.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/10 ... stene.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 21 janv. 2017, 13:02

Variscan renonce au projet minier en Pays de Fougères

La société d’exploration minière Variscan Mines a fait savoir qu'elle renonce à la demande du permis exclusif de recherches dit "Permis de Dompierre", en Pays de Fougères en Ille-et-Vilaine. Cette demande avait été déposée il y a quatre ans pour exploiter de l'étain et du tungstène.

Par Thierry Peigné Publié le 12/01/2017

Depuis 2013, l'Etat a relancé l'exploitation minière en France. En Bretagne, six permis miniers ont été accordés. La société Variscan en a obtenu trois :

un permis exclusif de recherches sur la zone de Loc-Envel dans les Côtes d'Armor (25 communes concernées), afin de rechercher du tungstène et du cuivre.

un sur la zone de Merléac dans les Côtes d'Armor (34 communes concernées) pour une exploitation de zinc, du plomb, du cuivre, de l'argent et de l'or.

un sur la zone de Silfiac avec 14 communes réparties sur les Côtes d'Armor et le Morbihan pour du zinc, du plomb, de l'argent et du germanium.

En janvier 2013, Variscan avait déposé une demande d’octroi de permis dit "Permis Dompierre" auprès du ministère en charge des mines. Elle concernait 17 communes en Pays de Fougères (Billé, La Chapelle-Janson, La Chapelle-Saint-Aubert, Châtillon-en-Vendelais, Combourtillé, Dompierre-du-Chemin, Javené, Luitré, Mecé, Montreuil-des-Landes, Parcé, Princé, Romagné, Saint-Christophe-des-Bois, Saint-Georges-de-Chesné, La Selle-en-Luitré, Vendel) sur lesquelles la société minière envisageait de prospecter pour rechercher du tungstène et de l'étain.

Mercredi, Variscan Mines a fait savoir qu'elle renonçait à cette demande de permis. "Depuis, des projets équivalents ou aussi prometteurs ont été attribués à Variscan Mines qui a choisi de concentrer son attention et ses efforts sur ces projets en cours. Il s’agit de la gestion normale et responsable d’un portefeuille de titres dans l’exploration minière" explique la société dans un communiqué.

UNE FORTE OPPOSITION EN CENTRE-BRETAGNE

A chaque dépôt de demande de permis de recherches de mines en Bretagne, une forte opposition s'est fait connaître auprès de la population, la fronde étant menée par différentes associations de riverains ou environnementales. La crainte est l'impact de ces mines sur l'environnement, l'eau, le sol, l'air, mais aussi sur l'immobilier.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 73141.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 19 févr. 2017, 12:41

La fiche USGS 2016 sur le Tungstène : https://minerals.usgs.gov/minerals/pubs ... -tungs.pdf

La Chine produit 82% de la production mondiale.

Image

La fiche USGS 2017 sur le Tungstène : https://minerals.usgs.gov/minerals/pubs ... -tungs.pdf

Image

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 19 févr. 2017, 12:55

Des news de la mine de Tungstène (et d'étain) de Drakelands en UK dont j' avais parlé le 02 fév 2016 viewtopic.php?p=385869#p385869

Ils ont produit 30 000 tonnes de concentré de Tungstène, mais le prix mondial du Tungstène est trop bas.
Wolf Minerals working to improve throughput at Drakelands

31 Oct 2016

Wolf Minerals Limited (LON:WLFE, ASX:WLF) continues to work on increasing throughput at its Drakelands tungsten mine in Devon having restructured its debt, it said, outlining activities in the three months to September 30.

As reported last week, the firm has renegotiated the terms of its financing while it works towards a declaration of commercial production.

A 12-month £20 mln bridge facility has also been put in place with its

In terms of operations, favourable weather meant good progress at the mine and waste facility, with 728,452 bank cubic metres of material moved.

The processing plant treated 505,414 tonnes of ore in the three months, generating 29,981 metric tonne units (mtu) of tungsten concentrate - both quarterly records.

Production is expected to increase due to design changes over coming quarters but completion of all these elements is not expected until the first half of 2017.

The firm's passage toward commercial production has been hindered because the company has encountered a finer-than-expected ore and because the tungsten price has remained weak.
http://www.proactiveinvestors.co.uk/com ... 68254.html

Image
Looking out across the Hemerdon tungsten and tin mine in Devon
http://www.proactiveinvestors.co.uk/com ... 72399.html

Image
Photo courtesy of Wolf Minerals

Image
Worldwide demand for the silver-grey metal is growing and it has been named by the European Commissions as one of the 14 ‘critical raw materials’ essential for the UK economy. China, Europe and the USA are the largest consumers of tungsten and Drakelands is expected to be one of the Western world’s largest tungsten mines.

Most of the valuable tungsten and tin at Drakelands is found in veins with a large deposit of granite. Extraction is by open pit mining, with the final pit measuring 850 metres long, 450 metres wide and 260 metres deep. As the mine workings deepen, the sides of the pit will be cut into benches.

Ore removed from the pit is crushed and ground in the processing plant to free the minerals from the rock, which are then separated using various gravity methods. Each year, and estimated three million tonnes of ore and seven million tons of waste rock will be mined. From this, around 5,000 tonnes of tungsten concentrate and 1,000 tonnes of tin concentrate will be produced.

Waste rock will be stored in a purpose built mine-waste facility, similar to the familiar local china clay tips. The material being stored is classed as non-hazardous.
http://darknessbelow.co.uk/news-tungste ... n-devon-2/

et du 03 février 2017 :
Image
EXTRA-ORE-DINARY: A Wolf employee shows some tungsten ore
http://www.plymouthherald.co.uk/new-7-5 ... story.html

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 19 févr. 2017, 13:14

L' Uranium qui est concentré et raffiné sous forme de Yellow cake U3O8 à son pendant dans le Tungstène, c'est le ammonium paratungstate (APT) en Anglais.
Tungsten does not occur naturally in its pure metallic state, but is always found as an ore such as wolframite or scheelite. Tungsten ore is not currently mined in the United States due to financial and environmental considerations although the U. S. has substantial deposits. Other countries with significant tungsten resources include Russia, Bolivia, Canada, and China. Currently, most tungsten used in the U.S. is of Chinese origin. Recycled tungsten is of considerable importance as well. Because no tungsten is being currently mined in the U. S. and because it is vital to our national defense, tungsten is considered a strategic material and is stockpiled by the government.

Tungsten is not refined by smelting or in a manner similar to many other metals due to the fact that it has the highest melting point of any metal. Tungsten is, therefore, extracted chemically from the crushed ore in a series of chemical reactions, titrations, washings, and filterings. It is common that a partially refined chemical such as ammonium paratungstate (APT) will be sold and shipped for further processing, rather than shipment of raw ore itself. The company which purchases the APT will then continue the process of chemical refining. The end result of the refining process is high purity tungsten powder. Two parameters, particle size and particle size distribution are controlled to create powder which is suitable for the company’s purpose. Tungsten is sometimes used in powder form, but very often it must be consolidated into a solid form.
https://www.tungsten.com/tips/tungsten-and-costs/

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 19 févr. 2017, 14:59

La plus grand mine de Tungstène au monde est dans le Nord du Vietnam :
Masan Resources and the making of the world's largest tungsten mine

Jan 15, 2016

Masan Resources aims to become the world’s leader in mining and processing tungsten and other niche industrial minerals where it is also globally significant, such as fluorspar and bismuth. With its scale reserves, world-class facilities, and low cost of production, Masan Resources is well is positioned to emerge as the reliable partner of choice for its partners and global customers through the commodity cycle.

In 2010, with a vision to put Vietnam on the map for transforming the global tungsten industry, the Vietnamese company established Masan Resources and acquired a controlling interest in Nui Phao, a world-class polymetallic project in northern Vietnam. Since then, Masan has focused on key areas to complete investment requirements for the project and support its successful development of the largest tungsten mine in the world.

Nui Phao

Located in Thai Nguyen Province in northern Vietnam, Nui Phao is the world’s largest tungsten mine, with an estimated reserve of 66 million tons. As the flagship asset to Masan Resources’s portfolio, the polymetallic deposit also includes a rare combination of economic mineralalization of fluorspar, bismuth and copper occurring with the tungsten.

“I’m only aware of two or three polymetallic deposits in the world,” said Dominic Heaton, CEO of Masan Resources. “A project will typically have one, or maybe two recoverable minerals, but rarely anything like Nui Phao.”

According to Heaton, the project originated when a Canadian junior mining company, out exploring for tin prospects, hit on some tungsten anomalies.
........................
http://www.miningglobal.com/operations/ ... gsten-mine

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 14 mars 2017, 19:42

Apollo Minerals acquiert la mine de tungstène de Salau

Myrtille Delamarche Usine Nouvelle le 14/03/2017

Variscan Mines, qui s’est vu attribuer en octobre un permis exclusif de recherches sur la mine de tungstène de Salau en Ariège, a annoncé le 14 mars la prise de contrôle de ce gisement par la minière australienne Apollo Minerals.

Apollo Minerals vient d’acquérir 80% de la coentreprise Ariège Tungstène - détentrice d’un permis d’exploration sur la mine de tungstène de Salau (située à Couflens en Ariège) via les Mines du Salat - auprès de Variscan, qui conserve 20% des parts. Michel Bonnemaison sera nommé directeur non-executif de la nouvelle entité, auprès d’Ajay Kejriwal (Juniper Capital) dès complétion de l’acquisition, et Jack Testard, président de Variscan en France, sera au conseil d’administration.

"Quand Variscan a déposé une demande de PER sur l’ancienne mine de Salau, elle menait en même temps des travaux de recherche scientifique, et de réinterprétation des archives. Mais le coût de l’étude de pré-faisabilité est évalué à 25 millions d’euros. Nous avons donc cherché des partenaires, et trouvé Apollo Minerals", explique Jack Testard. L’étude de pré-faisabilité devrait prendre 3 à 5 ans. L’accord stipule que le titre minier sera transféré à Apollo Minerals, après validation de ce transfert par l’administration, ce qui devrait prendre encore un an.

Selon Apollo Minerals, l’accord proposé aux actionnaires stipule une contrepartie de 250 000 dollars en cash et 15 millions d’actions à la signature, ainsi que 500 000 dollars en cash et 65 millions d’actions conditionnées aux performances futures.

Les travaux sur l’amiante continuent

"Cela ne change rien au protocole de recherche d’amiante en cours de signature avec le ministère et la préfète, qui comprend une tierce expertise qui indiquera s’il existe ou non un risque amiante dans ce gisement", précise Jack Testard, dont le projet est en proie à une polémique sur la présence ou non d’amiante dans l’ancienne mine.

Le gisement de Salau contient du tungstène, mais également du cuivre et de l’or à des teneurs qui restent à confirmer. Le tungstène figure sur la liste des métaux stratégiques pour la France, dont la géologie en donne de nombreux indices.
http://www.usinenouvelle.com/article/ap ... au.N514289

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 24 mars 2018, 12:30

Zimbabwe : Brandon Hill aidera Premier African Minerals à trouver du financement pour son projet de tungstène RHA

Agence Ecofin 23 mars 2018

La compagnie minière Premier African Minerals a nommé le consultant londonien Brandon Hill Capital comme conseiller financier pour l’aider à trouver du financement pour le développement de sa mine de tungstène RHA, au Zimbabwe. Premier African détient 49% de participation dans le projet dont il est l’opérateur. Son PDG George Roach (photo) a déclaré que Brandon Hill est «largement reconnu dans la communauté des investisseurs comme fournissant des conseils financiers sur les transactions».

Cette nomination intervient alors que le Zimbabwe a récemment modifié sa loi sur l’indigénisation et l’autonomisation économique, supprimant la disposition qui empêchait les entités étrangères de détenir des participations majoritaires dans tous les projets miniers, à l’exception des mines de diamants et de platine.

Pour M. Roach, cela «réaffirme avec vigueur» que le pays est ouvert aux affaires. «Premier se trouve très favorablement positionné pour faire progresser son profil bien établi d'actifs d'exploration au Zimbabwe.», indique-t-il.

Outre RHA, Premier African Minerals détient également au Zimbabwe, le projet Zulu, considéré comme la plus grande ressource de pegmatite, porteuse de lithium non exploité du pays.
https://www.agenceecofin.com/metaux/230 ... gstene-rha

cela dit ça fait 4 ans que ce projet est ''en projet''. ;)
Agence Ecofin 26 novembre 2014
Premier African Minerals Ltd, compagnie minière et de négoce multisectoriel, a consolidé sa situation financière pendant qu’elle se prépare à démarrer la production au second trimestre 2015 dans son projet RHA, présentant une teneur culminant à 359 kg de tungstène à la tonne au Zimbabwe.
.......
https://www.agenceecofin.com/metaux/261 ... temps-2015

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 11 juin 2018, 21:17

A Salau, Apollo Minerals veut établir "un contrat entre la compagnie minière et la Société"

Myrtille Delamarche Usine Nouvelle le 11/06/2018

La compagnie minière australienne Apollo Minerals a remplacé sa compatriote Variscan sur le projet de réouverture de la mine de tungstène de Salau, en Ariège. Un projet dont le succès est suspendu à son acceptabilité sociale. C’est à l’obtention de ce "permis social d’opérer" que s’est immédiatement attelé le directeur d’Apollo Minerals, Hugo Schumann.

Comment Apollo Minerals en est-il arrivé à reprendre 80% du capital de la mine de Salau ?
Apollo a développé des mines partout dans le Monde depuis 20 ans. Nous sommes déjà présents en Europe, sous diverses entités juridiques liées aux actionnaires de la holding Apollo. A Salamanque, en Espagne, nous construisons actuellement une mine d’uranium. Nous sommes également présents dans le charbon en Pologne. Lorsque Variscan a souhaité vendre sa participation au permis de Couflens, notre équipe chargée de détecter des projets intéressants en Europe a étudié le dossier. Et il s’avère que la teneur en tungstène est incroyable, cinq à six fois plus élevée que les autres gisements n’importe où dans le Monde.

Vous vous apprêtez à racheter Variscan France. Cette acquisition concerne-t-elle également leurs autres permis d’exploration ?
Nous rachetons Variscan France pour consolider 100% du permis de Couflens, mais nous ne reprendrons pas les autres permis en France. Nous venons en revanche d’acheter un permis de recherche de tungstène de l’autre côté de la frontière, côté espagnol.

Ce à quoi il faut ajouter les teneurs en or ?
Le cours de l’or ne permettait pas d’envisager son extraction à l’époque de la construction de la mine de Salau. Au cours actuel, proche des 1300 dollars l’once, c’est très différent, et nos actionnaires sont très enthousiastes sur les teneurs, là aussi.

Comment pensez-vous obtenir un "permis social d’opérer" en France, où Variscan a rencontré une forte opposition ?
Il s’agit d’établir un contrat entre la société et la compagnie minière sur le rapport entre l’impact environnemental et l’impact économique. Si nous pouvons à la fois démontrer notre engagement environnemental et social à long terme, si nous pouvons renverser la tendance de l’emploi dans cette vallée où le taux de chômage est élevé, alors nous pourrons atteindre l’acceptabilité et obtenir ce permis social d’opérer.

Comment démontrer cet engagement ?

Nous avons une longue expérience dans l’exploration et la construction de mines, que nous développons dans une philosophie de transparence et de respect de l’environnement. Grâce à cette vision de long terme, nous avons bâti des relations de confiance avec les communautés locales. En Espagne, où nous construisons une mine d’uranium près d’un village, la population locale nous a fait confiance. Il s’agit d’un projet de mine en backfilling continu, avec une revégétalisation progressive. A Couflens, notre première embauche aux Mines du Salat a été sur un poste de directeur du développement durable [pourvu par l’anglais Jon Evans, Ndlr]. Si le fait de laisser l’essentiel des déchets d’exploitation dans la mine est réaliste, nous préfèrerons bien sûr cette option. Nous participons aussi à un projet de fondation pour le patrimoine. Nous avons ouvert un bureau à Toulouse, nous envisageons même une cotation à Paris.

Où en est le programme de mise en sécurité de l’ancienne mine de Salau ?
C’est une étape indispensable, à laquelle nous coopérons du mieux que nous pouvons mais dont le rythme d’avancement est indépendant de notre volonté. Il comporte un audit extérieur sur la présence de gaz et autres substances dangereuses. Il faut aussi s’assurer qu’on ne risque pas de chutes de pierres. Nous espérons que cette étape aura bien avancé d’ici fin 2018. Ensuite, nous effectuerons nos propres forages afin de confirmer si les recettes atteignent le seuil de 25 000 tonnes de tungstène [seuil de rentabilité de la mine, Ndlr].

Des questions se posent aussi sur la présence d’amiante, de transformateurs contenant du PCB et de fûts au contenu indéterminé ?

La présence d’amiante sera tranchée par un auditeur externe, mandaté par l’Etat. Quant aux transformateurs, c’est la responsabilité des anciens propriétaires [donc des actionnaires de la défunte SMA, le BRGM et BNP Paribas, Ndlr] de les évacuer et de les nettoyer. Mais cela ne semble pas très compliqué. Quant aux fûts, il semble qu’ils contiennent du concentré de tungstène.

L’accès à la mine est-il rétabli, après l’arrêté de fermeture de la route cet hiver ?
La route a été fermée en raison d’un risque d’avalanche. Nous sommes désormais au printemps, et rien ne dit que le prochain hiver sera aussi neigeux.
https://www.usinenouvelle.com/article/a ... te.N704999

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 02 janv. 2019, 17:49

La fiche USGS sur le Tungstène : https://minerals.usgs.gov/minerals/pubs ... -tungs.pdf

La Chine produit 82% de la production mondiale.

Avatar de l’utilisateur
energy_isere
Modérateur
Modérateur
Messages : 60108
Inscription : 24 avr. 2005, 21:26
Localisation : Les JO de 68, c'était la
Contact :

Re: Minerais : réserves ,recyclage, et déplétion.

Message par energy_isere » 02 janv. 2019, 17:58

La fiche USGS 2018 sur le Tungstène : https://minerals.usgs.gov/minerals/pubs ... -tungs.pdf

La Chine produit 83% de la production mondiale.

Image

Répondre